/lifestyle/books
Navigation
Poète

Lawrence Lepage s’éteint

lepage
Photo Courtoisie Sébastien Raboin Lawrence Lepage

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI – Le musicien, chanteur et poète Lawrence Lepage est décédé chez lui mercredi après-midi, à l’âge de 81 ans, quelques semaines seulement après s’être offert un premier album en 35 ans.

Son ami depuis une trentaine d’années, Serge Arsenault, a passé du temps avec lui la veille de Noël. La conjointe de Lawrence étant hospitalisée, il était seul chez lui dans les derniers jours.

«Je l’ai appelé le 24 au soir. Je l’ai appelé plusieurs fois le 25, dans la journée, et j’ai réessayé le lendemain. J’ai su qu’il se passait quelque chose, qu’il fallait aller voir chez lui», a raconté M. Arsenault, qui a découvert son ami assis dans sa chaise, installé comme s’il dormait. Sa santé était précaire depuis quelque temps.

«C’est tout un choc, a-t-il indiqué. C’est sûr qu’on s’y attend, avec son âge. J’ai passé beaucoup de temps avec lui dans les dernières années, pour son album, depuis qu’il s’était installé au centre-ville de Rimouski. Je perds un grand ami.»

Lawrence Lepage a fait carrière dans les années ’70, notamment en accompagnant à la guitare Jacques Labrecque, Pauline Julien et Ginette Reno. Il a lancé en octobre son album Le temps à la salle de spectacle Desjardins-Telus de Rimouski. Il s’est également produit à Lévis, et plus récemment au Lion d’Or, à Montréal. Lawrence Lepage avait reçu un chaleureux accueil qui semblait l’avoir revigoré.

L’auteur derrière Mon vieux François et Monsieur Marcoux avait retrouvé récemment la passion de l’écriture et de la chanson, accompagné par Serge Arsenault. Ce dernier le considère d’ailleurs comme un grand poète, dans la même classe que les Vigneault, Leclerc et Desjardins.

«Presque tout son matériel musical n’était pas enregistré, même si plusieurs de ses chansons avaient été interprétées par d’autres, comme Jacques Labrecque. On avait d’autres projets de musique, et ils se sont envolés avec lui», a dit Serge Arsenault.

«J’aime beaucoup faire des spectacles parce que ça me permet de rencontrer des gens, révélait récemment M. Lepage, lors d’un entretien. Je me suis senti libéré de beaucoup de choses avec cet album. J’ai d’autres chansons à écrire encore, des choses que je n’ai pas terminées. Il y a des gens qui veulent les entendre aussi.»

Lawrence Lepage laisse dans le deuil sa conjointe Marielle et ses enfants Christine, Nathalie et Alain. Au moment d’écrire ces lignes, les détails entourant les funérailles n’étaient pas connus.

Commentaires