/entertainment
Navigation
Sondages PPM

Radio X peine à séduire les Montréalais

Radio X peine à séduire les Montréalais
photo d’archives Paul Arcand continue de dominer le matin au 98,5.

Coup d'oeil sur cet article

CHOI Radio X connaît des débuts difficiles à Montréal. Lancée dans la controverse en août, la station originaire de Québec récolte un maigre 0,8 part de marché, selon les derniers sondages radio, dont les résultats ont été dévoilés hier.

Pire encore, le 91,9 FM ralliait plus d’auditeurs avant son changement de vocation. À l’automne 2011, Planète jazz obtenait 1,2 part de marché. Recueillies du 27 août au 25 novembre, les plus récentes données montrent que Radio X et ses animateurs (parmi lesquels on remarque Marie-Claude Savard, Éric Duhaime et Dominic Morais) peinent à séduire la métropole.

Président de RNC Media et propriétaire de CHOI-FM, Patrice Demers a néanmoins bon espoir d’atteindre ses objectifs à moyen terme.

«Cet été, on n’existait pas. On partait de rien. On est très contents. C’est un premier pas», indique-t-il.

Aucun remaniement de grille n’est prévu pour le moment, note M. Demers, seulement «quelques petits ajustements».

Le grand patron souhaite que CHOI Radio X devienne une radio 100 % parlée. Car pour l’instant, sa licence exige qu’elle diffuse du jazz quelques heures quotidiennement, surtout le soir.

«Ce n’est pas cohérent avec le produit qu’on offre durant le jour. Ça nous nuit. C’est comme si on changeait de magasin à 19 h», dit-il.

Le 98,5 FM domine toujours

Les données PPM confirment aussi la suprématie du 98,5 FM, qui détient le haut du pavé depuis un an (2+). Sa part de marché s’établit à 22,5 %, contre 11,3 % pour son concurrent direct, la Première Chaîne de Radio-Canada. Ses têtes d’affiche continuent d’étendre leur domination, à commencer par Paul Arcand, qui rassemble 32,1 % de l’auditoire le matin.

«Les trois derniers mois ont été une période extrêmement active du coté de l’actualité avec les élections, la commission Charbonneau, etc., déclare Réal Germain, directeur général du 98,5 fm et vice-président de COGECO Nouvelles. On a fait du bon travail au cours des derniers mois. Ça fait en sorte qu’on a gagné trois parts de marché par rapport à l’automne 2011.»

Seule ombre au tableau : le lock-out dans la LNH nuit aux rendez-vous de sport du 98,5, le diffuseur officiel des matchs du Canadien. «Disons que ça ferait notre affaire s’il pouvait y avoir du hockey cet hiver!» lance M. Germain.

Les stations musicales Rythme FM et Rouge fm tirent également leur épingle du jeu. La première reste numéro 1 auprès des femmes de 25 à 54 ans grâce aux Midis de Véro, entre autres. La deuxième n’a pas cessé de progresser depuis son changement de nom. Au printemps 2011, les parts de marché de RockDétente se chiffraient à 10 %. Celles de Rouge s’établissent aujourd’hui à 12,3 %.

«On avance vers les objectifs qu’on s’était fixés», déclare Brigitte Simard, directrice des programmes à Rouge fm.

Malgré une baisse de parts de marché par rapport au printemps dernier (6,3 % à 5,7 %), CKOI va bien, selon André Saint-Amand, son vice-président programmation. La station – qui a revampé son équipe matinale (Yan England, Kim Rusk, Billy Tellier) et renoué avec l’humour le midi (Lunch de fou) – «montre des signes de croissance». «C’est encourageant, insiste M. Saint-Amand. Aller chercher des auditeurs, c’est plus long qu’en perdre. On veut donner du temps aux animateurs.»

Enfin, à NRJ (parts de marché à 7,1 %), on est «très satisfaits» des changements opérés : nouveaux animateurs (Anaïs Favron, Benoît Gagnon, Claudine Prévost, etc.) et nouveau format (turbo pop, c’est-à-dire davantage de rock comme Green Day et The Killers).

«C’est une belle victoire», dit Martin Tremblay directeur des programmes NRJ.

 

Commentaires