/news/currentevents
Navigation
Hôpital Pierre-Boucher

Une famille poursuit deux chirurgiens

chirurgie
Photo getty images Sur les 76 patients qui sont passés sous le bistouri pour une chirurgie de la hanche à la Cité-de-la-Santé entre avril et décembre 2012, seulement 43 % ont été opérés à l’intérieur du délai de six mois souhaité par Québec.

Coup d'oeil sur cet article

LONGUEUIL – La famille de Maya Khoury, une jeune femme qui est décédée des suites d’une chirurgie bariatrique, poursuit deux chirurgiens de l’Hôpital Pierre-Boucher pour près de 800 000 $.

Selon la requête qui a été déposée en Cour supérieure, au Palais de justice de Longueuil, le décès de la fille, tante, sœur et belle-sœur des demandeurs aurait pu être évité. Le décès serait attribuable, selon les demandeurs, aux agissements fautifs des deux défendeurs, les Drs Pierre Jetté et Hugo Diec.

Intervention chirurgicale

Selon le document de cour, au moment de subir une intervention chirurgicale qui avait pour but de lui extraire une bande gastrique et de procéder à un «bypass» gastrique, la jeune femme était en santé et «tout à fait fonctionnelle». On lui avait installé, en 2004, à l’Hôtel Dieu de Montréal, la bande en question. La requête fait état que Mme Khoury avait subi des problèmes d’ajustement de cette bande.

La femme a subi une laparoscopie en 2010. Par la suite, un examen a révélé un «prolapsus gastrique» à travers l’anneau ajustable. À la suite de cela, le Dr Pierre Jetté aurait recommandé à Maya Khoury «de procéder à l’extraction de la bande gastrique et de subir un «bypass» gastrique lors de la même intervention chirurgicale», peut-on lire dans le document de cour.

Dégradation de l’état

Ainsi, l’intervention chirurgicale a été effectuée sur Mme Khoury le 15 septembre 2011 par le Dr Jetté. L’évolution postopératoire pour une intervention de ce type serait relativement simple, selon la requête. Or, des complications comme une «fuite au niveau des anastomoses» peuvent survenir. Selon un rapport d’autopsie, effectuée sur Mme Khoury après son décès, le 21 septembre 2011, la patiente est décédée à la suite d’un «choc septique sur péritonite secondaire à une fuite de l’anastomose entre la poche gastrique et l’anse alimentaire».

L’état de la jeune femme s’est dégradé dans les jours qui ont suivi l’opération du 15 septembre. Elle a été opérée d’urgence, mais a rendu l’âme quelques jours plus tard.

La famille de Maya Khoury allègue que la responsabilité des deux médecins dans sa mort se situe à plusieurs chapitres. Pour sa part, le Dr Pierre Jetté n’aurait pas effectué un suivi postopératoire conforme. Par exemple, selon la requête, il aurait dû commander une investigation agressive dès le 15 septembre.

Le Dr Hugo Diec serait également responsable pour plusieurs raisons, le suivi postopératoire ayant été effectué conjointement par les deux chirurgiens.

Pour cette raison, les membres de la famille de Maya Khoury réclament la somme de 794 231,88 $ aux deux médecins.

 

Commentaires