/news/politics
Navigation
Aidants naturels

Ils demandent du répit et un porte-parole au gouvernement

aidant
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La Semaine nationale des proches aidants du Québec se déroule jusqu’au 10 novembre sous le thème «Du répit pour notre survie». 

Aidant naturel auprès de sa conjointe depuis cinq ans, Bertrand Fortier profite d’un programme de répit depuis environ un an.

«J’ai trois heures pour mes loisirs et trois autres heures par semaine pour me rendre à mes réunions parce que je fais partie de deux conseils d’administration d’aidants naturels», a-t-elle dit.

Ces heures de répit sont importantes pour briser l’isolement des proches aidants, évoque-t-il.

«Si on passe tout notre temps à la maison, c’est un grand problème. À la rigueur, ça devient un problème psychologique. Ces heures-là sont précieuses», a-t-il ajouté.

En plus de demander plus de subventions pour du répit, le Regroupement des aidants naturels du Québec veut qu’ils aient un porte-parole au gouvernement, affirme leur président Carlos Hernandez.

Commentaires