/news/currentevents
Navigation
Drame de Drummondville

Des voisins sous le choc

drummondville
Photo ERIC BEAUPRÉ / AGENCE QMI Une voisine de la mère des trois enfants de la rue Turcotte

Coup d'oeil sur cet article

DRUMMONDVILLE – Parmi les voisins qui demeurent près de la résidence où les trois jeunes enfants ont été découverts sans vie, dimanche, à Drummondville, c’était la consternation en soirée.

«Ça fait mal au coeur, a dit Guylaine, une femme qui habite pratiquement en face de l’immeuble à logements où s’est produit le drame. [Les enfants] n’ont pas demandé ça. C’est innocent à cet âge-là», a-t-elle ajouté, tout en gardant un oeil attentif sur le va-et-vient des nombreux policiers qui se trouvaient devant l’immeuble de la rue Turcotte.

«On est parents nous aussi et on trouve ça choquant, a poursuivi son conjoint, toujours sous le choc des récents événements. C’est une rue tranquille, on ne s’attendait pas à ça.»

Le couple, qui demeure dans ce quartier résidentiel depuis deux ans déjà, a toutefois confié qu’ils avaient déjà vu la police intervenir à cette adresse par le passé.

Pour leur part, ils n’ont croisé qu’à quelques reprises la mère des trois enfants âgés de 2, 4 et 5 ans. «On ne la connaît pas personnellement et on n’a jamais vu de père là», ont-ils indiqué.

D’ailleurs, selon plusieurs personnes du voisinage, la femme était plutôt discrète et c’était très rare qu’ils la voyaient en compagnie de ses enfants.

«J’entendais les enfants pleurer cet été», a tout de même souligné une autre voisine, ajoutant qu’elle ne connaissait toutefois pas la famille.

Une autre femme du voisinage a raconté que, selon elle, la mère de famille avait des tendances dépressives.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.