/opinion/blogs/columnists
Navigation

Le sort des autochtones n'intéresse personne

Coup d'oeil sur cet article

Bon. Maintenant j'ai votre pleine attention.

Depuis plus de deux semaines, un drame humain, social et politique se vit sous nos yeux, sur une île au milieu de la rivière des Outaouais. Une femme, Theresa Spence, fait une grève de la faim dans le but d'obtenir une rencontre avec les leaders politiques pour les sensibiliser à la réalité des communautés autochtones.

Si cela se passait dans un pays lointain, et impliquait des gens dont le maire Jean Tremblay est incapable de prononcer les noms, Amir, Françoise et leurs amis seraient dans la rue portant des pancartes avec le mot Solidarité écrit en majuscules rouges. (Je dois dire que QS, tout comme Marc Garneau et Justin Trudeau ont pris position en faveur de ce mouvement appelé Idle No More - plus jamais résignés.)

Mais comme il ne s'agit que de la chef d'une petite réserve amérindienne de la Baie James, côté ontarien, qui se laisse mourir à petit feu dans l'espoir que le premier ministre Harper s'intéresse à la souffrance de son peuple, c'est sans importance. On reste chez soi, bien au chaud, la panse bien remplie, pendant que Theresa a faim et a froid dans ton tipi dressé tout près de la colline parlementaire.

Le Canada entier suit cette affaire de près. (Beaucoup d'Européens aussi car la pauvreté d'Attawapiskat a fait la manchette  quand le député NPD Charlie Angus a révélé au monde entier les conditions de vie abominables sur la réserve).

Sauf au Québec, ou la plupart des médias accordent très peu d'espace à cette actualité.

UN DÉBAT DIFFICILE

J'ai lancé le débat hier soir sur mon compte Facebook qui s'est enflammé. Il y a eu des centaines de réponses. En majorité assez négatives envers les autochtones et leurs revendications. Sans compter des blagues de très mauvais goût genre: 'Elle aurait dû faire une grève de l'alcool.'

Mon collègue de TVA, Michel Jean, a essayé de s'opposer aux commentaires qu'il jugeait racistes, jusqu'à ce qu'il abandonne, dégoûté. Et moi aussi.

Bref, l'incompréhension et l'ignorance règnent dans le dossier amérindien. Quelqu'un n'a pas fait sa job de nous l'expliquer. Mais voulons-nous comprendre ? Est-ce que leur sort nous intéresse ? Nos préjugés sont-ils si profonds que nous, Canadiens et Québécois, avons complètement décroché du dossier en concluant: 'Ce ne sont que des profiteurs. Des paresseux. S'ils vivent dans des shacks pas chauffés, c'est parce qu'ils le veulent bien.'

Bien sûr, tout le monde sait ça... Vive le condo en pressed wood, pas de toilette, au moins de janvier, au milieu de nowhere sur le bord de la baie James. Avec le Ski Doo à la porte, c'est la belle vie !

LA GRANDE DIVISION

Nous vivons avec les premiers habitants de ce pays depuis des siècles et nous ne les connaissons pas. Tout ce que nous savons, c'est Oka, le pont Mercier, les cigarettes à plumes, les mocassins à franges qu'on vend aux touristes et que l'alcoolisme, la violence et la pauvreté, bien entendu auto-infligés (!), sont répandus dans les réserves. Sans oublier ces enfants qui sniffent de l'essence. Pour oublier le drame quotidien qu'est leur vie. Pas parce que c'est l'fun, merde.

Évidemment, nous savons tous qu'ils ne paient pas d'impôts s'ils travaillent sur la réserve. Ou de taxes de vente. Et ça nous enrage. Pas moi. Me semble que c'est la moindre des choses pour avoir pris leurs terres et perpétré un génocide culturel à leur égard.

Comme le suggérait une journaliste du National Post hier, les Amérindiens n'ont qu'à quitter leurs réserves, descendre dans les grandes villes, trouver du travail et s'intégrer. De toutes façons, écrivait-elle, il est trop tard pour leur culture. 'C'est fini, assimilez-vous à la culture nord-américaine.'

Un peu ce que plusieurs Canadiens anglais expriment au sujet de la culture québécoise, by the way.

Et je suis certaine que tous les Blancs du 'sud' seront ravis de les accueillir dans leurs jolies communautés de banlieue, leur donner du travail et boire une sangria sur la terrasse avec eux en rentrant du travail... Je suis à peine ironique.

Qu'arrive-t-il aux autochtones qui 'descendent' en ville à la recherche du rêve Blanc ? Malheureusement, c'est souvent la prison, l'hôpital ou la mort, trouvés gelés dans un banc de neige. À Montréal, on voit peu cette réalité. Mais dans le nord du Québec, et dans la plupart des villes de l'Ouest, Calgary, Edmonton, Regina, Winnipeg, ils font partie du mobilier urbain. Ce fut un de mes plus gros chocs quand je suis allée vivre en Alberta. Que de tristesse. Que de tragédies, de vies perdues. Que de frustrations aussi. Des deux côtés.

Pas pour rien: Quand des femmes autochtones sont venues de la Basse Côte nord, à pied, manifester à Montréal le printemps dernier lors de la rencontre sur le Plan Nord au Palais des congrès, elles ont été tassées au profit des étudiants...

VICTIMES OU PROFITEURS ?

Bien sûr, chez les Amérindiens, comme chez les Blancs, y'a des tout croches, des voleurs, des bandits. Que dis-je, des chefs corrompus ! Il y a une blague qui dit que l'entrée de garage du chef est toujours pavée...  Ce ne sont pas tous des saints. Mais ce sont d'abord des victimes qui se sont retrouvés, sans que ce soit de leur faute, du mauvais côté de l'Histoire.

Dieu sait à quel point j'ai la victimite en horreur, mais de vraies victimes, ça existe. Des êtres humains dépossédés de leurs terres, chassés comme des bêtes, enfermés dans des réserves, des enfants enlevés à leurs parents, abusés sexuellement et physiquement, pour en faire de parfaits petits Blancs catholiques, vous appelez ça comment ? Des gagnants à la 6/49 ?

Vous savez pourquoi Robert Picton a pu torturer et tuer en toute quiétude 49 femmes autochtones sur sa ferme porcine en Colombie-britannique ? Parce que la disparition de ces femmes du trou qu'est le East Side de Vancouver n'intéressait pas les policiers. Elles étaient 'indian', putes et junkies. Elles ne méritaient pas qu'on enquête.

Heureusement, du chemin a été parcouru au cours des dernières décennies. Partout au Canada, on a réglé des renvendications territoriales. Plusieurs nations ont de belles victoires sur l'indigence et la dépendance à célébrer. Mais il reste tant à faire.

L'univers des Premières Nations, c'est le tiers-monde du Canada. La honte de notre pays.

PAS JUSTE UNE QUESTION D'ARGENT

Et c'est pas les milliards que le fédéral dépense via le ministère des Affaires autochtones qui régleront le fond du problème. Arrêtons tout d'abord de penser que ces milliards vont directement aux réserves: une bonne partie sert à faire fonctionner le ministère et ses milliers d'employés Blancs. Ce qui va aux réserves est-il mal dépensé ? Sans doute, dans certains cas. Plusieurs mêmes. Mais le problème autochtone, tel que je le conçois, et je ne suis pas une experte, n'est pas un problème d'argent, que ce soit trop ou trop peu.

Le jour ou tous les Canadiens comprendront que nos frères Amérindiens constituent des nations, des nations aussi 'nationales' que le Québec, et que nous devons cohabiter dans le respect de leurs aspirations en tant que peuples souverains, en arrêtant de les infantiliser, de les contrôler et d'alimenter la culture de la dépendance parce que nous l'estimons moins risquée que de leur accorder la moindre parcelle de souveraineté, ce jour là, le problème commencera à se régler.

C'est d'ailleurs ce que le Québec a fait avec la Paix des braves signée par un gouvernement péquiste avec les Cris en 2002 pour le partage des revenus du développement hydroélectrique de la baie James. Tous s'en félicitent à ce jour.

UNE ANECDOTE QUI EN DIT LONG

Dans une autre vie, mon travail m'amenait à voyager dans le grand Nord canadien. (En passant, les Inuits ne sont pas soumis à ce qu'on appelle encore la loi sur les 'Indiens'.) Lors de mon premier voyage à Iqaluit, sur la terre de Baffin, j'ai pensé mourir de honte en voyant, en fin d'après-midi, des hommes, des femmes et des enfants inuits, ivres morts, entassés devant la porte de l'unique endroit de la ville, à l'époque le Frobisher Inn, ou on vendait de l'alcool. Iqaluit est une ville officiellement 'sèche'.

Ce que je vais vous raconter est le pure vérité. Gilles Proulx est mon témoin.

Dans le cadre de mon travail, donc, j'avais accompagné un groupe de journalistes dans l'Arctique. Parmi eux, deux journalistes 'chasse et pêche.' Ils partaient à une drôle de pêche: ils avaient apporté des bouteilles d'alcool pur dans leurs valises, sans que je le sache, dans le but de les échanger contre le poisson local, l'omble de l'Arctique, avec des pêcheurs inuits.

Ils ont fait leurs transactions devant tout le monde, nullement honteux de leur geste. En se trouvant très fûtés. Un peu plus et ils offraient des miroirs aux femmes.

Quelle fut la réaction de ces deux zozos quand ils ont vu, quelques instants plus tard, ces familles entières ivres couchées dans la neige devant l'hôtel ? Je n'oublierai jamais que l'un d'entre eux a hurlé à tue-tête, en se tapant les cuisses: 'Avez-vous vu la belle gang de saoûlons ?'

Pour moi, cette anecdote représente bien notre rapport avec les Premières Nations de ce pays. Nous alimentons leurs addictions, que ce soit l'alcool, ou l'argent, pour mieux les contrôler, les infantiliser et les insulter. Tant qu'à y être.

Alors que ce qu'ils veulent c'est notre respect, une confiance mutuelle et leur autonomie.

Et le droit de creuser un trou sur leur terrain sans avoir à demander la permission du ministère. C'est ça la réalité de la loi canadienne sur les autochtones. Toutes les décisions de leurs vies doivent être approuvées par un fonctionnaire. Imaginez ça un instant.

En échange de cela, ils nous invitent à partager les richesses de ce grand pays qui leur a toujours appartenu.

Me semble que c'est un maudit bon deal.

248 commentaire(s)

Jean Martin dit :
28 décembre 2012 à 12 h 56 min

Ils se sont battus contre les européens et ont perdu.Il y a beaucoup de peuple qui ont disparu dans l,histoire de l'humanité après avoir perdu la guerre. La vraie vie est qu'il ne devrait pas y avoir de réserve et on ne devrait pas leur devoir 5 cennes.Si nous québécois existons encore, c'est parce qu'on s'est battu et on a formé notre société ,ce que les amérindiens n'ont pas été capable de faire.C'est triste mais on ne peut pas les aider,et ils nous coûtent très cher.

Caroline Pageau dit :
28 décembre 2012 à 13 h 20 min

@ Jean Martin : Aïe, il vous manque un bout d'histoire mon cher! si les Québécois sont encore là, c'est parce que les Hurons ont bien voulu partager leur savoir qui nous a permis de survivre ici les premières années de la colonisation. L'épisode du scorbut, ça ne vous dit rien??? C'est la combinaison des savoirs de nos deux peuples qui a fait que nous avons pu survivre aux Anglais!

Caroline Pageau dit :
28 décembre 2012 à 13 h 23 min

Madame Ravary, Je travaille avec les Premières Nations depuis de nombreuses années et j'ai tissé avec certains d'entre eux de grands liens d'amitié. C'est la première fois que je peux dire qu'un blanc du monde des médias - vous en l'occurrence - a compris quelque chose aux revendications des premiers peuples de notre beau grand territoire. Je suis profondément émue. Merci.

Annie dit :
28 décembre 2012 à 13 h 23 min

Pour votre info nous étions des alliés.. Vous devriez vous informer davantage avant davancer ce genre de propos m.Martin!

Normand Ravary dit :
28 décembre 2012 à 13 h 32 min

La vrai question est à ton le droit d'éliminer un peuple.Les canadien anglais se pause la même question car il ont aussi gagné la guêrre à Québec.Ou est passer le RESPECT et la TOLÉRANCE!

D M Sioui dit :
28 décembre 2012 à 13 h 53 min

Complètement faux monsieur Martin, vous devriez réviser votre histoire. Le Québec moderne existe car il y a eu des Premières Nations qui on combattu les Britanniques et plus tard les Américains. Un régiment d'une dizaine d'autochtones pouvaient se battre contre des milliers de soldats et gagner. Ils ont gagné la plus grande partie des batailles en votre nom. Quand on n'a plus eu besoin des Autochtones comme alliés militaire les gouvernements les ont «parcker» dans des réserves pour prendre ce qu'il restait de leur terre. Les ententes faites avec les Autochtones ont été faites pour service militaire rendu au gouvernement canadien car ce pays ne pouvait se passer de nous comme alliés dans leur bataille. Sans nous il n'y aurait plus de francophones en Amérique et surtout plus de Canada. Alors cette société à été bâti avec notre sang aussi. Nous sommes des survivants de l'histoire et nos sociétés existent et existeront toujours. Faites-vous à l'idée. Mes respects à vous mon ami.

jean-luc fournier dit :
28 décembre 2012 à 13 h 57 min

@ jean martin 1655, les francais ont perdue contre les anglais .....est ce que l identité francaise en amerique du Nord a disparue, est-ce que l on s'est intégré au colonie anglaise.... Non ,..... votre point ne vaut absolument rien .... De plus, le mode de vie des ''Habitants'' , ce qui précédait l'identité ''québécoise'' avant l'acte de Quebec de 1774... eh bien sachez Mr Martin que notre identité québécoise et la pluspart de nos coutumes proviennent de nos confreres amérindiens. Cette identité distincte que l'on aime se rappeler et faire le fière en se disant ''différend'', on se doit de remercier les Wendat, innée, anishinabe, attikamek, cris et iroquois.

Ahhh ce bon vieil argument ''ils nous coutent tres chere'' Je vous rappellerai que que depuis 1534 nous exploitons le territoire que nous appelons aujourdhui le Quebec. Les millier de milliard de dollars qui été amassé par les pays colonisateurs par l'entremise des divers corporations des couronnes : française, anglaise,dutch, espagnole et portugaise de facons totalement illégales et illégitime. Ceci a permis à la fondation d'un pays ou la prospérité de ces colons étaient facilement envisageables.....Le Canada et ses provinces ,en soutirant les ressources appartenant aux premiers habitants, ont vue le jours et tous les gens de souches européennes en ont bénéficié grandement , et continue de bénéficier de privilèges que les autochtones n'ont jamais obtenus.......

Vos propos démontre une grande ignorance de l'histoire et des peuples autochtones. Il serait p-e important de réévaluer ces stéréotypes et mensonges inacceptables. Il serait bien également de faire preuve d'humilité et d'aller à la rencontre de ces gens, vous en apprendrez plus sur eux, sur l'histoire et p-e bien sur vous-mêmes!

Merci pour l'article ! vraiment excellent Mme Ravary! Il était temps.....

jean-luc fournier dit :
28 décembre 2012 à 14 h 05 min

Rectification** * INNU * 1763 Le traitée du Paris= fondation de la province de Quebec et ensuite L'Acte de Qc de 1774 a modifié certains éléments principalement géographique

Jean Martin dit :
28 décembre 2012 à 14 h 20 min

@Jean-Luc Fournier

On la connait tous ,monsieur,notre histoire du Québec et notre petit catéchisme.Moi je vous parle de l'histoire de l'humanité.Pourquoi l'homme de néanderthal n'existe plus aujourd'hui? Parce qu'il a perdu contre homo sapiens.Doit-on de l'argent à leurs ancêtres parce qu'on les a éliminés.Est-ce que les italiens doivent de l'argent à ceux que les romains et Jules César ont pillé.Je crois que vous ne comprenez pas,les amérindiens ont perdu, et malgré tout on les engraisse à coup de milliard de $. Du jamais vu dans l'histoire humaine connue et documentée.

Joseph Marsan dit :
28 décembre 2012 à 14 h 27 min

On nous dit de nous serrer la ceinture, de payer nos impôts.

On accuse les immigrants fraîchements arrivés qui n'ont pas d'emplois de paresseux et de parasites. On pointe du doigt les ethnies avec un taux de chômage élevé.

Et pendant ce temps, il faudrait donner tout gratuit aux Amérindiens, et les applaudir en même temps.

