/entertainment/tv
Navigation

V blâmée pour L’instant gagnant

Les téléspectateurs lésés seront remboursés en raison du «manque de transparence» de certains jeux

Coup d'oeil sur cet article

L’histoire se répète pour V. Trois ans après avoir été blâmée pour les concours «trompeurs» de Call-TV, la chaîne subit le même sort avec L’instant gagnant, sa plus récente télé-tirelire.

L’histoire se répète pour V. Trois ans après avoir été blâmée pour les concours «trompeurs» de Call-TV, la chaîne subit le même sort avec L’instant gagnant, sa plus récente télé-tirelire.

Dans une décision rendue publique hier, le Conseil canadien des normes de radiotélévision (CCNR) indique que V a violé les dispositions du Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR).

L’organisme blâme la chaîne pour avoir offert des énigmes qui manquent de transparence» dans l’émission L’instant gagnant.

Jusqu’à présent, le CCNR a reçu 55 plaintes concernant cette controversée télé-tirelire, qui est diffusée chaque nuit de 23 h 30 à 6 h. Les téléspectateurs ont décrié divers aspects du rendez-vous, notamment la longueur du délai avant la réception de l’appel gagnant, la façon de donner des indices au fil de l’émission et l’utilisation d’effets sonores et visuels pour persuader les gens d’appeler.

Les jeux ayant contrevenu aux normes de l’ACR présentaient un concept semblable : les candidats devaient «additionner tous les chiffres et tous les nombres» figurant sur l’image.

Dans l’émission du 13 avril, par exemple, une équation apparaissait à côté d’une photo d’une femme en tenue de football. Le nombre 69 était écrit sur son short. Le nom «CAROL» était écrit sur son épaule. Personne n’a remporté la cagnotte cette nuit-là, puisqu’il fallait non seulement additionner le 69 sur ses fesses, mais considérer les C et L de «CAROL» comme des chiffres romains.

Téléspectateurs remboursés

Nous avons joint Diane Patenaude, directrice aux communications de V, hier. Les jeux ayant fait l’objet de sanctions «ont déjà été retirés» de l’émission, a-t-elle confirmé dans un courriel.

De plus, Telemedia Interact TV, producteur et annonceur de L’instant gagnant, s’est engagé à rembourser les personnes ayant participé aux concours blâmés par le CCNR.

Les téléspectateurs ayant payé 1 $ par appel pour participer aux jeux programmés dans les émissions du 23 mars, 13 avril, 14 et 28 septembre 2012 devront contacter le service à la clientèle de L’instant gagnant pour obtenir remboursement (1-855-832-8274 ou info@linstantgagnant.ca).

Mme Patenaude a profité de l’occasion pour souligner que L’instant gagnant était «une émission produite et payée par Telemedia Interact TV».

«Il s’agit du temps d’antenne acheté au même titre qu’une infopublicité. L’instant gagnant n’est pas du contenu de programmation de V», a-t-elle précisé.


• Au cours des prochains jours, V devra diffuser un message attestant que les jeux de L’instant gagnant manquaient de transparence. Une fois en heure de grande écoute, une fois dans la case horaire de l’émission.

 

Commentaires