/lifestyle/health
Navigation
Santé

Que la fête commence

Que la fête commence
photo fotolia Profitons de la période des Fêtes pour célébrer la vie et évacuer le stress lié au travail.

Coup d'oeil sur cet article

La fin du monde n’a pas eu lieu! Autre bonne raison de festoyer. Et, on commence aujourd’hui! C’est le temps d’en profiter sans vous culpabiliser en vous disant que les bonnes résolutions viendront après les Fêtes.

La fin du monde n’a pas eu lieu! Autre bonne raison de festoyer. Et, on commence aujourd’hui! C’est le temps d’en profiter sans vous culpabiliser en vous disant que les bonnes résolutions viendront après les Fêtes.

Profitez-en pour vous évader de votre stress. C’est désormais, malheureusement, notre compagnon de tous les jours, à longueur d’année, au travail et ailleurs. Les Fêtes sont propices pour l’oublier durant quelque temps, afin de mieux l’affronter au retour.

Le stress, comme la fatigue, affecte directement notre résistance physique et nos capacités intellectuelles. Il aime bien consommer notre énergie. Il n’en est rassasié qu’au moment où il devient difficile, parfois impossible, de résoudre des problèmes auxquels, normalement, on trouverait des réponses simples et souvent évidentes. Il est du nombre des facteurs qui contribuent notamment aux maux de tête, aux maladies cardiovasculaires, au cancer et à plusieurs types d’infections résultant d’un système immunitaire affaibli. S’il fait bien son travail, le stress nous empêche de faire le nôtre. Ne lui faisons pas de cadeau, oublions-le, c’est le temps de rire.

Se dilater la rate

Le rire est en effet un sérieux médicament. N’avez-vous jamais éprouvé ce sentiment de bien-être et de détente ressenti après une bonne séance de rire? Durant celui-ci, le diaphragme s’agite et stimule une grande partie des organes localisés dans son voisinage, dont l’estomac, le foie, la rate et l’intestin, et détend les muscles qu’il fait réagir, dont ceux du visage, du cou, de l’abdomen et de la poitrine. Sous son effet, le rire provoque, par notre système nerveux central, la sécrétion d’endorphines, des hormones aux propriétés antalgiques qui réduisent la douleur et les effets de la surabondance d’adrénaline et de cortisol notamment provoquée par le stress.

Le rire réduit le tonus musculaire général et participe à éliminer tension et agressivité. Le rire est en effet une des meilleures défenses contre la tristesse, la dépression et le stress. Il est à consommer en tout temps, et ce n’est pas une mauvaise idée que d’en consommer avec excès durant les repas des Fêtes, car il favorise aussi la sécrétion de salive, la production de sucs digestifs et le brassage des aliments!

Joyeuses Fêtes!

 

Commentaires