En regardant la réalité avec des lunettes roses, les journalistes ne font qu'envenimer la situation.

melanie vincent dit :
28 décembre 2012 à 14 h 33 min

Monsieur Martin: veuillez vous renseigner avant de dire de telles énormités. Les commentaires que l'on vous adresse m'enlèvent les mots de la bouche. Madame Ravary: j'ai juste un commentaire pour votre article: vous avez compris. Enfin une journaliste qui a COMPRIS. Bravo, je vous félicite.

D M Sioui dit :
28 décembre 2012 à 14 h 42 min

Juste en passant 85% des budgets qui nous sont alloués vont pour payer des fonctionnaires, des avocats et la machine gouvernementale non-autochtones. Renseignez-vous messieurs svp.

melanie vincent dit :
28 décembre 2012 à 14 h 48 min

Les gens qui ne parlent que d'argent ici: avez vous des chiffres? Connaissez-vous les montants avec des arguments compararifs pour étayer vos théories et prouver ce que vous avancez? Je suis certaine que ce n'est pas le cas et que vos préjugés ont pris le dessus sur votre jugement. Malheureusement vous êtes trop nombreux à agir ainsi et vous ne ferez pas avancer la science avec de tels propos. L'IGNORANCE est une vraie tare de société. Je vous souhaite d'ouvrir votre esprit et au moins tenter de vous informer avant de parler ainsi. Faites un effort comme moi je l'ai fait.

Ourga dit :
28 décembre 2012 à 15 h 04 min

Jean Martin

Vous êtes un débile , vous considérez les génocides et les massacres comme des matchs de hockey .

Vous confondez histoire humaine et eugénisme pour contenter votre racisme primaire .

À ce compte là , fermez vos gneules , bouffez votre soupe aux pois , les Anglais ont vaincus et disparaissez !

Marie-Andrée Forget dit :
28 décembre 2012 à 15 h 05 min

Je n'en reviens pas des commentaires à la suite de votre article. Ces personnes ne connaissent pas l'histoire des amérindiens et l'histoire du Québec! Il y a toute une éducation à faire pour tout le monde blancs et amérindiens! Nous devons nous entraider et non nous détruire! Les amérindiens ont été "parker" sur des réserves par le gouvernement du Canada et ils ont le droit de défendre leurs terres! J'aime aussi l'article de Jean -Luc Fournier qui essaie d'expliquer en peu de mots ce que les amérindiens sont pour nous les Québécois!

D M Sioui dit :
28 décembre 2012 à 15 h 06 min

Ces arguments-là, cela fait 30 ans que je les entend et il ne tiennent pas la route car ils ne fonctionnent pas et ne donnent aucune solution. Le jour où les Premières Nations seront consultées et respectées, les Canadiens vont arrêter de devoir payer autant. La majeur partie des argents dépenser par le gouvernement sont pour se battre en cours contre nous, pour nous gérer selon un système qui ne nous ressemble pas ou pour de la surveillance policière. Arrêtez d'essayer de nous effacer de la surface de la terre, nous sommes encore là et le resterons. Il faut plutôt avoir un vrai dialogue et surtout que la population des Premières Nations puisse vivre selon ses manières de faire. Regarder le collège Kiuna à Odanak. Le seul CEGEP autochtone pour et pas les Autochtones au Québec, un taux de décrochage extrêmement bas et un taux de réussite élevé comparativement à un autochtone qui va dans un CEGEP québécois. Quand on est respecté ça marche. Il y a plein de modèles de réussite que ce soit éducationnel, politique ou économique comme cela à travers les différentes communautés autochtones du Québec c'est juste que vos médias ne vous en parlent pas. Renseignez-vous donc avec un esprit d'ouverture. Le seul fait que vous ayez lu cette article me donne la preuve que vous êtes capable de le faire. Un petit effort svp.

Merci madame Ravary pour votre superbe article, cela me donne espoir pour les futurs relation entre les Autochtones et les médias québécois.

Jean Martin dit :
28 décembre 2012 à 15 h 07 min

Oui c'est vrai que je coupe les coins ronds un peu.Mais regardez vos commentaires,on croirait assister à une conférence de prof d'histoire. Le problème au Québec est qu'on n'est plus capable de décider quoi que ce soit.Il y toujours un intello ou un soi disant connaissant qui empêche de prendre les vraies décisions. Le GROS BON SENS çà vous dis quelque chose les intellos.Je le répète,il est inadmissible en 2012 que des indiens ,même pas foutu de construire une maison,contrôle d'immenses territoires du Québec et du Canada. Et lâchez moi avec le çà leur appartient.

Johanne Lalo dit :
28 décembre 2012 à 15 h 08 min

Merci Madame Ravary, vous avez su saisir notre réalité, et j'admire votre sensibilité, votre professionnalisme, votre honnêteté,... J'ai pleuré tout le long, et j'ai senti toute la douleur de mon peuple, et tout le racisme, les préjugés négatifs, le mépris,...que les gens ont envers nous, cela fait mal,...mais je reste optimiste, car je sais que tout n'est pas fini, le Créateur veille sur nous, et comme Sa parole le dit si bien: les premiers seront les derniers et LES DERNIERS SERONT LES PREMIERS, un temps nouveau est en marche, le meilleur est à venir; nous avons tant de belles valeurs: partage, amour, fraternité, sens de l'humour, la famille, la nature, la spiritualité,... Comme on dit nous gagnons à être connu, nous sommes un peuple fort, survivant (nous avons survécu à tous les abus perpétués à mon peuple, ce qui ne nous a pas tué, nous a rendu + forts), fier,... MERCI INFINIMENT MADAME RAVARY (il y a peu de monde qui mérite mon respect et ma confiance, vous en faites partie). Je prie notre Créateur, notre Dieu, de faire entendre raison Harper afin de sauver la vie du Chef Theresa Spencer. C'est une femme de conviction, déterminée,...elle ira au bout de son combat, et Harper er cie porteront l'odieux de sa mort, ils auront du sang dans leurs mains. Merci à ceux qui nous comprennent et soutiennent notre cause, que le Créateur nous aide et nous protège, amen, amen

P-L Chevalier dit :
28 décembre 2012 à 15 h 08 min

excellent article. Bravo!!

C. Jean dit :
28 décembre 2012 à 15 h 10 min

Monsieur Jean-Martin-Aux-Plus-Forts-La-Poche, N'est-Ce-Pas?

Vos propos démontrent votre ignorance crasse de l'histoire des peuples autochtones du Québec et du Canada. Ya pas plus sourd que celui qui ne veux pas entendre! Vous avez manqué une belle occasion d'entendre ce que Mme Ravary a à dire sur cette tragique histoire des autochtones canadiens.

Maintenant ouvrez grand vos oreilles!

Saviez-vous qu'avant la déportation, les Acadiens de la Baie de Fundy vivaient en harmonie avec les autochtones, et que ces derniers ont aidé les Acadiens à s'y établir et à prospérer ? ,,,,jusqu'à l'arrivé des anglais...

Saviez-vous qu'avant la déportation, de nombreux leaders acadiens avaient épousé des femmes autochtones?

Saviez-vous que les autochtones ont aidé les Acadiens à fuir la déportation de 1755 permettant ainsi à de nombreux Acadiens de fuir vers le Québec et ainsi échapper aux sorts de tous ceux qui ont été déportés aux USA? (maladies, persécutions, pauvreté, et mortalité).

Saviez-vous qu'aujourd'hui presque un Québéçois sur 2 a au moins un ancêtre acadien .

Les autochtones de partout au Canada méritent notre respect.

La semaine dernière, je fumais une cigarette face au métro Mont-Royal. Un autochtone pauvrement vêtu s'est approché de moi, l'air timide et m'as demandé une cigarette. Je lui en ai donné une. Il m'as dis Thank You, Merry Christmas. Je l'ai regardé partir avec son petit sac à dos rempli à craquer et j'ai eu le coeur fendu. Je me suis demandé ou il allait dormir ce soir-là.

Mais je ne me suis pas demandé ou allaient dormir les centaines de milliers de descendants des acadiens qui vivent maintenant au québec.

Je sais qu'ils sont bien au chaud!

C. Jean

Alex dit :
28 décembre 2012 à 15 h 22 min

@m. Sioui,

85% du budget à des fonctionnaires!!! Triste en effet!!

En fait, il ne devrait y avoir aucun budget pour les autochtones!!!

Les programmes sociaux sont suffisants!!

Comme on dit: "aide toi et le ciel t'aidra"

Jean Martin dit :
28 décembre 2012 à 15 h 23 min

@C.Jean

Merci M.Jean, vous confirmez ce que je dis depuis le début.Oui les autochtones ont contribué au développement du continent.Ils ne devraient donc plus être dans des réserves et revendiquer quoique ce soit.Vous l'avez dit, ils se sont mélangés à nous.C.Q.F.D

Jean Martin dit :
28 décembre 2012 à 15 h 26 min

En passant,ayons donc une petite pensée pour les vrais laissés pour compte du système,les sans abris, qui n'ont pas un sous, eux.

C. Jean dit :
28 décembre 2012 à 15 h 36 min

@Jean Martin

Franchement Monsieur Martin, vous osez dire que je comfirme ce que vous dites! Ma foi, comprenez-vous le français???? Vous êtes de plus en plus pathétique!

C. Jean

Emanuelle dit :
28 décembre 2012 à 15 h 39 min

@Jean Martin-le-crétin (et à beaucoup d'autres, je n'ai pas eu le courage de lire les autres commentaires de ce genre); de quelle guerre parles-tu? À moins d'être un Américain et de parler des guerres indiennes de ton chez-vous, tu viens juste de nous prouver que tu n'as absolument aucune idée de ce que tu avances et que tu es un parfait ignorant qui se permet de juger à tort et à travers... Il n'y a jamais eu de guerre autochtones-allochtones ici... C'était une guerre de blancs; Français contre Anglais... la majorité des peuples autochtones du Québec furent nos alliers (les autres furent recrutés par les Anglais) jusqu'à ce qu'on décide qu'on n'avait plus besoin d'eux, lors du déclin du commerce des fourrures... Sans eux, tu n'aurais même pas le loisir de professer des conneries de la sorte... Respect mon pauvre vieux.

Un peu de lecture ne te ferait pas de tort: https://www.autochtones.gouv.qc.ca/publications_documentation/publications/mythes-realites-autochtones.pdf

C. Jean dit :
28 décembre 2012 à 15 h 39 min

@Jean Martin,

Vous dites qu"ils ne devraient plus être dans des réserves. Mais c'est le gouvernement fédérale qui les a "parker" dans des réserves. Parlez-donc de ce que vous connaissez!

C. Jean

Johanne Lalo dit :
28 décembre 2012 à 15 h 42 min

@Jean Martin:

Vraiment, franchement je vous lis, et je n'ai pas de mot pour vous qualifier, je me retiens tu sais (je te tutois, tu ne mérite que mon mépris, mais je me retiens).

Heureusement que d'autres blancs comprennent, ont eu une éducation et une instruction qui leur permette de comprendre ce qui se passe, les enjeux en jeu, nos revendications, qui comprennent notre histoire et qui ont de l'empathie, de la compréhension, du respect,...pour nous, merci à vous gens de bonne foi.

J'ai encore espoir en un avenir meilleur pour mon peuple et pour une cohabitation harmonieuse avec votre peuple et mon peuple des Premières Nations.

Sasha dit :
28 décembre 2012 à 15 h 54 min

Merci pour vos commentaires lucides et pertinents et informatifs, Lise. C'est vraiment dommage en effet que les journalistes de nos quotidiens ne couvrent pas plus la situation que vivent ces gens. Et non, les Amir, Françoise et leur clique de Québec Solidaire ne prennent pas beaucoup de leur temps et énergie pour dénoncer les injustices et la pauvreté de ces habitants du Canada. Ne pensez-vous pas qu'il serait bien d'enseigner aux jeunes de nos écoles l'histoire des premières nations plutôt que de leur donner des cours obligatoires d'éthique et de culture religieuse?

Yves Pinette dit :
28 décembre 2012 à 16 h 02 min

Héhé!! Kuei Kuei Ataro!! Je vous dirais Madame Ravary!! Ataro veut dire "Grand Chef" en Wendat. Tout d'abord, je vous félicite pour ce merveilleux discours, il est digne d'une Grande Chef!! Je vois que vous avez fait vos devoirs et que vous connaissez très bien le sujet. Je suis moitié innu et moitié québécois. Dans ce discours, je suis un peu coincé entre les deux. Toutefois, mon coeur penche un peu plus vers les innus étant donné que c'est le peuple opprimé. Je respecte la liberté d'expression mais je dois dire qu'il y a certains commentaires qui m'offusquent. Les Innus ont toujours été les alliés des francos ou dois-je dire des québécos mais maintenant qu'ils ont pris les meilleures terres sous nos yeux, ils se plaignent encore et encore...et toujours!! Héhé!! C'est un fait français de critiquer tout le temps, des fois même pour rien. Ce qui me choque c'est de lire et de voir qui'il y a des gens qui font des commentaires sans vraiment être au courant des faits et de l'histoire. Les québécos n'arrètent pas de dire que les Innus ont perdu la guerre...mais il n'y a jamais eu de guerre. Une cessation de territoire se fait par la conquête ou par la signature d'un traité. À ce jour, il n'y en a toujours pas. Pourquoi est-ce difficile pour le québécos d'admettre qu'il s'est approprié la terre des Innus et cela injustement...À vous de vous justifier!! Pour ce qui est des impôts, je crois que la Couronne a négocier selon le principe que les nations autochtones sont maîtres chez eux et comme c'était le cas pour les seigneurs, ils ne payent pas de taxes ou d'impôts sur leurs seigneuries. Sur la piastre que vous payée en impôt, si on enlève les impôts municipaux et provinciaux, combien va aux indiens et cela sans omettre de soustraire les cents qui vont à l'immigration, à la défense nationale, aux ports, etc. Vos impôts municipaux et provinciaux ne vont guère dans les poches des indiens alors...plaignez vous à la Reine ou au bureau fédéral des...

Emanuelle dit :
28 décembre 2012 à 16 h 05 min

Un peu de lecture pour M.Martin (même s'il semble penser que le fait de s'instruire constitue un grave problème au sein de notre population "d'intellos"... je vous rassure; vous êtes bieeeen loin de vous voir transformé en "historien"...)

https://www.autochtones.gouv.qc.ca/publications_documentation/publications/mythes-realites-autochtones.pdf

(ps. N'aye pas peur; il s'agit d'un document vulgarisé construit comme un simple cahier pédagogique avec plein d'illustrations et de photos)

Jean Martin dit :
28 décembre 2012 à 16 h 27 min

@Johanne Lalo

Madame,on vous respecte et la meilleure preuve de respect est qu'on vous incite à sortir de vos réserves et vous intégrez à la société moderne.Sortez,travaillez et élevez vos familles comme tout le monde.Cessez de quémander à gauche et à droite tout le temps, et à fermer des ponts et des routes quand cela ne fait pas votre affaire.

Jean Martin dit :
28 décembre 2012 à 16 h 34 min

@M.Jean,

On le sait tous ,monsieur,que c'est le fédéral qui les a parker dans des réserves,et je suis sûr qu'il le regrette aujourd'hui.S'il l'on fait c'est justement pour avoir bonne conscience parmis les intellos et pelleteux de nuages qui auraient commencé à parler de génocide.Regardez ce que cela donne aujourd'hui: Plus haut taux d'alcoolisme au pays,plus haut taux d'illettrés au pays,plus haut taux de criminalité au pays.Bravo les biens pensants,vous avez rendu justice aux autochtones !

Alvin Ottawa dit :
28 décembre 2012 à 16 h 35 min

Je suis natif de la Manawan un Atikamekw,premièrement Madame félicitation pour l'article je suis et en même temps très toucher à ces propos racial,mais à quoi bon je vis encore de la chasse et tout ce que je vois à cet heure ! c'est les machineries lourd qui brise tout à leur passage sans pour autant laissé une parcelle de terre pour la vie animal,c'est comme ça que nous les êtres de mauvaise augure nous disparaissons petit à petit...alors tout ce qu'on voulaient c'est de ne pas brisé les terres car vient de là ! les bonnes choses que vous et même nous ignorions encore l'existence mais là je lis bien des choses que nous Autochtones ignorions de ce que vous pensiez de nous ! un gros merci encore pour l'article car nous resterons toujours les primitifs que certains croient encore voir dans les grande métropole et protégerons la terre comme des animaux ... Mikwetc

Raydem dit :
28 décembre 2012 à 16 h 39 min

gros défoulement ici wow....moral on a tous le choix de vivre ou l'on veut mais on doit respecter les règles établie de l'endroit où nous voulons vivre. beaucoup ne sortent pas des réserves pour ne pas perdre leurs "Sécurité et leurs avantages" et pourtant c'est ce qui les empêchent d'évolué.... veulent-ils vraiment évoluer dans un autre environnement ... pas tres sur de ça.... ceux qui le veulent vraiment le font et s'en sorte très bien. penser aux parole de Félix Leclerc......

