/sports/hockey
Navigation
Hockey | États-Unis

Une méthode qui attire son lot de critiques

Ryan MacInnis
Photo: Dominic Ebenbichler / REUTERS Ryan MacInnis, fils d'Al MacInnis, membre du Temple de la renommée du hockey, est membre de l'équipe américaine des moins de 17 ans.

Coup d'oeil sur cet article

ANN ARBOR, Michigan – Bâtir une formation composée d’étoiles, comme USA Hockey l’a fait en établissant le noyau des équipes nationales des moins de 17 ans (U17) et des moins de 18 ans (U18) à Ann Arbor, au Michigan, a ses avantages et ses inconvénients, selon des dépisteurs de la Ligue nationale de hockey.

Un des bienfaits principaux est que les joueurs peuvent s’entraîner à tous les jours contre les meilleurs joueurs de leurs catégories d’âge. L’un des désavantages, selon certains dépisteurs, serait que les joueurs ne bénéficient pas du fait d’être une vedette dans une équipe, de passer beaucoup de minutes sur la glace et d’évoluer dans plusieurs situations. Ils ne sont qu’un simple rouage dans l’engrenage.

«Il n’y a pas de système parfait, a indiqué le défenseur et membre du Temple de la renommée du hockey, Al MacInnis, dont le fils, Ryan, évolue au centre pour l’équipe des moins de 17 ans cette saison. Le programme a connu du succès et produit beaucoup de joueurs. Des fois, certains jeunes sont de très bons joueurs dans certaines parties du pays, mais ne peuvent pas se mesurer aux autres bons joueurs. Il n’y aura pas 13 États qui peuvent avoir autant de profondeur en hockey que le Massachusetts, le Minnesota ou le Michigan. Ça avance tranquillement.»

Ryan MacInnis a grandi en suivant les joueurs de St. Louis qui ont porté les couleurs américaines et son rêve était de jouer ici, selon son père.

Les joueurs qui évoluent dans la catégorie des moins de 18 ans font face à un calendrier chargé, contre une opposition collégiale, alors que ceux des moins de 17 ans disputent des rencontres dans la Ligue de hockey des États-Unis (USHL) et contre des équipes plus âgées.

«J’ai tout entendu. Les critiques que l’on reçoit sont surtout en rapport à la créativité offensive qui est contrôlée par un système, a affirmé Scott Monaghan, le directeur des opérations du programme de développement de l’équipe nationale américaine. Personne ne vit que pour le système. Nos entraîneurs s’adaptent pour les laisser utiliser leur créativité. Le tout est probablement un peu contraint par le défi de jouer contre des joueurs plus vieux. C’est plus difficile de s’approprier la rondelle. Tu ne peux pas passer un joueur trois fois de suite entre les jambes.»

-----------------------

Les joueurs de hockey américain avaient l’habitude provenir des États américains commençant par un «M» : Massachusetts, Michigan et Minnesota. Désormais, 16 États sont représentés à l’intérieur des formations des équipes nationales des 17 ans et 18 ans et moins :

New York (9)

Michigan (7)

Minnesota (6)

Massachusetts (4)

Californie (4)

Illinois (3)

New Hampshire (2)

Colorado

Connecticut

Missouri

Nebraska

New Hampshire

New Jersey

Caroline du Nord

Dakota du Nord

Pennsylvanie

 

Commentaires