/sports/hockey
Navigation
LHJMQ | Repêchage

La prochaine cuvée s’annonce bien bonne

« Sept joueurs pourraient partir au premier tour » - Christian Bordeleau

La prochaine cuvée s’annonce bien bonne
Photo d’archives Selon quelques experts, dont Christian Bordeleau, Jonathan Drouin pourrait être choisi avant son coéquipier Nathan MacKinnon au prochain repêchage de la LNH.

Coup d'oeil sur cet article

Le conflit qui paralyse les activités de la LNH n’empêche pas les dépisteurs du circuit Bettman de faire leur boulot depuis le début de la saison.

Le conflit qui paralyse les activités de la LNH n’empêche pas les dépisteurs du circuit Bettman de faire leur boulot depuis le début de la saison.

Fidèles à leurs habitudes, ils ont arpenté les arénas juniors des quatre coins de l’Amérique, et même de l’Europe, dans le but de dresser une liste exhaustive des meilleurs espoirs admissibles au prochain repêchage.

Pour sa première publication préliminaire, la centrale de recrutement de la LNH a choisi d’y aller de listes distinctes pour chacun des circuits juniors.

S’il est difficile pour le commun des mortels de connaître la place qu’occuperaient les joueurs de la LHJMQ dans un seul et unique recensement, Christian Bordeleau en a une bonne idée.

Et selon lui, au prochain repêchage, le circuit Courteau ne vivra pas la gênante situation de l’été dernier où seulement 19 joueurs avaient été appelés.

«Sept joueurs de la LHJMQ pourraient partir au premier tour, soutient le dépisteur à l’emploi de la centrale depuis déjà quelques années. Le nombre de joueurs intéressants rend mon travail beaucoup plus plaisant que l’an dernier.»

MacKinnon ne sera pas le premier

Avant même que le Drakkar de Baie-Comeau ne sélectionne Nathan MacKinnon au tout premier rang du repêchage de 2011 (avant de l’échanger aux Mooseheads quelques semaines plus tard), tous les experts s’entendaient pour dire que le prodige deviendrait la toute première sélection de l’encan 2013 de la LNH.

Selon Bordeleau, ce ne sera pas le cas.

«Il ne sera peut-être même pas le premier joueur de la LHJMQ à partir. Depuis le début de la saison, son coéquipier, Jonathan Drouin, lui est supérieur, souligne-t-il. Son problème, c'est que plusieurs l'ont rapidement comparé à Crosby. Des joueurs comme Crosby, on en voit un par 25 ans. Il est bon, mais loin derrière Crosby.»

Preuve que le hockey est devenu international, le premier nom à être appelé sur la scène du Prudential Center, de Newark, pourrait être celui d’un athlète du Texas.

Défenseur des Winterhawks de Portland, Seth Jones est le fils de Ronald Jones, un ancien joueur de la NBA, maintenant entraîneur adjoint avec les Nets de Brooklyn.

«Un gros défenseur de 6 pi 4 po, très mobile. Il est pas mal en avance sur les autres», assure Bordeleau.

Un gros centre pour le Canadien

Alors qu’il fait l’énumération des Québécois disponibles, Bordeleau s’arrête sur le nom de Frédérik Gauthier.

«Lui, il conviendrait parfaitement au Canadien. Un gros centre de 6 pi 5 po et 215 livres, ce qui manque depuis tellement d’années à Montréal. En plus, il a un sens du hockey très développé.»

La recrue de l’Océanic, élu joueur par excellence du circuit Midget AAA l’an dernier, a récolté 20 points (10 buts, 10 passes) en 20 rencontres jusqu’ici.


• La centrale de recrutement de la LNH publiera son prochain relevé à la mi-janvier.

Commentaires