Alexandre Reney dit :
28 décembre 2012 à 16 h 58 min

La majorité des Indiens ne vivent pas dans les réserves pour votre information, Mme Ravary. Eh oui. Ils vivent en ville, y travaillent et s'intégrent tellement bien qu'on ne sait même pas qu'ils sont Indiens. Ceux qui s'obstinent à vivre sur les réserves sont des mésadaptés qui s'accrochent à un mode de vie archaïque. L'âge de pierre est terminé. Que ça leur plaise ou non, les Indiens doivent faire le passage à la modernité. En entrevue à l'émission d'Éric Duhaime, un d'eux a été jusqu'à dire que les Indiens étaients les propriétaires du Canada et que les Blancs devaient leur payer un loyer... Les richesses de ce territoire nous appartiennent, puisque c'est nous qui avons mis en valeur ce territoire. Les Indiens n'ont contribué à rien. C'est nous qui avons développé le savoir-faire et les technologies. Et maintenant ces effrontés veulent récolter les fruits d'une société technologiquement avancée à laquelle ils n'ont rien apporté. N'importe quoi!

mbr dit :
28 décembre 2012 à 17 h 05 min

ca joue des coudes sur le blog,,,,,,,,,,,,,mais il y a une veritee que tu dois jamais oublier,,,,,que tu sois blanc,,noir,,jaune,,amerindien,,

c.est le travail,,tu dois aimer travailler ,,tes parents doivent d.avoir inculquer le gout de travailler ,,,d.avoir ete un modele pour toi au niveau du travail,,,,,,et pas seulement travailler une journee,,,,,travailler une vie ,,travailler sur plusieur generation,c.est comme ca qu.on cree un patrimoine individuel et collectif

j.ai toujour eu beaucoup de respect pour les orientaux ,quel travailleur!!!!!,,,,,,,mais que tu sois blanc,,noir,,,jaune,,amerindien,,le respect ca se gagne,,,,,,,,,,,,,,,,,et avez vous remarquer dans votre entourage immediat,,,,,ceux qui travaille on toujour moin de probleme que les autres et ils sont toujours mieux organiser

Popole dit :
28 décembre 2012 à 17 h 08 min

Au Saguenay réside l'unique chirurgien autochtone,A-t-il subit une immnese intimidation pour qu'il arrète ses études .Non en aucun cas seulement des encouragements .Cessez de croire en la bassese dees Québecois pour expliques les déboires indigènes .Ils détiennent leur parts dans leur déchéances

Étienne Goulet dit :
28 décembre 2012 à 17 h 24 min

Le problème de ce débat c'est qu'il semble anachronique.

De qui parle-t-on quand on parle des "Blancs" ? Dans le Québec (ou le Canada) de 2012, ça désigne qui au juste ? C'est une notion dépassée.

Et puis, peut-on faire porter la responsabilité d'événements lointains sur une race en particulier ?

Vous dites : "Me semble que c’est la moindre des choses pour leur avoir pris leurs terres et perpétré un génocide culturel."

Nombre de gens sur la planète sont convaincus qu'eux où leurs ancêtres ont subi le même sort. Doivent-ils tous être exemptés de taxes et d'impôts pour l'éternité ?

Les autochtones s'assimilent probablement davantage à la modernité qu'à la culture Nord-Américaine comme telle. La modernité n'épargne pas grand monde sur la planète.

Mongrain de sel dit :
28 décembre 2012 à 17 h 30 min

Les personnes qui jugent les autochtones à grand renforts de généralisations s'imaginent toujours qu'ils auraient fait tellement mieux si c'était eux qui étaient nés sur une réserve. Je voudrais bien les voir après une enfance passée dans une cabane sans eau potable, affronter un avenir sans perspective d'emploi et déchiré entre deux cultures. Ce doit être vraiment facile de réussir lorsque les modèles les plus proche de nous sont des êtres détruits par l'alcool, la drogue ou les agressions sexuelles et lorsque toutes les personnes que vous connaissez ont vécu le suicide d'un proche,

Denise dit :
28 décembre 2012 à 17 h 40 min

Le jour oû vous défendrez avec autant de vigueur les québécois francophones, on en reparlera.

Personnellement, je n'aime pas non plus ceux qui jouent aux victimes et j'aime encore moins ceux qui essaient de nous culpabiliser.

Y en a marre. Bonne soirée.

Pierre Laberge dit :
28 décembre 2012 à 17 h 40 min

J'ai travaillé sur un projet avec des autochtones de plusieurs communautés su Québec, et j'ai beaucoup appris d'eux et sur eux pendant des quatre années. Les commentaires qui accompagnent votre excellent article sont l'illustration de l'ignorance des blancs. C'est vrai qu'ils ne forment que 1% de la population totale du Québec, mais si 20% de cette populationr non-autochtone prenait la peine d'aller les rencontrer ne serait-ce qu'une fois après s'être un peu renseigné su qui ils sont et quelle est leur histoire (en passant, ils sont très accueillants si on les approche comme des concitoyens qui méritent le respect), il y aurait un changement dans les préjugés qui sont si répandus chez nous et sur leur perception de nous chez eux.

Et puisque plusieurs des commentaires parlent d'argent, sachez que tous les services publics que nous recevons, incluant l'éducation, le logement, la santé et les services sociaux sont gérés par les Conseils de bande financés par le gouvernement fédéral. Lorsqu'on fait le total de ce que nous recevons par habitant et ce qu'ils reçoivent, la réalité est que nous sommes plus favorisés qu'eux car nous recevons plus. C'est pourquoi ils sont souvent pauvres et sans ressources, puisque nous pillons celles qui sont sur leurs territoires sans les compenser la plupart du temps, exception faite des Cris et certaines communautés innues qui ont pu négocier des ententes.

Informons-nous avant de porter des jugements!

Marie Claude Gagne dit :
28 décembre 2012 à 17 h 51 min

Sélection naturelle....les plus forts survivent!

jackwood dit :
28 décembre 2012 à 17 h 51 min

Le pleurnichage habituel sur le sort des pauvres autochtones. Vous trouvez pas qu`ils devraient travailler et payer des taxes comme tout le monde ? Il faudrait les entretenirs comme des rois dans des contrés éloignés ou ce qu`ils n`y a pas d`ouvrage. Il faudrait leurs payés tout leurs petits caprices.

Et aussi, il y avait un arcticle dans le Devoir qui démontrait les salaires disproportionnés des chefs autochtones. Moi j`en reviens du pleurnichage sur le sort des pauvres autochtones, faites moi rire. C`est nous les travailleurs payeurs de taxes qui font rire de nous. Et combien le budget fédéral destiné aux autochtones ?

Manon Nolin dit :
28 décembre 2012 à 17 h 53 min

À celui qui a la tête tout à l'envers et ne veux que comprendre ce qui voit à la télévision et dans les journaux. Votre arrogance à insisté de dire que nous menons un vie de pacha aux profits du peuple, c'est que vous n'êtes jamais allé dans une réserve pour y voir la pénible pauvreté qui y règne. Je dis sans honte que je suis une autochtone, une amérindienne ou même tel que vous nous qualifiés une indienne. Je ne vais pas vous injurié comme vous le faites sans penser aux torts que vous y faites. Oui nous avons perdus la guerre, mais pas notre fierté à vouloir être reconnu pour ce que nous sommes et avons droit à un meilleur respect. Et avant de me répondre, veuillez bien vous renseigner sur notre sort qui est plus que catastrophique dans certaines régions.

Je comprends pas tes mots, mais ton inaction me rend folle. Tu veux brimer ce que je suis en créant une LOI qui me dissimule. Oh toi pauvre indifférence rien oh rien ne t'atteint. Mais une chose est sûre, j'EXISTE, tu existes malgré ton ignorance, il/elle EXISTE, nous EXISTONS et ne sommes pas des choses que l'ont jettent, nous sommes des hommes, des femmes, des enfants et nos aïeux les sages. Alors je hurle tous mes espoirs pour que Vous et pourquoi je te vouvoies, tu ne respectes pas qui nous sommes NOUS LES PREMIÈRES NATIONS. Que tu te réveilles de ton rêve de nous assimiler Et que nous les premières nations se réveilles de ce cauchemar dans lequel tu nous enfonces pour nous effacer. Et je crains que vous ne soyez un ANTICULTUREL, non tu es un ANTICULTUREL... Et nous n'arrêterons pas d'EXISTER et n'arrêterons de perpétuer qui nous sommes pour te faire plaisir. Nous avons notre histoire, notre culture et nos langues. Et ils seront encore là même après votre mort et notre mort. Alors cesser de vouloir nous assimiler ou de vouloir nous faire disparaître Mais plutôt joignez votre main à la notre et rêvons d'un avenir plus belle. Comprenez et apprenez ce que nous sommes ... Soyez moins...

Steve Harvey-Fortin dit :
28 décembre 2012 à 18 h 03 min

On donne à celui qui as mais à celui qui n'a pas, on enlèvera non seulement ce qu'il n'a pas mais aussi ce qu'il pense avoir ou possédé.

Les autochtones n'ont rien batti en amérique du nord et vivaient comme des hommes de la préhistoire en chassant des proies et en adulant les animaux comme des dieux sous l'effet de quelques herbes soporifiques et hallucinantes. Par le fait de leur culture ancestrale, les autochtones n'ont pas su évoluer à la grandeur de leur territoire et se mouvoir en conséquence des attributs accordés à l'homme. Ils n'avaient aucune base à laquelle se référer pour s'inscrire dans l'évolution commune de l'homme en utilisant le raisonnement qui implique un effort toujours plus grand et réféchit. S'ils veulent rester dans ce genre d'anonymat culturel en voulant faire valoir leur tradition ancestrales ils se condamneront eux-mêmes à l'hérésie et aux préjugés collectifs de la société à l'heure ou il n'est pas bon de se pêter les brettelles avec son identité culturelle. Si les anglais le font avec nous, il est certain qu,ils le font avec eux sur une autre échelle de valeur.

jackwood dit :
28 décembre 2012 à 18 h 06 min

Des camionneurs Québecois qui montent dans le Nord du Québec et au Labrador m`ont certifié que des autochtones abandonnent leur ski doo dans le bois parce que celui-ci manque de gas et en obtiennent un flambeux neuf. Au dépend de qui vous pensez ? Ça se promennent aussi en gros 4x4 fourni par l`état (les payeurs de taxes) et ils sont même pas capable d`en prendre soin. C`est sûr, ils en obtiennent un autre flambeux neuf gratuitement. Voilà ou mène la culture de dépendance payé par les autres. Mais c`est tellement dur à comprendre dans la tête de naïfs.

Colette Gladu dit :
28 décembre 2012 à 18 h 10 min

Je trouve bien bizarre, en effet, que le tout ne soit pas plus annoncé et commenté que cela au Québec. ¨Pourtant, via Facebook j'ai partagé plusieurs articles là-dessus... et aucun commentaire de la part d'"amies ou amis". C'est affligeant. Votre phrase "Sauf au Québec, ou la plupart des médias accordent très peu d’espace à cette actualité.", me laisse asser perplexe. Honnêtement, je peux dire que ce que j'ai vu et lu à cet effet, était bel et bien écrit en français ! Existe-t-il un pétition que l'on pourrait signer et partager ? Merci Madame Ravary d'avoir signalé ce drame humain dans votre article

zuccolini Anna dit :
28 décembre 2012 à 18 h 14 min

En reponse a ce sinistre individu qui s'appelle Jean Martin je tiens a lui dire d'arreter une fois pour toutes de faire des vagues au sujet des populations autochtones! Les propos de cet homme ne sont pas dignes d'apparaitre dans l'internet. Il est tout simplement un pauvre type qui aime diminuer les autres .Alors SVP ferme ta gueule et fais toi oublier!!!!!

jackwood dit :
28 décembre 2012 à 18 h 18 min

Ha oui, j`oubliais. Il faut leur permettre aussi juste au sud de Montréal de faire de la contrebande de tabac. Des cabanes avec grosses affiches «cigarette à vendre». Pensez vous qu`ils vendent juste à des autochtones ? Pendant ce temps là, les commerçants Québecois sont obligés de cacher leurs cigarettes légales en dessous des comptoirs.

Et en plus de la contrebande de tabac, on peut aussi parler de la contrebande d`alcools et d`armes.

C`est comme que ça marche au pays des naïfs de la bien-pensance.

marie dit :
28 décembre 2012 à 18 h 25 min

les québécois chialent contre les autochtones qui veulent les droits qui leurs sont dus, les canadiens anglais chialent contre les québécois pour la protection de la langue française qui de toute façon, pour la plupart ont de la misère à l'écrire comme du monde, tout le monde chiale contre les nouveaux arrivants qui imposent leurs façons de vivre et dont nous passons tous les caprices et les autochtones chialent contre tout le reste du peuple québécois et canayens! Fermez-la, misère! Et aimez-vous les uns les autres. En passant, je suis autochtone, de la nation innue!Bye!

L.Boucher dit :
28 décembre 2012 à 18 h 25 min

Simplement, mes hommages Madame Ravary!

Josée Laflamme dit :
28 décembre 2012 à 18 h 38 min

Enfin quelqu'un des médias qui semble démontrer une volonté de comprendre et de la compassion en ce qui a trait aux Premières Nations! Un grand merci à vous. Certains personnes n'aiment pas qu'on leur fasse soit disant la morale ou qu'on les culpabilise, voilà pourquoi on n'ose nulle part aborder l'histoire amérindienne car ce serait avouer et s'avouer ce qui s'est réellement passé et ce n'est pas toujours beau. Ce n'est pas toujours beau, ehh bien c'est ça l'histoire, pas toujours plaisant à entendre, souvent désagréable mais elle permet de comprendre, de mieux se comprendre, enfin car, disons-le pour ce qui est de notre mémoire, encore plus en ce qui a trait aux Premières Nations, elle est plus que défaillante! Je suis québécoise, marié à un autochtone, innu par le coeur et un peu dans l'âme et depuis des années, je partage l'histoire et la culture des Premiers peuples à qui veut m'entendre, ainsi je change les mentalités petit à petit. Comme vous l'avez constaté, il y a du travail à faire! Sommes-nous devenus cette société amnésique, indifférence, égoïste, insensible, sans coeur ni esprit, incapable de compassion et de toute ouverture sur l'autre au point de cracher la haine et le mépris de cette manière? J'ai honte de mon peuple parfois et je constate les ravages que cela donne quand on n'enseigne plus l'histoire et qu'un peuple manque cruellement d'éducation et je dirais même d'humanité! Autochtones et Québécois rêvons des mêmes choses fondamentales pourtant. Le droit de vivre dans la dignité afin de faire vivre les siens et de bâtir une famille et une communauté. Peut-être est-ce parce que nous sommes incapables de s'accorder nous-mêmes cette dignité que nous la refusons aux autres avec tant de violence!!!!! Josée Laflamme, ethnologue et innue de coeur!

Mike Girard dit :
28 décembre 2012 à 18 h 42 min

A vous lire, je verse quasimment une larme...

Michel Bourque dit :
28 décembre 2012 à 18 h 46 min

M.Martin Je vous félicites pour le courage de vos opinions, que je partage à 100%. Évidement ce n'est pas les opinions que partagent la bonne société bien pensante !! Oui, nous devrions être éternellement reconnaissant envers les autochtones qui sont arrivés ici au niveau l'âge de pierre voilà 10,000 ans.....

Roger dit :
28 décembre 2012 à 18 h 48 min

@Jean Martin.... C'est assez simpliste t'es réflexion ..... À vrais dire tu me scandalise pas un peu mais énormément.... Je suis propriétaire de ma maison et de mon terrain, papier notariée et officialisé. Si ont ne respecte plus la propriété tout le système tombe..... Les premières nation se sont battus et ont signé des traités et des droits de propriété que les nouveaux conquérants n'ont pas toujours respecté, en quoi devrais t'on respecter nos droits de propriété si nous ne respectons pas celui des autre.....

Arsene66 dit :
28 décembre 2012 à 18 h 54 min

Y'a des gens qui pataugent dans les préjugés et dans la pensée magique sur ce blogue...

Sachez, Messieurs/Dames, que le «Aide-toi et le ciel t'aidera» n'est pas évident quand cela implique de quitter sa famille et son milieu, sans formation particulière, sans argent, sans aide et sans contact «en ville»...et j'ajouterais, victime de préjugés d'ignares et d'esprits étroits.

Un immense défi que peu d'entre nous seraient capable d'affronter.

Bon courage, Madame Spence ! Et, de grâce, n'hypothéquez pas votre santé (et surtout, ne vous laissez pas mourrir)pour de tels idiots...

