/homepage
Navigation
Réussir son party du temps des Fêtes

Les règles d’or et les pièges à éviter

Coup d'oeil sur cet article

Le conseiller en événement Gino Lévesque, qui a animé plus de 3000 événements, affirme que certaines règles d’or doivent être respectées lorsqu’on veut que le party lève. «Souvent, les gens misent sur le ménage et oublient de petits détails très importants qui font toute la différence entre une fête réussie ou non», précise le résidant de Sainte-Julie.

L’invitation et la préparation

  • Prenez le temps d’analyser votre famille. Est-elle du type intellectuel ou énergique? Est-ce que vos invités se connaissent ou devront-ils apprendre à se connaître au cours de la soirée? Ces réponses vous serviront à monter l’animation de la soirée.
  • Prévoir l’envoi de cartons d’invitation, sur lesquels sont inscrits l’heure d’arrivée et la thématique s’il y a lieu.
  • Pour diminuer votre stress, demandez à vos convives sur vos invitations de préciser s’ils sont intolérants ou allergiques à certains aliments.
  • Si vous doutez de vos talents culinaires, embauchez un traiteur. Sinon, pensez à offrir trois menus différents afin de plaire à tous, dont aux végétariens.
  • Les buffets diminuent le stress des hôtes et permettent aux invités de manger ce qu’ils aiment.

L’accueil

  • Soyez prêts de 30 minutes à une heure avant que les premiers visiteurs arrivent. Le stress se transmet aux autres. Cela peut influencer l’ambiance de toute la soirée.
  • Ne distribuez pas d’objets thématiques vous-mêmes. Se faire imposer un chapeau de père Noël peut froisser la tante qui a passé plusieurs heures à se faire coiffer et agresser les autres invités. Proposez plutôt à vos convives d’apporter eux-mêmes ces objets.

L’ambiance

  • Prenez le temps de monter une banque de chansons qui pourra jouer tout au long de la soirée. L’ambiance musicale est la clé du succès.
  • Variez les styles musicaux dans une proportion de 50% de musique de Noël, 30% de musique traditionnelle et 20% de succès de l’heure.
  • Il est important de s’oublier dans les choix musicaux. Tenter de plaire à vos visiteurs avant de répondre à vos propres goûts.
  • Modulez le tempo tout au long de la soirée. D’abord calme à l’arrivée des convives, le rythme de la musique peut être accentué avant de passer à table. Lors du repas, misez sur de la musique de style lounge. Gardez les rythmes les plus rapides pour la soirée.
  • Pour une ambiance réussie, prévoir une «courbe d’ambiance», c’est-à-dire répartir les jeux afin de ne pas épuiser tout le monde trop tôt.

Les enfants

  • Noël étant d’abord une fête pour les enfants, il est primordial de les impliquer dans l’organisation et de leur laisser une place de choix. Cela évite que les petits demandent constamment aux parents la fatidique question «quand est-ce qu’on part?» Les parents pourront réellement relaxer, sachant que leurs enfants s’amusent.
  • Donnez-leur une version de votre apéro, non alcoolisé, dans des vraies coupes.
  • Déléguer des tâches concrètes aux enfants, selon leur âge, leur permet de se sentir impliqués.
  • Laissez vos enfants assurer l’animation des activités pour les plus petits.
  • Si vous prévoyez une visite du père Noël, il faut que ce soit tôt en soirée, question de ne pas briser la magie.

Les jeux

  • Les jeux ajoutent de l’ambiance à une fête. Par contre, ils ne sont pas essentiels. Si l’ambiance est déjà à la fête, n’allez pas l’interrompre en obligeant vos convives à couper leurs conversations.
  • Les thématiques peuvent être une très bonne idée puisqu’elles lancent plusieurs discussions. Si vos convives se connaissent, vous pouvez proposer un thème plus éclaté. Par contre, si vos invités ne se connaissent pas tous, allez-y avec une thématique plus sobre pour éviter les inconforts.
  • Avant le souper, prévoyez des jeux qui permettent de connaître les autres, si vos invités sont issus de milieux différents.
  • Les jeux de société qui offrent différents défis (artistique, cérébral et d’expressions) permettent à tous vos invités d’y trouver leur compte.

 

Commentaires