/news/politics
Navigation
D'ici les Fêtes

Pauline Marois promet une nouvelle loi 101

Pauline Marois
Photo PIER-YVES CARBONNEAU-VALADE / AGENCE QMI La première ministre du Québec, Pauline Marois

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Prenant la parole à l’occasion de la conférence nationale des présidents d’associations de comtés du Parti québécois samedi à Sherbrooke, la première ministre Pauline Marois a fait le bilan de ses deux premiers mois au pouvoir et invité les partis d’opposition à adopter le budget du 20 novembre prochain.

«Il y a eu plus d’action dans les deux derniers mois que dans le dernier mandat du gouvernement libéral à Québec», a-t-elle fait valoir devant les quelque 500 militants réunis à Sherbrooke.

Elle a énuméré rapidement les initiatives prises par son gouvernement, notamment l’annulation de la hausse des droits de scolarité, le déclassement de la centrale de Gentilly-2, ou le dépôt de projets de loi pour des élections à date fixe, sur l’intégrité des contrats publics et sur le financement des partis.

Le gouvernement péquiste minoritaire, qui doit déposer un budget le 20 novembre, a besoin de l’appui d’un des principaux partis d’opposition pour le faire adopter. Mme Marois a invité tous les partis à mettre leurs divisions de côté en vue de cette adoption.

«J’ai envie de leur dire : ne pensons pas à la prochaine élection, mais pensons plutôt à la prochaine génération», a dit Mme Marois.

Une nouvelle Charte de la langue française

La première ministre s’est dite inquiète du recul du français sur l’île de Montréal, en Outaouais et en Estrie.

«Préserver la place du français comme langue publique commune c’est dans l’intérêt le plus haut de la nation québécoise, a dit avec insistance Mme Marois. Nos prédécesseurs se sont battus pendant 400 ans pour garder notre langue bien vivante. On leur doit de ne pas baisser les bras et de porter le flambeau à notre tour.»

Elle a indiqué que la ministre responsable de la Charte de la langue française, Diane de Courcy, déposerait à l’Assemblée nationale d’ici les Fêtes une nouvelle version de la loi 101 proposant d’importants changements.

 

 

 

Commentaires