PS Font durs en maudit les 2 tawouins «chasseurs et pêcheurs»...

Rodney Ktish dit :
28 décembre 2012 à 18 h 59 min

Tous les Canadiens devraient offrir leurs plus sincères remerciements à nos frères et à nos soeurs aborigènes qui ont protégé leurs droits territoriaux pour toutes ces générations, refusant de les céder pour un seul versement final, peu importe à quel point ces dollars étaient nécessaires. Ce sont ces droits que M. Harper tente d’éteindre maintenant.

Carole dit :
28 décembre 2012 à 19 h 02 min

J`ai lue votre article. j ai même verser quelque larmes en lisant quelque commentaire.. Mon Dieu notre monde est si michant, ignorant,indifférents,,, oublions pas que la vie nous appartiennent pas encore moins que la terre ou nous vivont. mais je suis désolé de voir. qu`il y a encore tant de raciste et préjuger en 2012. je crois que etre humain n est pas conscient de ce qu`il est en réalité. ... tous le monde devrait prendre une résolution pour 2013. de trouvé la foi en Dieu ou lieux de se consentré sur leur nomril.un nombri qui pue lorsqu`il n est pas nettoyer...

léninetler dit :
28 décembre 2012 à 19 h 13 min

@M.Reney

Bravo pour votre point de vue.Enfin une bouffée de fraîcheur dans ce débat d'intellos, qui nuit aux autochtones et les rends dépendant de l'état . Vivement l'abolition des réserves.

jean Martin dit :
28 décembre 2012 à 19 h 22 min

@Emanuelle

Madame,vous me citez un recueil rédigé par des fonctionnaires,ronds de cuir,payé avec mes taxes.C'est totalement absurde,nous payons des paresseux pour nous rédiger des inepties. J'ai probablement plus de diplômes que vous, et je sais que le gros bon sens n'est pas dans l'ADN des québécois.

Annie dit :
28 décembre 2012 à 19 h 27 min

Moi je vais parler concernant le non-paiement des impôts des innus, dans les communautés, le salaire annuel est à moitié moindre que celui d'un blanc, et de plus, le blanc peut encore retirer de l'impôt selon son revenu. Aussi, un innu va payer de l'impôt s'il travaille en ville, dans un territoire non autochtone. Donc, n'osez pas juger si vous ne savez pas les détails combien un innu gagne dans sa communauté, ça fait que vous n'avez pas à vous plaindre cher "blanc".

De plus, il n'y a pas assez d'emplois qui peuvent être offerts aux innus, avec ce que le gouvernement envoie aux innus, c'est vraiment du sous-financement. Donc, avec tout mon respect, informez-vous avant de nous juger.

Une innue de Pessamit

Je vous souhaite de joyeuses fêtes!!!

Daniel dit :
28 décembre 2012 à 19 h 40 min

C'est notre tour d'assimiler dans leurs culture. Sans les valuers Autochtone nous allons detruire la terre.

victoire dit :
28 décembre 2012 à 19 h 49 min

Amen,

J'espère que ça vous a fait du bien à tous, peut - importe de quel bord vous êtes.

Alléluia

johanne audrey johnson dit :
28 décembre 2012 à 19 h 53 min

Comme beaucoup de québécois, j'ai du sang amérindien, et j'en suis fière, mais je connais très peu la réalité actuelle de cette communauté. J'aimerais en savoir plus et avoir plus d'intéraction avec ce peuple qui a subi une grande invasion et un grand mépris. Juste le fait qu'on dise que le Canada a été découvert par les français en dit long sur ce qu'on pense de ce peuple qui a été conquis par les armes et détruit par la politique et la religion.

Il me semble qu'en 2012, il faut arrêter de traiter les amérindien comme des citoyens à part. Le fait de les classer par "pureté" du sang est un concept complètement raciste et dépassé et les réserves sont une aberration anachronique. Ils doivent faire partie de la communauté au même titre que les autres citoyens.

Le Québec d'aujourd'hui est complètement différent de celui de la conquête. On ne peut plus dire les blancs et les amérindiens. Le Québec est maintenant multiculturel et les amérindiens sont un des nombreux visages qui le constitue.

Est-ce que les amérindiens veulent rester dans des réserves? C'est quoi la proportion d'amérindien qui vit toujours sur les réserves par rapport à toute la population amérindienne? Est-ce que ceux qui vivent à l'extérieur sont plus malheureux, plus heureux? Qu'en est-il de ceux qui perdent leur statut parce qu'il est transmis par le père?

Je comprends qu'ils veulent être dédommagés pour leur terres qui ont été littéralement volées et pillées, mais n'est-ce pas l'histoire de l'humanité? Est-ce qu'on peut réparer les pillages faits il y a 300 ans? Est-ce que les français peuvent revendiquer aux anglais les territoires qui leur ont été volés 300 ans après?

J'ai du sang amérindien, français, irlandais et écossais. Je me place de quel bord de cette lutte qui s'est faite 3 siècle avant ma naissance? Est-ce que ce n'est pas impossible de démêler tout ça?

Je pose les questions naïvement car, je n'ai pas les réponses et...

Francois Huppe dit :
28 décembre 2012 à 19 h 56 min

Ce n'est pas parce que tu es arrivé le premier sur une terre qu'elle t'appartient. L'amérique, ce n'est pas la terre exclusivement réservée aux amérindiens.Les colons n'ont pas volé l'amérique aux amérindiens. Il faut la gagner cette terre. La terre appartient à tout le monde et elle doit être partagée.

jean Martin dit :
28 décembre 2012 à 20 h 05 min

@Marie-Claude Gagné

Votre opinion est simple mais tellement empreinte du GROS BON SENS . Merci !

Eric dit :
28 décembre 2012 à 20 h 06 min

À ceux qui valorisent la loi du plus fort, je dis qu'il faut construire un monde de solidarité, d'amour du prochain, car la façon que nous traitons notre prochain est un miroir de la façon que nous nous traitons. Aimer son prochain c'est s'aimer. L'aider, c'est s'aider. Le reconnaître comme égal c'est aussi nous reconnaître comme des êtres autonomes et libres. Celui qui maudit son prochain sera amené tôt ou tard à l'aimer. C'est une Loi. Alors j'invite les guerriers à enterrer la hache de guerre et à entrer dans leur coeur. Ils en ont besoin. Ils ont sûrement manqué d'amour enfant. :-)

johanne audrey johnson dit :
28 décembre 2012 à 20 h 15 min

De l'extérieur et du haut de mon ignorance je le confesse, les amérindiens me donnent l'impression de s'auto-détruire. De ne pas respecter la grandeur de leurs ancêtres en s'abandonnant au désespoir en consommant immodéremment. Je ne pense pas que Mme Spence choisit la bonne façon de se faire entendre en s'auto-détruisant par une grève de la faim. Je pense qu'elle envoie un mauvais signal aux jeunes de son peuple qui semblent trop souvent céder à l'auto-destruction. Il me semble que les amérindiens doivent retrouver leur fierté et leur estime de soi comme peuple, et l'auto-destruction ne me semble pas le chemin pour y parvenir.

Emanuelle dit :
28 décembre 2012 à 20 h 23 min

@Jean Martin: Je ne parierais pas trop au sujet des diplômes (car si diplômé vous êtes, avec le genre de propos démagogiques et ethnocentriques que vous nous servez, on a de sérieuses questions à se poser concernant la qualité de l'éducation au Québec... oh, et à propos; ce serait aussi des "fonctionnaires payés avec vos taxes" qui auraient essayé de vous instruire) Je ne suis aucunement surprise que vous refusiez de lire le document produit par la Commission des droits de la personne et de la jeunesse (que vous devez aussi mépriser), mais retenez alors simplement ceci pour commencer; il n'y a jamais eu de guerres autochtones-allochtones au Québec... les seuls perdants, ce sont ceux qui ont eu le malheur de se croire nos alliés... et les fachos de votre espèce!

Gerald dit :
28 décembre 2012 à 20 h 29 min

Nous sommes les première arrivées ici à Québec.. Je sais pas pourquoi y'a certain d'entre vous ici qui chiale, qui sont racisme! Moi je dit que c'est vraiment d'la honte totale lol. Ils se pensent forts... On a pas besoin d'argent pour être heureux. On a nos territoires, on chasse, on pêche. C'est ca notre vie.. on a pas besoin de la ville ! J'parles pour ceux qui chiale .. mon dieu jesus il en a des méchant sur terre!

M. Chilton dit :
28 décembre 2012 à 20 h 30 min

Wow...merci pour cet article.....afin des gens qui sont sortis de leur zones de confort.....pour ceux qui nous haissent ou nous envies. Ou bien si nous sommes vraiment chanceux, voudriez-vous changer d'existence avec nous?......avec les memes conditions que nous vivons. J'aurai bien des choses a dire. Ou a eduquer. Mais, je vais parler des guerres. Pour les guerres, nous avons combattu aupres de vous quebecois canadien de souche francaise et nous vous avons appris comment etre plus efficaces au combat, car, vos methodes etaient de vous mettre en ligne en batallion et c'etaient le premier tombaient et mourraient...

Cet article n'est juste que la pointe de l'iceberg.

et merci a ceux qui comprennent......

Jeune atikamekw de wemotaci

Francois Mcgraw dit :
28 décembre 2012 à 20 h 46 min

Merci, Mme Ravary pour votre billet .

Ginette dit :
28 décembre 2012 à 21 h 05 min

Peut-être que si l'argent distribué en salaires aux chefs autochtones avec les impôts des contribuables canadiens pouvaient à la place servir les besoins de ces populations, on n'en serait pas là. Saviez-vous que certains leaders autochtones gagnent plus de 900 000$ par année pour une communauté de 304 membres? Les chiffres de ces salaires tout à fait indécents ne choquent personne. Le gouvernement canadien distribue sans poser de questions des sommes pourtant très élevées d'argent aux communautés. Parler des salaires des chefs est un sujet tabou.

Jean-Pierre Potvin dit :
28 décembre 2012 à 21 h 41 min

La lecture de 1491 de Charles C. Mann aiderait peut-être à comprendre qui étaient les habitants des Amériques avant l'arrivée des Européens dans ce territoire "vierges".

Lydie Wanner dit :
28 décembre 2012 à 21 h 59 min

Bravo Mme Ravary pour le courage de votre article. Il est grand temps que la haine du ''sauvage'' cesse. Les Amérindiens ont accueillis les Blancs - les vrais sauvages - et leur ont tout appris pour survivre, changer leur alimentation (grâce à tous ces légumes et fruits qui n'existaient pas en Europe, oû on se nourissait principalement de céréales), se soigner (90% de la pharmacopée moderne est issue du savoir des Amérindiens), et on été à l'origine de bien des idées nouvelles qui ont révolutionné le Vieux continent.

Nous, Blancs, ''race supérieure'' leur avons tout pris, leurs terres, leur dignité, nous les avons détruits - et continuons à le faire. Au XVIIe siècle, il y avait PLUS DE 70 MILLIONS d'Indiens en Amérique du Nord, plus de 600 nations et langues autochtones différentes. A présent, peut-être TROIS MILLIONS. Il s'agit du pire génocide de l'histoire - mais personne ne le dit.

Tous ceux qui crachent sur les Indiens d'Amérique devraient lire le livre ''Ce que nous devons aux Indiens d'Amérique'' (Jack Weatherford) et étudier la sagesse de ces nations, dont la culture et basée sur le respect de l'ëtre humain et la vie en harmonie avec la nature, la Terre Maman.

On a vite fait de se porter au secours d'une tribu menacée en Amérique du Sud, en Australie ou dans un coin perdu du monde et on n'est mëme pas capables de voir le drame qui se perpétue dans notre propre pays.

IDLE NO MORE !!! C'est assez ! Mettons fin au génocide organisé.

Jean-Charles dit :
28 décembre 2012 à 22 h 14 min

Les amérindiens ne font que blâmer les "blancs" pour leurs malheurs. Ils ont des enfants et tout ce qu'ils leur apprennent c'est de blâmer les blancs et d'attendre leur chèque. Ils pourraient commencer par se prendre en main eux-mêmes, étudier, travailler et faire prospérer leur communauté. Mais c'est vrai, plus facile de s'écraser, se geler et blâmer les blancs. Excuse facile. Et ne venez pas me parler du passé et de tout ce qu'ils ont fait pour les blancs. Des peuples qui n'ont pas vécu de difficultés il n'y en a pas. La différence c'est la façon de faire face à l'adversité. Ils ont beaucoup d'avantage que peu ont eu. Oui, les subventions, les "emplois" qui leur sont réservés sans obligation de résultats, la discrimination "positive" envers eux dans les emplois gouvernementaux et dans les universités etc... Et malgré cela, ils ne font rien. Ils attendent que les blancs génèrent des $ et bloquent les routes pour avoir un plus gros chèque. Un peuple de quêteux qui sera encore au même point dans 1000 ans! C'est triste mais c'est de cette façon qu'ils ont décidé de grandir comme peuple.

Hélène Bilodeau dit :
28 décembre 2012 à 22 h 25 min

Tout comme Emmanuelle, je recommande à tous (et surtout à monsieur Martin) la lecture de l'excellent document fait par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse en 2009 lequel s'intitule: "Mythes et réalités sur les peuples autochtones" Il est disponible en ligne à l'adresse suivante:

https://www.cdpdj.qc.ca/publications/pages/default.aspx

Pour le moins qu'on l'aborde avec un peu d'ouverture d'esprit, ce document est une véritable révélation et vient combler le vide laissé par les cours d'histoire biaisés de notre enfance. Sa lecture a provoqué chez moi une telle honte de constater autant d'injustice et de mépris envers les Premières Nations à qui nous avons en fait tout pris et que nous traitons à tort comme des parasites et des parias... À partir de cette lecture, je me suis juré de ne plus jamais laisser passer une blague dénigrante à l'égard des Premières Nations sans réagir et rectifier le tir et depuis, je l'ai toujours fait et je le fais encore aujourd'hui...

Je crois aussi que nous ne pourrons prétendre à notre droit à l'autodétermination comme nation québécoise qu'à partir du moment où nous aurons été capable en toute équité de la reconnaître aux Premières Nations.

Merci beaucoup à vous madame Ravary pour cet article juste et révélateur, livré sans pudeur et sans réserve même à l'égard de vos collègues dont vous auriez pu avoir envie de couvrir les comportements complètement irresponsables et honteux. Vous contribuez ainsi à l'ensemble des pas que nous avons à faire comme peuple pour cheminer vers une cohabitation respectueuse et équitable avec les Premières Nations.

Merci encore et continuez ce beau travail!

Hélène Bilodeau

le nationaliste dit :
28 décembre 2012 à 22 h 59 min

Je suis d'accord avec le principe que l'état achète encore et toujours cette nation amérindienne. Par contre, j'attends de voir cette nation se réveiller. Il n'y a pas de porte-paroles suffisamment articulés pour défendre les intérêts de cette nation. Et encore moins les armes de Lasagne. Se soucier d'eux est-ce les abrutir avec des téléviseurs et des chèques de BS ? Les aider est-ce leur donner l'aumône comme à des clochards ? Les medias ont le premier rôle, celui d'informer la population et de donner du temps d'antennes au leaders autochtones. On les voit très peu dans les bulletin de nouvelles. Nous ne sommes même pas au courant de leurs véritables demandes.

Natshia dit :
28 décembre 2012 à 23 h 01 min

Je suis si triste de lire des commentaires si déplaisant suite à cet article qui veut seulement réveiller la conscience de certains. Que cette dame soit autochtone ou non elle crie à l'aide et de se sortir de notre confort un peu pour penser aux autres ne feras pas de mal a personne. Je suis une '' blanche'' mais qui se considère seulement humaine, mon conjoint est innu, mes enfants en famille d'accueil sont innus. Nous sommes tous humain, tout simplement. Je travaille depuis plusieurs années dans les communautés innus et dans différents endroits, communautés. Une seule chose que je peux dire c'est un peuple qui se soucis des autres, des siens. Si cette dame fait la grève de la faim, c'est qu'elle s'occupe de son peuple. Ce que nous oublions nous québecois et autres, on reste dans notre confort sans se soucier des personnes de notre propre famille. On veut que le matériel et avoir plus que le voisin. Ce qui n'est pas de même dans les communautés, ils ont le soucis de faire vivre leur culture et de conserver leur langue autant que nous québecois qui se bat pour conserver notre français. Il faut arrêter de croire qu'ils ont que de l'argent, car c'est faux, ils ont pas plus d'argent que nous. Et beaucoup d'entre eux travaillent, mais comme les emplois sont rares en région éloigné et en plus dans les communautés, je peux vous dire qu'ils n'a pas assez de travail pour tous et de plus en plus nous avons de jeunes diplômés. Il n'a pas que du négatif des les réserves, il y a aussi des belles choses et des belles réussites. C'est un peuple très ouvert et très accueillant. Et surtout un peuple résillient... Aucune personne de nos jours ne serait capable de passer par tout leur parcours. Est-ce que pn peux s'ouvrir les yeux à notre tour et cesser ce raciste, qui fait que notre pays est si riche en culture et en beauté naturel, si on réussit a garder notre belle nature encore, sans tout défaire avec tous ces projets comme le plan nord, qui aide et qui...

le nationaliste dit :
28 décembre 2012 à 23 h 07 min

"@Marie Claude Gagne dit : 28 décembre 2012 à 17 h 51 min Sélection naturelle....les plus forts survivent!"

