/news/currentevents
Navigation
Propos controversés

Sanctions pour Jacques Fabi

fabi
Photo Courtoisie Jacques Fabi est à la barre de «Fabi la nuit» depuis février 2011.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Dans la nuit de mercredi à jeudi, les propos antisémites d'une intervenante à la ligne ouverte de l’émission «Fabi la nuit» au 98,5 FM, une station de Cogeco à Montréal, a valu des sanctions à l’animateur Jacques Fabi, qui a laissé la dame discourir en faveur de l’Holocauste pendant près de quatre minutes.

«Connaissez-vous Hitler? Vous connaissez l'Holocauste peut-être, dit la dame en ondes à l’animateur. C'était le massacre des Juifs. Alors, pour moi, c'était la plus belle chose qui pouvait arriver pour l'histoire.»

Ce à quoi Jacques Fabi répond qu’il «[n’oserait] jamais dire ça».

«Bien, moi, j'ose dire ça», dit-elle. «Vous avez probablement le droit», lui répond l’animateur.

La conversation se poursuit comme ça pendant plus de quatre minutes.

À un moment, Jacques Fabi lui lance qu’il «trouve ça très emmerdant de ne pas pouvoir commenter. À Montréal, la population juive est importante et il faut toujours mettre des gants blancs lorsqu'on parle de cette belle population juive à Montréal. S'ils ont des fois des comportements emmerdants? Je vous dirais oui».

La direction de Cogeco n'a pas tardé à réagir.

«Ce sont des propos inacceptables. Il y a des règles assez strictes qui s'appliquent aux animateurs. Quand les règles ne sont pas appliquées, il y a des sanctions qui sont prises. Pour le cas d'aujourd'hui, des sanctions ont été prises à l'endroit de Jacques Fabi», a expliqué le responsable des communications au 98,5 FM, David Crête.

Toutefois, la teneur de ces sanctions n’a pas été précisée. Selon des sources de «TVA Nouvelles», l'animateur aurait été suspendu, mais impossible de savoir pour combien de temps.

La station de Cogeco reproche à Jacques Fabi de ne pas avoir mis fin à la conversation dès le début.

«Dans une situation comme ça, l'animateur perd le contrôle sur ce qu'on va dire. On s'attend qu'il ait le jugement nécessaire pour mettre fin à l'appel», a justifié M. Crête.

Manque de jugement

La communauté juive à Montréal a aussi été choquée par les propos de l'animateur.

«Il a encouragé la dame à jouir de son anonymat. Lui-même a tenu des propos stéréotypés en disant que la liberté d'expression au Canada se limitait à la critique des Juifs. Je vois difficilement comment la direction du 98,5 pourrait continuer à avoir confiance dans le jugement de cet animateur», a dit David Ouellette du Centre de consultation des relations juives et israéliennes.

La direction de Cogeco a remis une lettre d'excuses à l'organisme, mais celui-ci souhaite maintenant que la station s'excuse publiquement. Il entend d'ailleurs déposer une demande en ce sens au Conseil canadien des normes de la radiotélévision.

Jacques Fabi est à la barre de «Fabi la nuit» depuis février 2011, mais est bien connu des oiseaux de nuit de la métropole puisqu’il a animé pendant plusieurs années «Bonjour la nuit», à la station CKAC.

 

Sur le même sujet
Commentaires