Mais ce n'est pas du tout une question de force, mais une question d'adaptation. Vous avez très mal compris les lois de Darwin. Le Darwinisme social est un phénomène naturel dans les sociétés mais cela ne veut pas dire qu'il faille l'encourager. Un autre phénomène naturel dans les sociétés est l'augmentation de l'entropie. Nous nous battons tous jour après jour pour maintenir un équilibre et éviter les processus irréversibles. Si je suis votre logique, suivre le deuxième principe de la thermodynamique à l'échelle sociale serait d'anéantir l'humanité avec quelques bombes nucléaires : augmentation de l'entropie et irréversibilité du processus. Bref, et c'est rare que j'écris une telle chose, mais c'est une idiotie complète que votre raisonnement. Et le jour que vous manquerez une marche, je ne vous souhaite pas d'avoir à vos côtés quelqu'un qui pense comme vous.

ANISHNABE-KWE dit :
28 décembre 2012 à 23 h 13 min

Pour ceux que ca intéresse et qui veulent en savoir d'avantage ....Allez donc voir ce vidéo , qui explique très bien ce qui s'est passé et ce qui se passe encore sous nos yeux pour ceux qui disent des conneries.....

https://www.youtube.com/watch?v=wMuJQjlU5KY

D'une métisse ....en milieu urbain ....

Jean-Charles dit :
28 décembre 2012 à 23 h 23 min

M. Chilton. Vous avez combattu, quand? Votre père a combattu, quand? On sera en 2013 dans quelques jours. Il serait temps de passer a autre chose et vous prendre en main! Mais non plus facile de dire que les blancs vous sont redevable et d'attendre vos chèques.

joanie wapistan dit :
28 décembre 2012 à 23 h 26 min

De quelle façon tu nous traite , je suis un innu oui , on n'est pas des sans abri , on mange très bien on reste pas dans un tipi mais plutot dans une maison comme tout le monde habite la , mon dieu vous avez menti tout votre poème madame qui sait tout .. tu te prend pour qui un autochtone ..si vous savez pas notre territoire est plus magnifique que vous , vous pouvez venir nous faire visiter on raconter que la vériter .. on n'est capable de ce que vous pouvez pas faire , on peut vous apprendre a faire un bateau une tante innu ect .. je vous dit madame raciste que les innu son plus fort que les français .. c'est pas juste les innu qui sniffe du gaz y'a peut-etre aussi les français qui sniffe sa , tu connait pas tout le monde chere madame .. vous connaiser pas aussi les innu pas coeur . merci je regarde vous mentreri uh quel farce

ps: oui je sais jfait de faute !

joanie wapistan dit :
28 décembre 2012 à 23 h 28 min

de quelle façon tu nous traite , je suis un innu oui , on n'est pas des sans abri , on mange très bien on reste pas dans un tipi mais plutot dans une maison comme tout le monde habite la , mon dieu vous avez menti tout votre poème madame qui sait tout .. tu te prend pour qui un autochtone ..si vous savez pas notre territoire est plus magnifique que vous , vous pouvez venir nous faire visiter on raconter que la vériter .. on n'est capable de ce que vous pouvez pas faire , on peut vous apprendre a faire un bateau une tante innu ect .. je vous dit madame raciste que les innu son plus fort que les français .. c'est pas juste les innu qui sniffe du gaz y'a peut-etre aussi les français qui sniffe sa , tu connait pas tout le monde chere madame .. vous connaiser pas aussi les innu pas coeur . merci je regarde vous mentreri uh quel farce

ps: oui je sais jfait de faute !

jeune montagnais innu

Ariane dit :
28 décembre 2012 à 23 h 41 min

Merci beaucoup Madame Ravary! Je sais que beaucoup de Quebecois nous comprennent deja, mais ca fait toujours du bien de lire un article pertinent et veridique sur notre sujet. Quant aux Mr. Martins du Quebec... il y en aura toujours qui n'auront rien que du lard entre les deux oreilles, et je suis tres heureuse de voir que d'autres internautes ont pu les degraisser un peu :) C'est un tres long debat, mais tres simple. Le respect et la fraternite sont ce qu'il manque entre les Anglais, Francais et Premiers peuples du Canada.

JosephMarsan dit :
28 décembre 2012 à 23 h 52 min

Les réserves Amérindiennes manquent de diversité culturelle: Il faudrait qu'on y trouve des Asiaitques, des Hispaniques et des Africains. Autrement c'est la monoculture, si dangereuse.

Pour faire partie des Amérindiens, il faut absolument avoir des parents Amérindiens.

Imaginez si les Américains, les Québécois et les Canadiens exigaient la même chose. On dirait qu'ils sont racistes.

On dit que la diversité culturelle est nécessaire pour la prospérité. Les Amérindiens vivront dans la misère aussi longtemps qu'ils refuseront de s'ouvrir à la diversité.

JosephMarsan dit :
28 décembre 2012 à 23 h 58 min

Mon père est Haitien, ma mère Québécoise.

Est-ce que je fais parti de ces Blancs qui sont responsables du malheur des autochtones. Est-ce que je dois me considérer à 50% coupable, ou à 100% coupable un jour sur deux?

Jean-Charles dit :
28 décembre 2012 à 23 h 58 min

Les hurons Wendat étaient en guerre contre les Iroquois bien avant que les eutopeens arrivent. Et ils ont perdus! Eux aussi faisaient le guerre pour des territoires entre autres. Et après leur défaite, ils ont dû se disperser. Est-ce que tout les territoires qu'ils ont foulés leur appartiennent? Ben non, ils se sauvaient et essayait de survivre. Ils ont utilisés les français pour se proteger des Iroquois. Et cela a bien servi les français aussi. Si ils avaient gagné contre les Iroquois est-ce qu'ils seraient rentré chez eux ou auraient-ils essayé de prendre les meilleurs territoires aux Iroquois? Alors eux aussi faisaient la guerre et le gagnant avait le dessus sur le perdant. Alors maintenant qu'ils ont perdus il faudrait les entretenir ad vitam aeternam? Et en passant, est-ce que les tribus qui ont combattus et gagné contre d'autres tribus envoient des chèques à ces autres tribus? Est-ce qu'ils leur rendent les territoires, trophés, scalpes et autre trésor de guerre? Il ne faut pas oublier que la guerre n'est pas une invention qui a été enseigné au amérindiens par les européens, mais des humains toute races et origines confondus et employé par les amérindiens bien avant l'arrivé des européens sur ce continent.

Mme J. Moses dit :
29 décembre 2012 à 0 h 31 min

Merci beaucoup Mme Ravary pour l'article!

Mais tous les commentaires négatifs me donnent mal au coeur. Malgré cela un gros merci :)

JosephMarsan dit :
29 décembre 2012 à 0 h 35 min

Je repose la question aux amis des Amérindiens:

Les 300 000 maghrébiens qui vivent au Québec, les 300 000 Haitiens, les 100 000 Portugais, les 50 000 Russes, les 100 000 Libanais... doivent-ils se sentir responsables des malheures des amérindiens, ou est-ce que ce sont seulement les blancs européens dont les ancêtres étaient ici avant 1800?

Que ferez-vous quand les blancs de souche seront minoritaires au Canada?

Guy Bergeron dit :
29 décembre 2012 à 0 h 35 min

On ne change pas le passé. On vit, ici et maintenant dans une société moderne. Point.

Béatrice dit :
29 décembre 2012 à 0 h 52 min

1. les autochtones n'ont pas perdu leurs territoires à la guerre. Ils ont permis aux Français de s'installer sur certains territoires, sans aucun traité. Les Français ont donc construit et fait ce qu'ils avaient à faire. Lors de la guerre contre les Anglais en 1763, les Français ont perdu et le Roy de France à cédé les droits qu'il avait, c'est à dire vivre sur les terres que les Autochtones leur ont prêté. Les Anglais eux, ont fait comme si ces terres étaient les leurs. Ils ont dit aux Français qui y étaient installé que ceux qui voulaient rester seraient proprio de leurs terres et aux autres de rentrer chez eux s'ils ne voulaient pas être gouvernés par des Anglais. Ils ont ensuite fait ce qu'ils voulaient avec les terres autochtones et lorsque ceux-ci venaient leur demander des comptes, les Anglais leurs disaient qu'ils allaient exploiter leurs terres et que s'ils n'étaient pas d'accord, ils entraient en guerre, sinon ils n'avaient qu'à choisir une portion de terre où ils voulaient vivre et les anglais n'y toucherait pas. Les autochtones ne signaient pas des traités pour donner leurs terres. 2. Est-ce que ceux qui disent que les autochtones devraient sortir de leurs réserves pour aller vivre en ville auraient eu les couilles de partir du Québec pour aller vivre ailleurs, loin de leurs familles? C'est une immigration imposée que vous voulez faire? Ceux qui se sont bien intégrés sont ceux qui veulent bien l'être, comme dans tous peuple, il y a un certain nombre de personnes qui peuvent quitter sans remord et aller s'installer ailleurs. Mais ce ne sont pas toutes les personnes qui sont capables d'affronter ça, surtout le racisme exacerbé du Québecois moyen, c'est déjà pas évident pour des étrangers qui ont pu se forger une identité forte avant de venir, dans leurs pays, alors pour les autochtones qui sont diminués ici, c'est pas forcement simple.

Béatrice dit :
29 décembre 2012 à 1 h 02 min

3. Si vous aviez passé votre enfance dans des pensionnats à vous faire dire que vous étiez mauvais, qu'il fallait parler une autre langue, que tout ce que vous représentez est sale et diabolique. Si on vous avait imposé une religion, si on vous avait dit que vos parents étaient de la merde, que tout ce que vous représentez est de la merde et qu'en plus, pour vous le faire comprendre, on vous avait sodomisé, tabassé, craché dessus, et ceci dans l'enfance, au moment ou la personnalité se développe... je ne crois pas que grand monde ici aurait pu se forger une identité intéressante et aller de l'avant. Le Québec, le Canada, ont fait ça à des générations d'enfants autochtones, ça c'est passé sur des générations, on les "éduquait" ainsi et ensuite on les renvoyait chez eux... sans plus aucune culture autochtone, sans une véritable culture autre, retour qui se faisait dans la douleur car les parents étaient eux aussi ravagés par le mal d'avoir perdu leurs enfants. Des générations d'autochtones ont tout perdu, leurs langues et le reste... ils n'étaient plus à leur place chez eux, pas à leur place ailleurs. Peut-on seulement imaginer ce que ça fait, dans la tête d'un enfant, toute cette douleur durant l'enfance? Et croire en une religion qui t'encule? mais à quoi se raccrocher d'autre? Et peut-on simplement comprendre que ce devait être moins douloureux de se noyer dans l'alcool et la drogue? peut-on imaginer la douleur qui pousse certain au suicide? Mais vous vous foutez de la gueule de qui avec vos leçons de morale les bien pensants qui voudraient que tout le monde puisse aller vivre en ville au milieu des blancs qui n'ont cessé de les trahir!! Même si vous ne vous intéressez pas aux autochtones, aller lire un peu de psychologie!!

Béatrice dit :
29 décembre 2012 à 1 h 11 min

4. Je n'ai jamais vu un autochtone avoir un truck tout neuf sans le payer, ni un skidoo d'ailleurs!! Mes amis qui ont des camions les paient. De plus, dans les communautés, la bouffe est tellement chère que c'est normal qu'ils aillent encore chasser sur leurs territoires et que donc ils défendent ce qui leur reste de territoires!! Faut voir les prix prohibitif. Et les autochtones qui bossent "hors réserve" paient des impôts comme tout le monde. Mais vu les prix de la nourriture et de l'essence dans les communautés, alors je dirais qu'ils payent plus d'impôts que nous!! Heureusement qu'on ne leur en enlève pas sur les paies. 5. C'est vrai que certains chefs sont surpayés et il faudra bien qu'ils se justifient un jour ou l'autre. Comme tout le monde!

Bref, il faudrait que les gens apprennent à les connaitre, il y en a des exécrables, comme partout, mais il y a surtout des gens chaleureux et humbles et sachez que, la culture québécoise comme vous dites, est imprégnée de culture autochtone plus que de culture Française, même si on ne s'en rend pas vraiment compte.

Jean-Luc Proulx dit :
29 décembre 2012 à 1 h 29 min

«tous les Blancs du ‘sud’ seront ravis de les accueillir dans leurs jolies communautés de banlieue, leur donner du travail et boire une sangria sur la terrasse avec eux en rentrant du travail»

Moi ça ne me dérangerait pas.

«Comme le suggérait une journaliste du National Post hier, les Amérindiens n’ont qu’à quitter leurs réserves, descendre dans les grandes villes, trouver du travail et s’intégrer.»

Ce n'est pas parce que ça vient du National Post que c'est automatiquement mauvais. En fait, j'en suis venu à croire depuis des années que c'est la seule solution qui leur reste si ils veulent améliorer leurs conditions de vie. La Loi sur les Indiens est anachronique et céder à leurs demandes coûterait trop cher. Le mieux serait de mettre le feu à leurs taudis (ça doit bien brûler en plus) et qu'ils viennent vivre et travailler parmi nous. On aurait tout à gagner à vivre ensemble comme des peuples-frères et en bons voisins. Ça ne me dérangerait pas d'en avoir un comme voisin chez-nous.

Oups, c'est vrai: ils faudraient qu'ils paient des impôts si ils faisaient ça.

Kévin dit :
29 décembre 2012 à 1 h 37 min

Merci Mme. Ravary, de nos partager votre billet qui est une triste réalité qui sévit dans nos communautés ou communément appelés réserves indiennes.

Je reste indifférent face aux commentaires négatifs ou peu tangible aux Autochtones, un grand nombre ne voit que la surface des choses comme les privilèges accordés à nous mais j'appel pas ça un privilège. Ce n'est ni moi ou celui des mes ancêtres qui ont imposé la fameuse Loi sur les Indiens, une loi paternaliste et que j'ai pas 18 ans au sens de la loi sur le plan économique et qui ne reconnait pas ma culture et mes traditions ou à être parqué sur une minuscule réserve sur des terres qui ne sont pas de qualités. Toutes mes excuses aux personnes qui n'ont pas pas pu connaitre une meilleure éducation sur l'histoire des Premières Nations.

Tout ceux qui disent que les Autochtones n'ont pas participé aux au développement du Canada et ainsi du Québec, veuillez réapprendre votre histoire vous dirai-je et que maintenant le Gouvernement du Canada tente de pas respecter les traités actuel cela prouve qu'ils reculent un gros pas en arrière sur le colonialisme qui refait surface pour piller nos ressources et nos terres au détriment des compagnies minières et gazière sans consultation. Aimeriez-vous que je co-habite sur votre terrain après tant d'années à payer votre maisonnette et que j'exploite votre terrain et que votre opinion n'est pas important?

Cessez de nous blâmer sur la gestion financière de nos conseils de bandes, nous sommes pas parfaits non plus, tout comme vous avec la corruption/collusion qui régner au sein de l'administration de l'ancien maire de Montréal ou celui du gouvernement Charest et sachez que chaque réserve reçoit un sous-financement.

Je sais qu'un jour, nous retournerons à l'harmonie et dans le respect mutuel que l'histoire du Canada à connu.

Tshiniskumitin! Joyeuses fêtes et bonne année.

Charles-Eugène Bergeron dit :
29 décembre 2012 à 3 h 43 min

nos premières nations ont ldes clefs à nous partager pour survivre au pic pétrolier. La finitude des ressources et l'insoutenabilité de notre mode de vie n'intéresse personnes, parce que personne ne veux changer. La rise écologique et la conjonction de toutes les crises vont nous rapptapper un jour ou l,autre, qui n,est pas si lointain. IL sera trop tard quand les masses voont enfin s'intéresser au sort de nos premières nations, car elles seront probablement ds ernières à survivre à nos excès d'égoïsme et d'individualisme de matérialisme , de profits et de confort à tout prix.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=MnzRRksbURw

Johanne Lalo dit :
29 décembre 2012 à 5 h 06 min

@Jean Martin:

Vraiment, franchement je vous lis, et je n’ai pas de mot pour vous qualifier, je me retiens tu sais.

Heureusement que d’autres blancs comprennent, ont eu une éducation et une instruction qui leur permette de comprendre ce qui se passe, les enjeux en jeu, nos revendications, qui comprennent notre histoire et qui ont de l’empathie, de la compréhension, du respect,...pour nous, merci à vous gens de bonne foi.

J’ai encore espoir en un avenir meilleur pour mon peuple et pour une cohabitation harmonieuse avec votre peuple et mon peuple des Premières Nations.

rockway dit :
29 décembre 2012 à 5 h 42 min

C'est bien beau tout ça, j'ai travaillé dans le grand nord , j'ai vu des choses que vous mentionné dans votre article , j'ai vu des enfants nues a 3 heures du matin a l'extérieur sur les balcons (il fait jour 22 heures ) , la morve au nez ,j'ai été a ce fameux zoo que vous appeler le Frobisher in et que dire des heures d'ouvertures coupée pour qu'ils puissent nourrir leurs enfants . Que dire aussi de l'acceuil reçu a Pelly Bay par les résidents ( nous ne voulons pas de vous ici) et pourtant nous construisions un hopital.que pouvons nous faire pour les aider , si il ne s'aide pas eux memes, il faudrait je crois ,une commission d'enquete pour voir ou va l'argent qu"on leur donne .A noter que c'est meme chose qui se produit partout , la bureaucratie corrompue fait l'argent et les peuples .............

Jean Émard dit :
29 décembre 2012 à 8 h 05 min

"Juste en passant 85% des budgets qui nous sont alloués vont pour payer des fonctionnaires, des avocats et la machine gouvernementale non-autochtones. " D M Sioui

===

Source svp ?

Jean Émard

jean Martin dit :
29 décembre 2012 à 8 h 48 min

@Emmanuelle

L'intelligence,madame,c'est d'avoir des idées et de les défendre,ce que j'ai.Vous, vous ne faites que répéter des études faites par d'autres, et vous n'êtes même pas capable de les critiquer.

Sylvia Ribeyro dit :
29 décembre 2012 à 8 h 50 min

Merci à Lise Ravary (et Michel Jean) pour avoir défendu les autochtones sur la page facebook de lise, ainsi que ce super article. Mon arrière-arrière grand-mère maternelle était une vraie "indienne"... alors le coeur me saigne. "faire une grève de l'alcool"... Qui ne s'est pas déjà saoulé pour oublier ses peines??? Moi la première. Qui a introduit l'alcool dans leur vie? Nous. Qui les a privé de leurs racines? Nous. Les grosses bedaines de bière de plusieurs Québécois n'ont rien à leur envier, cali... Il faut que Theresa Spence soit entendue... :

marc guy dit :
29 décembre 2012 à 9 h 18 min

une autre preuve des bienfait du communisme

dans les reserves indienne il ni a pas de droit de propriété tu n'est pas propriétaire de ton terrain donc tu a aucun interèt a amillioré la maison du gouvernement ou du conseil de bande.

k. angus dit :
29 décembre 2012 à 9 h 39 min

ouf, mon déjeuner passe mal à la lecture de ces commentaires... on en oubli presque l'article ! Merci M. Ravary d'apporter un peu de lumière sur la situation des autochtones au Québec, et de permettre à des gens qui connaissent VRAIMENT la situation d'éclairer ceux qui n'ont aucune idée de la douleur intergénérationnelle transmise au sein de nos nations. Tant d'éducation encore à faire !

Jenny dit :
29 décembre 2012 à 9 h 44 min

"Jean Marie Je ne sais pas dans quel monde ou planète tu vie mais je crois tu est très en arrière de la réalité très loin ... que ferais-tu si je viendrais chez vous et que je prendrais tes affaires, ta propriété, tes enfants et te forcerais à parler, une autre langue et d'autres valeurs que la tien . je crois que tu appellerais la police pour me foudre dehors et que tu irais au tribunaux pour revendiquer tes droits Alors nous aussi nous pouvons le faire comme vous les Québécois et canadiens avec votre système de justice qui n'est pas parfait...

jean Martin dit :
29 décembre 2012 à 10 h 04 min

@Johanne Lalo

Vous parlez comme à l'époque de Louis X1V,vous les blancs,notre peuple veut discuter avec votre peuple bla bla bla .....Madame, réveillez-vous nous sommes en 2012 ,SORTEZ DE VOS RÉSERVES ET PRENEZ-VOUS EN MAIN,comme tous les autres immigrants qui arrivent au Québec.

Karianne dit :
29 décembre 2012 à 10 h 14 min

Je suis une autochtone je vie ds le Québec sur la côté nord et mercis à tous ceux qu'ils nous on jugez des commentaire raciste ........ Merci !

Nous ne sommes pas les sauvages ceux qui traite ! nous sommes les plus chanceux au monde!

Merci aurevoir !

raynald gaudreault dit :
29 décembre 2012 à 10 h 38 min

je suis en accors quand vous dites que perssonne s,interesse a vous moi je crois que votre histoire n est peut etre pas assez expliquer nous aidons les sinitres de d,autre pays , je crois que le gourvernement a pris des engagement avec votre peuple si je ne me trompe il les respect ,malheureusement l image qu'on les gens de votre peuple n'est pas toujours la bonne nous voyons juste le mauvais cote de ceux qui traine dans les bars mais nous oublions ceux qui travail dans different secteur et comme les blancs oui il y a des pas bon et ca dans chaque race sur cette terre svp expliquer mieux le debut de votre peuple car je crois qu'il n y a pas un jeune aujourd'hui pourrais cite quelques ligne de votre histoire ( a ne pas oublie l argent ne tombe pas du ciel et que peut etre qu, il y a des gens que ne sont plus capable de payer plus de taxe plus d,impot chacun doit mettre de l eau dans son vin

le nationaliste dit :
29 décembre 2012 à 10 h 49 min

Ouais ben je ne savais pas que la question des autochtones pouvait apporter tant de réponses méprisantes. Je ne connais pas leurs demandes. Je suis donc mal placé pour donner mon opinion. Je sais par contre que les amerindiens ont été victimes du colonialisme occidental et que cette page de l'histoire demeure tout à fait aussi répugnante que la traite négrière.

«Comme le suggérait une journaliste du National Post hier, les Amérindiens n’ont qu’à quitter leurs réserves, descendre dans les grandes villes, trouver du travail et s’intégrer.»

C'est justement ce genre d'idées qui me dégoutent. C'est la suprématie raciale occidentale. La même qui se répand dans les pays musulmans à coup de bombes. Faites comme nous, suivez la masse, notre démocratie....

le nationaliste dit :
29 décembre 2012 à 10 h 55 min

"jean Martin dit :

29 décembre 2012 à 10 h 04 min

@Johanne Lalo

Vous parlez comme à l’époque de Louis X1V,vous les blancs,notre peuple veut discuter avec votre peuple bla bla bla .....Madame, réveillez-vous nous sommes en 2012 ,SORTEZ DE VOS RÉSERVES ET PRENEZ-VOUS EN MAIN,comme tous les autres immigrants qui arrivent au Québec."

Les immigrants pour la nation amérindienne c'est nous, les blancs. Nous ne sommes même pas des immigrants mais des envahisseurs et des colonialistes. Après l'évangélisation, la démocratisation et les financièrisation de cette nation amérindienne. Je ne suis pas pour l'intégration ni l'assimilation unilatéral. Bravo. Vous êtes le porte-parole de ce qui a de plus répugnant au niveau idéologique.

Lise Ravary dit :
29 décembre 2012 à 10 h 57 min

Je dois partager deux constatations ce matin.

1- C'est pas vrai que le sujet n'intéresse personne.

2- Malgré une trop grande et affligeante présence de commentaires hostiles aux Premières Nations, les nombreux participants autochtones à cette discussion (et merci de le faire !) restent calmes, polis. Parlent de tendre la main de l'amitié, de la réconciliation, de vivre ensemble. Pas d'insultes, de réactions hargneuses alors que certains commentaires ne mériteraient pas autre chose.

Moi, j'aurais eu de la difficulté à garder mon calme face à certaines interventions.

Et un seul commentaire a été bloqué par la netiquette, et c'était parce qu'il comportait un lien vers un site web.

Merci à tous de participer et de me lire.

L Sioui dit :
29 décembre 2012 à 11 h 00 min

@ Jean Martin: Monsieur Martin,

Les hommes de Néanderthal n'ont pas tous été "éliminés" comme vous dites,puisque vous êtes encore là ! La preuve ! ;-)

le nationaliste dit :
29 décembre 2012 à 11 h 03 min

Contrairement à la masse,, je rêve de quitter les grandes villes, de ne plus être intégré à tout cela, et je pense sérieusement à vivre dans le nord avec mes St-Bernards ou un élevage de Mastiff Tibétain. Et pourquoi pas, épouser une belle amérindienne.

plastirac dit :
29 décembre 2012 à 11 h 04 min

Deux ou trois choses à considérer. Si l'on n'avait pas mis ou parker les amérindiens dans des réserves, il n'y en aurait plus aujourd'hui: ils seraient assimilés parmi les autres populations. Les réserves leur ont permis de conserver leur identité et s'il ne veulent plus de réserves, je pense que ce serait très facile à régler. De plus, il n'y jamais eu de génocide culturel face aux amérindiens. Demain, si des extraterrestres débarquent avec 1000 ans d'avance technologique, toutes les cultures de la terre vont en souffrir sinon disparaître. Les leaders amérindiens devaient comprendre, à la fin du 19 ième siècle que la seule solution pour leur survie et leur épanouissement étaient de vivre un pied à l'extérieur et un pied à l'intérieur. Ceux qui l'ont compris prospèrent aujourd'hui. Le 20 ième siècle a permis la propagande de la victimisation. Ce fût les juifs, puis les femmes et les amérindiens. J'en oublie probablement..À rebours, si le gouvernement du Canada n'avait pas sorti les enfants des réserves pour les instruire (je suis conscient de toutes les conséquences et de toutes les maladresses), Roméo Saganash ne serait pas avocat et politicien.

jackwood dit :
29 décembre 2012 à 11 h 06 min

«Malgré une trop grande et affligeante présence de commentaires hostiles aux Premières Nations»

C`est pas des commentaires hostiles, c`est la vérité.

«les nombreux participants autochtones à cette discussion (et merci de le faire !) restent calmes, polis. Parlent de tendre la main de l’amitié, de la réconciliation, de vivre ensemble. Pas d’insultes, de réactions hargneuses alors que certains commentaires ne mériteraient pas autre chose. »

Ben oui. Moi avec si j`aurais des avantages payés par les autres et des passes droits, je parlerais d`amitié et de vivre ensemnle.

Doris dit :
29 décembre 2012 à 11 h 07 min

ça parle de l'intelligence, oui l'intellingence de critiquer et pas assez d'intelligence d'écouté son coeur et de voir la réalité en face et esséyé de comprendre la peine,la douleur qu'il sont .Arrêté de critiquer esséyé de voir la vérité par vous mêmê si vous avez un peu d'humilité peut être que vous allée comprendre ...

jean Martin dit :
29 décembre 2012 à 11 h 16 min

@le nationaliste

Moi je n'ai pas de problème à vivre avec les autres (noirs ,asiatiques,musulmans, etc)à condition que ceux ci respectent notre démocratie, et qu'ils ne se transforment pas en quêteux de l'état,ce qui est malheureusement le cas des amérindiens.Quant à votre commentaire sur le fait que nous les blancs sommes des colonialistes,et bien sachez que cela est dans l'ordre des choses de la nature humaine.Les nations apparaissent et disparaissent au gré de l'évolution,et cela ne se fait pas toujours dans la violence.

le nationaliste dit :
29 décembre 2012 à 11 h 22 min

"Les leaders amérindiens devaient comprendre, à la fin du 19 ième siècle que la seule solution pour leur survie et leur épanouissement étaient de vivre un pied à l’extérieur et un pied à l’intérieur. Ceux qui l’ont compris prospèrent aujourd’hui."

Je ne suis pas d'accord avec ce principe. Ca me fait penser aux tribus primitives de l'amazonie que l'on veut extirper de leur territoire. Pouvons-nous, nous qui sommes si puissants, si forts, si intelligents, les laissez tranquilles s'ils veulent vivre de chasse et de cueillette ?

La prospérité est relative. Avoir deux bagnoles, un bungalow, un chien et deux enfants à qui je peux offrir un xbox n'est pas un signe de prospérité pour moi. C'est un signe d'abrutissement. Pourquoi la prospérité doit toujours être relative à l'argent et au statut social. Ma prospérité je la gagne en me cultivant et m'instruisant. En essayant d'être bon avec le maximum d'individus. En aidant une jeune demoiselle, avant hier, à sortir sa voiture d'un banc de neige. En gonflant le pneu du velo d'une enfant. Qu'est-ce que je gagne en retour ? Un sourire et de l'amitié. Je me sens bien plus riche qu'un avocat qui recoit sa paie. Je ne fais pas que ca, mais soyons réalistes et cessons d'affirmer que le seul modèle enviable est la société de consommation dans laquelle nous vivons. Il y a autre chose dans la vie.

jean Martin dit :
29 décembre 2012 à 11 h 25 min

@m.Sioui

Merci,quel beau compliment sur la qualité et la force de ma génétique !

Marie-Claude Leclerc dit :
29 décembre 2012 à 11 h 26 min

Les préjugés sont fortement ancrés c'est triste et désolant de lire certains commentaires. Votre texte suscite le débat, il faut espérer que ce qui en ressort permettra une meilleure connaissance des enjeux. Si Harper fait un effort pour une rencontre ce serait la moindre des politesses. Est-ce trop demander au chef blanc ?

Béatrice dit :
29 décembre 2012 à 11 h 35 min

@plastirac

Je ne sais pas si vous savez mais ce sont les Français qui se mariaient à des autochtones au début de la colonie et qui partaient dans le bois, s'assimilant à leur coutumes (c'est d'ailleurs pour ça que l'on voit des enfants autochtones blonds au yeux bleus alors qu'ils viennent de deux parents totalement bruns aux yeux noirs comme j'ai déjà vu (et qu'on vienne pas me parler d'infidélité:)). Si le vatican n'avait pas ordonné que l'on se mette à évangéliser les premières nations pour "sauver" les âmes des blancs qui allaient avec eux, on aurait plutôt une nation plus autochtone que blanche par ici. On a interdit aussi les mariages mixtes... mais en tout cas, les hommes français qui atterrissaient ici préféraient vivre libres que soumis comme ils l'étaient en France...

de plus, ce ne sont pas les "réserves" qui leur ont permis de conserver leur identité puisque les canadiens les obligeaient à être éduqués dans des pensionnats, c'est plutôt leur volonté de garder leurs racines intactes et de les retrouver... Comme je disais plus haut, vous ne vous rendez pas compte de ce que c'est que d'aller mettre un pieds à l'extérieur. Avez-vous déjà immigré?? C'est la même chose que vous leur proposez... de plus, les autochtones savaient qu'au contact des canadiens, ils avaient des maladies et qu'ils se faisaient traiter comme des animaux. N'avez-vous jamais eu conscience que ce que c'est que de vivre avec des colons? les colons ont un discours.. comme on le sens encore dans toutes ces conversations... comme si l'assimilation était obligatoire... comment peut-on leur demander ça alors qu'ils ont été trahis, tabassés, déconsidérés, etc. Et ne me dites pas qu'actuellement c'est différent car lorsque l'on lit tous les commentaires, on voit encore qu'ils sont déconsidérés, leur demande-t-on ce qu'ils veulent vraiment? leur parle-t-on sur un ton de nation à nation et non un ton infantilisant? Ne voulons-nous pas qu'ils agissent comme...

serge lemire dit :
29 décembre 2012 à 12 h 35 min

Ça ne me surprend pas du tout de savoir qu'il y avait plus de commentaires négatifs, racistes envers les autochtones. Diviser pour mieux régner, comme toujours ça marche. Est-ce que les autochtones ont les mêmes droits que les blancs? Poser la question est y répondre. Quand nous diviserons le territoire équitablement nous verrons de grands changements. Plusieurs de ces racistes, notez le bien, sont très souvent des catholiques convaincus comme l'étaient les membres du Klu Klux Klan. Commençons à vraiment partager et on verra ensuite!

plastirac dit :
29 décembre 2012 à 12 h 49 min

@ le nationaliste Si vous voulez vivre comme un amérindien du 18 ième siècle dans une tente ou un igloo, peut m'importe. Libre à vous. Vivre de chasse et de pêche, libre à vous. Mais ne venez pas par la porte arrière me rendre coupable de ne pas vous fournir une maison ¨moderne¨et des infra-structures sociales qui appartiennent à notre monde. À tous les jours, je travaille pour avoir ce que j'ai et je fournis une quote part aux personnes qui sont le besoin. Que font les amérindiens dont il est question ici pour se payer ces choses?

Quant aux autres commentaires. La vie est souffrance; la vie est dure. On nous demande tous les jours de faire des choix. Certains nous amènent du bien d'autres nous conduisent vers l'obscurité. Ce que veulent les amérindiens? Bonne question. Je pense que le jour ou ils pourront répondre à cette question à l'intérieur des paramètres des sociétés modernes, les problèmes trouveront leurs solutions.

Steve Harvey-Fortin dit :
29 décembre 2012 à 12 h 51 min

Est-ce que les autochtones s'interressent à ce que nous sommes ou sont-ils prêt à jouer la carte de la victimisation culturelle pour se faire valoir ???

Voilà la vraie question : Être ou ne pas être !

plastirac dit :
29 décembre 2012 à 12 h 54 min

@serge lemire

Depuis quand il faut partager? Est-ce-que les israéliens partagent le territoire avec les palestiniens? Est-ce-que les américains ont partagé le territoire avec les indiens? Déjà que nous avons signé des traités.

Haronnyu' dit :
29 décembre 2012 à 12 h 55 min

Très bon article. Mais les réactions de la majorité des colons (au vrai sens) sont tristement stupéfiantes... Ouf... Certains se pensent au sommet de la chaîne alimentaire et au-dessus de tout ce qui se trouve sous eux. C'est ça le modèle de la société capitaliste évoluée actuelle? Et je vais rajouter quelque chose me concernant (et c'est le cas de plusieurs autochtones): 1- Je suis Créationniste!. Cette théorie est étrangère aux vrais hommes. Je ne ressens pas le besoin de jouer à dieu. Et vlan dans les dents pour ceux qui pensent que les plus forts survivent au détriment des autres... 2- Je ne crois pas à la théorie d'invasion par le détroit de Béring. Encore une fois, c'est une théorie voulait prouver que nous, les Autochtones, sommes aussi des immigrants. C'est faux, nous avons toujours été ici, nous possédons le titre aborigène. 3- Pour savoir où nous allons, il faut savoir d'où nous venons. Nous, les autochtones, le savons

il y a quelques secondes · Modifié · J’aime · 1

Nelson dit :
29 décembre 2012 à 13 h 04 min

Il n'est pas bon que les autochtones vivent dans des réserves, ils n'ont pas besoin de vivre dans des réserves pour garder leur culture, faire la chasse, garder ses religions, etc....vivre dans les réserves avec beaucoup d'aide, ça les détruit à rien faire et vivre sur la bras des autres...il est connu qu'avec un an ou deux sur l'aide sociale il est impossible revenir à travailler et même faire une vie normale.....alcoholisme, drogadiction délinquance, maladie mentale, violence, s'en suivent......il est l'image des gens, des soulons paresseux avec violence intra-familiale éffrayants, qui assure le continuité de leur dégénérecense comme peuple.

Il faut changer ça pour les aider pour vrai à devenir actifs, positifs, autonomes, fier d'eux mêmes, travaillant, et être plus heureux.....ils sont trop dans la souffrance, la dépendance, l'inactivité, le suicide, la folie et la violence.

jean Martin dit :
29 décembre 2012 à 13 h 20 min

@Harronnyu

J'aime mieux être en haut de la chaîne alimentaire qu'être créationniste. Si vous ne croyez à aucune science, et il semble que beaucoup d'autochtones sont comme vous,alors raison de plus pour ne pas pas quémander de l'argent du méchant gouvernement capitaliste qui croit en la science.Le créationnisme ,qui a les mêmes racines que crétin,est la plus belle invention après le père Noel. Si vous le voyez dans le ciel avec son traîneau,faites moi signe !!!!

Plume d'Aigle dit :
29 décembre 2012 à 13 h 30 min

Apprèst avoir lu la magorité des commentairesl une chose que les gens sembles oublier que sent la partisipation des premières nations le canada n'existera pas aujoud'hui, que faite vous. Vous oublier la partisipation des premières Nations les-Ggrands chef comme ( Pontiac, Tescomcie ) l'or de la guere de 1812 qui est si chère au yeux du grand chef blanc à Ottawa Harper, et le nom de la capital canadienne porte le nom dNun Grand Chef.

Luc dit :
29 décembre 2012 à 13 h 30 min

Nous avons 11 nations autochtones au Québec pour environ 120,000 individus. Certaines réserves manquent de beaucoup de choses et de facilités. Il faut reconnaître certaines difficultés d'adaptation mais nous autres les blancs qui parfois avons chamboulé leur façon de vivre, avons-nous toujours fait adéquatement les choses pour faciliter leur intégration ? Au Québec, historiquement, il y a eu des échanges, des alliances, des complicités entre nos ancêtres et plusieurs de ces nations arrivées ici bien avant nous et disant des Français que ceux-ci étaient semble-t-il, beaucoup moins ''mangeurs de terre''.......Dans le respect de ma souvenance, je me souviens et me souviendrai de la nation Huronne Wendate, de la nation Innu et de plusieurs autres........

plastirac dit :
29 décembre 2012 à 13 h 36 min

Pauvres petits amérindiens. Ils ont été trompés par des langues fourchues. Eux qui ont été si généreux avec les européens. Bienvenue dans la réalité. Certains croient encore à la fée clochette et au monde de Walt Disney.

jackwood dit :
29 décembre 2012 à 13 h 39 min

Comment ça les commentaires des autres avec des liens ont passés, mais pas les liens. C`est quoi, on peut pas montrer la vérité ?

plastirac dit :
29 décembre 2012 à 13 h 40 min

@ Nelson

Vivre dans une réserve à son lot d'avantages et d'inconvénients.

Marc Tremblay dit :
29 décembre 2012 à 13 h 45 min

C'est bien une des premières fois que je suis d'accord avec Lise Ravary. Les Premières nations méritent d'être traitée d'égale à égale; comme nous les Québécois qui demandons d'être traités d'égal à égal par le ROC.

Mais il me semble, n'est-ce pas Lise, que le Québec est un modèle au Canada pour ses relations avec les autochtones. J'aimerais à cet égard qu'on fasse quelque chose de plus pour que les conditions de vie des autochtones québécois s'améliorent encore plus.

Isabelle dit :
29 décembre 2012 à 13 h 46 min

Les opinions sont très polarisés. J'ai une question dans la zone grise.

Les premières nations sont présentement isolées dans une impasse et en voie d'"auto-extinction". On s'entend que la chasse et la pêche c'est maintenant du folklore. Protéger les territoires, lacs et rivières est on ne peut plus louable et souhaitable mais ça ne fait plus vivre ni survivre personne au Québec aujourd'hui, et ça ne paye pas ni l'hypothèque ni le câble... Un peu de lucidité quand même.

Sauf qu'entre s'assimiler ou sortir des réserves ou bien vivre aux crochets de l'histoire ou de l'état n'y aurait-il pas moyen qu'ils développent des industries sur leurs territoires? Est-ce que ça a déjà été tenté?

Pourquoi le gouvernement ne financerait-il pas le développement économique / les initiatives locales sur les réserves? C'est à dire ne pas financer les individus encore moins les chefs mais bien favoriser la création d'industries, comme dans plusieurs autre régions ou l'état donne le coup de pouce nécessaire à la prospérité par des subventions industrielles? Bien sur en soutenant la réintégration sociale des hommes femmes et enfants qui vivent dans un univers parallèle totalement aliénant depuis des décennies... la faute à toute sorte d'affaires oui, mais surtout la faute de cet immobilisme centenaire, tant du côté de l'état que des premières nations.

Est-ce qu'il y a volonté de part et d'autre? Je n'ai jamais entendu parler de telles initiatives. Vous?

Il faut agir maintenant. Autant l'état que les nations se doivent de générer des idées, soutenir l'entreprenariat, subventionner l'industrie, réintégrer l'individu. En plus de créer de l'emploi et la richesse ça ramènerait un peu de dignité dans tout ce gâchis.

Qu'importe la faute de qui, quoi ou quand, le statut quo les détruira pour de bon, et dans la honte.

Sylvain Latulippe dit :
29 décembre 2012 à 13 h 54 min

Le gros problème, c'est que nous vivons en parallèle depuis toujours, s'en chercher à se connaître mieux. D'un côté, il y avait les blancs et la sainte église pour qui les "sauvages" devaient être assimilés à tout prix et n'avaient rien à leur offrir puisque Dieu leurs assuraient la supériorité surpême et de l'autre, des dizaines de nations autochtones qui ne voulaient pas voir leurs cultures et leurs modes de vie disparaître et de se voir imposer une nouvelle religion, une nouvelle culture et des nouvelles valeurs. Depuis, rien n'a changer, et je ne peux en vouloir à ces derniers de ne pas avoir envie de nous faire confiance aveuglément. Combien de ceux qui ont écrit ici connaisse au moins un autochtone, ont été au moins une fois au sein d'une communauté autochtone ou s'est demandé si la culture autochtone pouvait enrichir la leur. Combien savent quelle nation autochtone est présente dans sa région ? Moi, mon arrière grand-mère venait de la côte-nord, une innu, et je regrette de ne pas en connaître plus sur cette culture, de ne pas pouvoir au moins dire quelques mots dans cette langue et d'avoir de la famille qui fut depuis toujours ignoré, pis encore, fuit comme des pestiférés. Bon nombre d'entre nous se targuent d'avoir du "sang" indien quand la situation en fait une raison de fierté, mais bien peu ont cherché à en connaître d'avantage. Ce n'est qu'en se connaissant mieux que nous pourront mieux nous comprendre mutuellement. Mon fils de 18 ans cherche justement se rapprochement. Il lit tout sur le sujet et a comme projet d'apprendre des notions d'Attikamek, la nation présente dans notre région de Lanaudière, simplement pour pouvoir échanger et mieux comprendre. Imaginez, si tout le monde faisait de même, il s'agirait d'un premier pas vers de véritable discution d'égal à égal.

judith dit :
29 décembre 2012 à 13 h 55 min

bravo ! madame respect.. et merci pour votre soutien ainsi que la majorités des vôtres et pour les autres quelles bande d’ignorants vs êtes je comprends la honte que vos concitoyens éprouvent avec vous. civisme un chimpanzé est plus intelligent que certain que je lit.. je suis membre des premières nations et je suis extrêmement fières d'en faire partie...

Sylvain Latulippe dit :
29 décembre 2012 à 14 h 02 min

@ Jean Martin

À force de rabaisser la culture et les croyances des autres, à souligner la suppériorité de votre race et de votre génôme, à faire la promotion de l'assimilation ou la mort, et à pourfendre ceux qui ne partagent pas votre opinion, je crois que vous auriez été très heureux dans l'Allemagne des années '30. Sans doute connaissez-vous d'avantage ce régime que les nations autochtones de votre propre pays.

marjolaine dit :
29 décembre 2012 à 14 h 18 min

@ johanne audrey johnson

je me reconnais à 100% dans votre texte ,je suis blanche comme le lait et pourtant je suis algonquine de 4e génération de par mon père et j'en suis fière je ne connais presque rien d'eux ni de quelle réserve ma ligné vient et pourtant je sais que dans mon sang coulent des valeurs que beaucoup de gens ont perdu : le respect de la nature , de gaïa notre mère terre les français ont volé les amérindiens en leur échangeant des "cochonneries" de "l'autre monde" contre des fourrures,des biens et des terres ils n'ont perdus aucunes guerres ils se sont fait arnaqués n'en déplaisent à tout les jean martin de se monde oui j'ai été élevé comme un blanc je vis dans la société et rien sur mon visage ne laisse parraître que je puisse de loin avoir des ancêtres amérindiens mais ma grand-mère nous à toujours parlé à ma soeur et moins des grandes valeurs amérindiennes et j'ai transmis à mes enfants le peu que je savais je donnerais chère pour avoir pu avoir un lien avec eux oui les blanc ont amené la technologie et le savoir et ils auraient du la partager avec les premières nations et non prendre possessions je suis sûre qu'un échange de savoir aurait été 100 fois plus rentable. Ceux de l'histoire qui ont prit le temps et ont été amis avec les premières nations ont appris et aujourd'hui se sont leur voix qui cri afin de protéger cette terre que nous aimons tant en voyant ce que votre belle technologie à détruit vous avez peut-être l’impression que les amérindiens sont un peuple archaïque vivant dans un âge dépassé et pourtant je suis profondément persuadé que leur savoir à plus de valeurs que tout votre grande technologie tout est une question de partage de savoir utiles et de savoir pratiques de chaque côté afin de créer un grand peuple ou nos deux cultures vivent en harmonies ils à des profiteurs dans les premières nations comme ils à des profiteurs blancs le mal n'a pas de race ni de couleur mais ça s'applique aussi au bien.je...

Steve Picard dit :
29 décembre 2012 à 14 h 24 min

@Jean Martin: Alors dépêchez-vous d'abandonner votre langue et d'apprendre l'anglais. La France a abdiqué ses prétentions sur presque toute l'Amérique du Nord en 1763. Suivant votre logique, vous êtes un loyal sujet de sa Majesté Elisabeth II.

marjolaine dit :
29 décembre 2012 à 14 h 25 min

j'aurais tant voulu les connaître et apprendre d'eux j'ai toujours senti en moi le côté amériendiens j'adore la nature j'ai été scoute j'adore la magie les plantes et les légendes le respect des animaux je respecte les chasseurs qui se servent de tout l'animal comme mes ancêtres ont toujours fait et non je ne fumes ,ni se snif rien d'hallucinogène c'est en moi c'est tout je paye mes impôts (mon mari en donne 45% de son salaires alors M martin gardez vos commentaires de vipère) j'ai des études et tout ce que les gens qui crachent sur les amérindiens croient important et pourtant je rêve d'une maison plus au nord ou je pourrais devenir quasi auto-suffisante en entraidant les autres malgré un état physique pourrit. est-ce que ça fait de moi un énergumène ?

Francoise dit :
29 décembre 2012 à 14 h 35 min

Bonjour! Votre article est tres interessant! je suis indienne,euh non je suis amerindienne euh non..je suis autochtone..euh non...je suis innue ?.OUI! Ouf! Et fiere de l'etre! je ne paie pas d'impot..euh..oui et non....je ne paie pas de taxes euhh oui et non...je ne paie pas tous mes medicaments euhh oui....je ne paie pas le dentiste euh...oui....parfois...je vis ou je suis parke...? Dans une communaute, dans une reserve ou village ??? Je suis alle aux etudes et decide de revenir car je paie pas d'impot ou bien car c'est dans la nature de chacun habituellement de revenir chez soi pour trouver un emploi? Car on est bien a la maison , n'est-ce pas? Je n"ai pas demande tous ces avantages , ni les miens d'ailleurs....c'est une entente..euh un traite entre nos ancetres anglais,francais autochtones,(peu importe les mots utilises) qu'ils ont conclu entre eux. L'histoire...ahhh l'histoire...chacun a l'air d'avoir sa propre version...ceux qui ont signe le traite avaient l'air de savoir...mais c'est encore leur version....comme cartier qui se serait perdu avec ces compagnons de fortune...ou ancetres? D'ou venait-il? Qui etait-il? On dirait seulement quil y avait seulement cartier dans ce bateau...personne d,autres de nommer..pourquoi? Chacun a son histoire. on a la notre les innus...et la votre aussi les "blancs" ...mais on regarde pasnen profondeur mais seulement en surface....mes ancetres m'ont appris le respect de TOUT...meme si parfois c'est difficile car il y a toujours une lecon a en tirer...je viens de lire des commentaires diversifies , en passant par des immigres, et j'en ressors grandis et respecte leur opinion...car je connais MON histoire et qu'eux ne connaisse que la surface....Merci madane Ravary pour cet article". vive l'histoire car elle en dit long sur une personne..... P.s. Je n'ai pas trouve les accents sur la tablette :)

Emanuelle dit :
29 décembre 2012 à 14 h 39 min

"L’intelligence,madame,c’est d’avoir des idées et de les défendre,ce que j’ai.Vous, vous ne faites que répéter des études faites par d’autres, et vous n’êtes même pas capable de les critiquer."

-L'Illustre Jean Martin

@Jean Martin... Hahahaha, vous écrivez "intelligence", mOnsieur? Bien que je crois pour ma part à l'éducation interculturelle, je suis maintenant convaincue que vous ne disposez pas assez d'ouverture d'esprit pour actualiser et déconstruire vos méconceptions et préjugés... j'ai donc le regret de vous annoncer que vous êtes une cause perdue de mépris malodorant, d'obstination ridicule et d'ignorance crasse...

Pour ma part, mon "gros bon sens" (qui ne fait pas non plus partie de votre "ADN", rassurez-vous; vous n'êtes pas différents des autres "Québécois" auxquels vous faisiez référence...) me confirme que toute tentative de réponse formulée à votre égard n'est que temps perdu... Je vous abandonne donc à votre étroitesse d'esprit de petit colon frustré (car suivant votre théorie, les Anglais ayant gagné la guerre contre les Français sur le territoire canadien et la culture américaine dominant actuellement notre continent, il serait grand temps que vous abandonniez votre langue française et votre identité québécoise pour vous soumettre aux grands de ce monde: Think big, sti!)

ps. Si j'ai pour ma part beaucoup de respect pour le document en question (Mythes et réalités sur les peuples autochtones), j'ai par ailleurs quelques douces critiques, ce qui prouve que j'ai au moins pris le temps de le lire, MOI... Peut-être serait-il avantageux dans votre cas, d'apprendre à vous renseigner moindrement (et à lire autre chose que le Journal de Montréal de temps en temps) avant de formuler des soi-disant "idées", des critiques et des jugements non-fondés.

Chantal Chartrand dit :
29 décembre 2012 à 14 h 40 min

wow...dans un premier temps, Bravo Mme.Ravary! Votre article me touche moi la métisse de père québécois- francophone et d'une mère Innue. A la veille de 2013, y'a bien des gens qui connaissent peu l'histoire du pays, c'est désolant! Mais bon , la prophtie du 8 ième feu est ce que nous vivont présentement. Les peuples autochtones se réveillent, nous voullons sortir de la victimisation. Oui l'Histoire à marqué nos vies et le dénouement de nos vies. Les pensionnats et ses effets à eux de lourdes conséquences. Quand on pense qu'on à enlever les enfants autochtones des communautés..pour les soit disant les civiliser et éduquer...on les a plutôt traumatisés et découragés..Imaginez vous une grande ville comme montréal et on enlève tout les enfants...y en a une gang qui virent fous !c,est sur..moi la première !..Pour les Inuits, on se rappelera les hopitaux bateaux...bref..c est pas un cours d'histoire que je veux faire..mais bon..les gens focus souvent sur le négatif dans la méconnaissance et la peur..et s'en suit les préjugées et le racisme, dieu que j'en ai connu, vécu et entendu..les temps changent..et on veulent cohabiter en harmonie, dans notre communauté ou en ville..on refait notre indentité et on essaie de changer le futur pour nos générations à venir. D'ailleurs je crois que de plus en plus, les gens autochtones ou non commencent à dire au gouvernement qu'on a a assez de se faire exploiter. On veux préserver nos ressources car elles sont source de vie. Les autochtones sont tannés que le gouvernement pense à leur nombril en signe de dollars...Faut s'ouvrir sur le monde et arrêter de faire les autruches, autochtones ou non, aider les démunies autochtones ou non-autochtone ( car y 'en a aussi)..cesser la surconsommation...Facile de critiquer la parade passer...mais chacun à un devoir la dedans...et ça débute par lsoi et par le respect, l'information, l'aide et l'entraide..et l'ouverture. ça serait déja un bon début..personne y gagnera sinon à tirer...

jean Martin dit :
29 décembre 2012 à 14 h 41 min

@Sylvain Latulippe

Bravo,monsieur,vous faites parti d'une majorité grandissante de québécois qui,à court d'arguments,traite leur interlocuteur de naziste.Que voulez-vous, cela fait parti de la culture de notre petit peuple porteur d'eau,qui a la langue de bois, et ne veut jamais regarder la réalité en face.

Francois Mcgraw dit :
29 décembre 2012 à 15 h 20 min

Mais ne vous rendez vous pas compte qu'il y à des personnes qui délibérément détourne le débat, bien beau le passé, mais en arrive en 2013, et le débat est sur l'environnement, la protection de se pays que harper est entrain de détruire, en changeant des lois sur nos lacs, rivières qui ne s'arrête pas au limites des territoires des premières nations, elle se déverse tous dans de plus grand affluent, Les premières nations ne font pas celà que pour eux mais pour tout les canadiens, et il se trouve des gens qui saute sur l'occasions pour ici mentionné leurs mauvaise gestion alors que harper avec ces f- 35 à 40 milliards de dollars et des million dans des publicités de la guerre de 1812 est un scandale,Mais celà c'est correct?? Alors qu'il est entrain de foutre à la porte nos scientifiques et biologistes de la faune et de la flore marine , Alors que de grandes corporations vont avoir tout le loisir de pollué, d'extracté en capitaliste sauvage , minières, pétrolières, gaz de schistes, parce qu'un vendu de premier ministre défait toute les contrainte environnemental et en plus est entrain de vendre notre richesse aux chinois ,La question ici veut - t-on un st- laurent et un golf du st- laurent à l'abris de toutes exploitation sauvage et sans surveillance transparente, car ces lois qui ont été changer personne ne sait vraiment l'impact , car ça `t`voté à la sauvette et gagner avec des baillons, le capitalisme se porte bien , mais notre démocratie s'en va sur le diable, et personne ne se lève, VIVE IDLE NO MORE ET laissons notres partisanerie de côté et ne jouant pas le jeu des interlocuteusr qui ont mandat de dévier le débat. Unisons nous pour nos enfants présent et futur à un environnement sain. Merçi aux premières nations de nous réveillé.

le nationaliste dit :
29 décembre 2012 à 15 h 21 min

Walt Kowalski est un ancien de la guerre de Corée, un homme inflexible, amer et pétri de préjugés surannés. Après des années de travail à la chaîne, il vit replié sur lui-même, occupant ses journées à bricoler, traînasser et siroter des bières. Avant de mourir, sa femme exprima le voeu qu'il aille à confesse, mais Walt n'a rien à avouer, ni personne à qui parler. Hormis sa chienne Daisy, il ne fait confiance qu'à son M-1, toujours propre, toujours prêt à l'usage...

Ca tombe pil poil. Je vais regarder Gran Torino en mémoire à certains commentateurs.

Sylvain Latulippe dit :
29 décembre 2012 à 15 h 33 min

@ Jean Martin

Que voulez-vous, ce n'est pas moi qui fait la promotion de l'assimilation systématique et qui prend des exemples erronés comme la dispartion des néandertaliens en raison de leur défaite contre les homosapiens (n'importe quoi). J'ai fait mes études en anthropologie et je suis journaliste depuis plus de 25 ans, et je vous assure que le nazisme existe encore, bien ancré dans les valeurs de gens croyant à la supériorité de leur race et de leur culture, rabaissant et méprisant ce qui ne leur ressemble pas. Il faut, pour vous, que tout le monde soit pareil, que tout le monde ait le même mode de vie, les mêmes croyances et les mêmes valeurs. Pour vous, qui êtes du côté des vaincqueurs, les autochtonnes n'ont qu'à se soumettre et épouser votre culture et laisser la leur mourir. Et bien cher Monsieur, comment appelez-vous cela ? Certains diront de l'ethnocentisme, d'autres du racisme larvé et d'autres de la xénophobie. Mais tous ces termes sont synonymes et s'accordent très bien à vos propos. Je me demande à combien d'autochtonnes avez vous adressé la parole dans votre vie et sur quelles connaissances vous basez vos préjugés, sinon sur les mêmes stéréotypes qui sont véhiculés depuis des décénies ? On appelle cela de la propagande servant à asservir un groupe donné, utilisant l'ignorance des faits vérifiés et vérifiables au profit d'idées martelées jusqu'à ce qu'on y croit comme une vérité. Ça vous rappelle quelque chose peut-être de se servir d'idées préconçues pour attiser certains sentiments négatifs envers une communauté afin de justifier son assimilation ou sa disparition ? Enfin, comme d'autres dans l'histoire, vous rejettez les études de vos fonctionnaires en les rabaissant, vous rejettez les arguments des autres en vous basant sur des faits erronés et vous vous offusquez quand on vous le fait remarquer.

D M Sioui dit :
29 décembre 2012 à 15 h 40 min

Si on commençait à parler de vous, personnellement, monsieur Jean Martin. Qui êtes-vous? D'où venez-vous? Que sont vos études? Quel est votre emploie? Qui sont vos ancêtres? Pourquoi restez-vous au Québec si en plus de ne pas aimer les Autochtones et les immigrants, vous détestez votre propre peuple en le dénigrant et en le qualifiant de petit? Il y a tellement de sociétés différentes sur cette Terre. Peut-être devriez-vous commencer à écouter vos propres conseils et quitter ce Québec que vous détestez tant. Il y a surement dans le monde un endroit où vous pourrez vous sentir bien. Enfin je l'espère, car tout le monde a le droit au bien être. Je vous le souhaite, car même si vos paroles sont parfois haïssables vous restez un être humain.

le nationaliste dit :
29 décembre 2012 à 15 h 41 min

@Plastirac

C'est à cause des gens comme vous, égoistes dans leurs idées, pleins de prélugés, qui se croient pratiquement être l'inventeur des technologies modernes, parce qu'ils consomment et travaillent, que je veux me distancer de votre monde. Je ne sais pas quel est votre travail, mais ne vous appropriez pas l'invention de la civilisation grâce à vos taxes que vous payez. Finalement, même si certaines demandes amérindiennes semblent ahurissantes pour le commun des occidentaux, ce n'est pas nécessaire de tomber dans le mépris et le rejet d'une nation et dans la suffisance et le dédain.

@Haronnyu'

Celle qui a parlé de la théorie de la sélectivité naturelle ne sait même pas de quoi elle parle. Vous ne devriez pas vous en soucier.

Jacques Ireland dit :
29 décembre 2012 à 15 h 41 min

A force de lire tous les stéréotypes perçus comme des réalités par d'aucuns (Oui, vous M. Martin), je dois commenter qu'il y a aussi des stéréotypes contre les Québécois francophones, i.e. les ti-culs. 1. ) Ils boivent un 12-pack de bière par jour. 2. ) `hasser le `hevreuil, c'est comme le sexe pour eux; ils ne peuvent pas s'en passer. 3. ) Ils ont remplaçé la croix de Jésus par la croix gammée, et se prosternent devant elle, lui demandant de leur donner un 'pays'. 4. ) Ils crient haut et fort que le Québec doit rester français, tout en allant voir des spectacles `heavy metal' (M. Martin, svp, donnez-moi le nom d'un group qui chante du 'metal' en français).

Tout le monde sait que ces stéréotypes sont faux, et que si un non-'Québecois' s'en servait pour publiquement dénigrer le Québec, il y aurait un tollé. Et bien, M. Martin et votre clique, le tollé vient d'être relancé par Mme. Ravary. Alors, un conseil: avant de dire une autre saleté contre les Amerindiens, ouvrez-vous deux bouteilles de bière, et mettez-les vous savez où.

Melanie dit :
29 décembre 2012 à 15 h 47 min

Ben moi je ne prends pas les Indiens en pitié, surtout pas les Algonquins. Ici, en Abitibi, et spécialement à Val-d'Or, nous avons les pires communautés autochtones au monde. Les algonquins, qui ne travaillent pas pour la plupart (en fait le mot "travailler" leur est inconnu) et passe leur vie dans la fainéantise, l'alcool et la drogue en attendant leur prochain "cheque". Nous sommes beaucoup trop mous envers eux. Nous devons les prendre par la main lorsqu'une situation est trop compliqué car ils sont devenus tellement idiots à force de ne rien faire par eux-même. Nous, les travailleurs, qui payons des taxes, nous les faisons vivres et payons pour eux mais attention, cela ne pourra durer éternellement, car à la vitesse ou ils se multiplient, nous ne pourrons plus payer pour les entretenir, Il faudra un jour ou l'autre qu'ils se réveillent et qu'ils prennent leur vie en main. Et par le fait même, que les gouvernements cesse de les entretenir à nos frais et qu'ils payent leur taxes comme tout le monde. C'est finit les premières Nations, on a rien à foutre, nous quand ils nous disent "First Nation", j'ai juste envie de leur dire, "I don't care!" Si vous dites que je suis raciste, eh bien venez passer du temps à Val-d'Or, vous comprendrez pourquoi bien des habitants de la ville comment à trouver qu'on ressemble de plus en plus à une grosse réserve indienne avec tous les désagréments que cela apporte, soit des indiens souls qui flânent sur la rue principale ou même dorment au pied de l'entrée d'un commerce. Une vraie déchéance.

André Dallaire dit :
29 décembre 2012 à 15 h 50 min

Qu’arrive-t-il aux autochtones qui ‘descendent’ en ville à la recherche du rêve Blanc ? Malheureusement, c’est souvent la prison, l’hôpital ou la mort, trouvés gelés dans un banc de neige. À Montréal, on voit peu cette réalité. (c’est tout simplement que vous ne voulez pas la voir et pas seulement pour les autochtones.)

Des êtres humains dépossédés de leurs terres, chassés comme des bêtes, enfermés dans des réserves, des enfants enlevés à leurs parents, abusés sexuellement et physiquement (c’est arrivé dans plusieurs petit village du Québec ex. : un rang a Petit Saguenay, et les enfants dans les orphelinats ça vous dis rien.)

Dans le cadre de mon travail, donc, j’avais accompagné un groupe de journalistes dans l’Arctique. Parmi eux, deux journalistes ‘chasse et pêche.’ Ils partaient à une drôle de pêche: ils avaient apporté des bouteilles d’alcool pur dans leurs valises, sans que je le sache, dans le but de les échanger contre le poisson local, l’omble de l’Arctique, avec des pêcheurs inuits. Ils ont fait leurs transactions devant tout le monde, nullement honteux de leur geste. En se trouvant très fûtés. Un peu plus et ils offraient des miroirs aux femmes. Quelle fut la réaction de ces deux zozos quand ils ont vu, quelques instants plus tard, ces familles entières ivres couchées dans la neige devant l’hôtel ? Je n’oublierai jamais que l’un d’entre eux a hurlé à tue-tête, en se tapant les cuisses: ‘Avez-vous vu la belle gang de saoûlons ?’ (Ou est la différence avec les vendeurs de drogue qui en donne aux jeunes gratuitement pour les garder sous controle et ou on va chercher des jeunes filles ou garçon dans les dpj pour en faires des prostitués)

on voit la poutre dans l'oeil du voisin mais pas la graine dans le notre.

Ourga dit :
29 décembre 2012 à 15 h 50 min

@ Françoise .

Je me demande ce qui serait advenue de la présence Française en Amérique du Nord si les Indiens avaient laissés crever Jacques Cartier et sa bande au lieu de les sauver grâce leur pharmacopée . d'une mort certaine par le scorbut.

Par les découvertes de Jean Cabot la présence Anglaise étant déjà assurée en Amérique du Nord .

omi-san dit :
29 décembre 2012 à 16 h 08 min

Les autochtones, c'est comme le conflit Israelo-Palestinien, tout le monde est écoeuré d'en entendre parler. Dans les 2 cas; Qu'ils se ramassent.

Comment ce fait-ils que des immigrants arrivent ici avec presque rien et réussissent à fonder des familles, travailler et envoyer leurs enfants à l'école alors que les autochtones tardent toujours à se prendre en main? Il y a des réserves près des grands centres où ça va relativement bien, mais pour les autres perdus au milieu de nulle part, que sommes-nous supposés faire? On ne peut pas fournir logements, véhicules, eau et electricité à des gens qui ne travaillent pas. S'ils veulent vivre de la chasse et la pêche sur leurs terres ancestrales comme en 1533, rien ne les en empêche. S'il veulent vivre dans la modernité, qu'ils se joignent à nous, encore là, rien ne les en empêche. Mais ils ne peuvent pas avoir les deux.

jean Martin dit :
29 décembre 2012 à 16 h 09 min

@Mélanie

Bravo,enfin quelqu'un qui a vu de près les fainéants que sont devenus les amérindiens.À tous ceux qui ne font que lire des beaux livres avec des belles images d'indiens plumés,voilà un commentaire qui reflète la vraie vie.

Marie-France dit :
29 décembre 2012 à 16 h 22 min

Mme Ravary, je partage pleinement votre indignation en ce qui a trait au traitement médiatique fait à cette affaire de Theresa Spence. En ce qui regarde l'implication de Québec solidaire, un simple détour sur le site du parti vous aurait convaincue que les 2 députés ont à coeur cette cause de la cheffe Spence. Toujours sur le site de QS, vous allez sous l'onglet «propositions» et au «programme», dans la partie «un pays démocratique et pluriel», vous verrez, à la page 9, que Québec solidaire ne faii pas juste profiter de la cause de Mme Spence pour se faire valoir, mais c'est un réel enjeu que nous avons discuté et sur lequel nous avons des choses à dire qui sont drôlement différentes de ce qui est proposé dans les autres partis. Ceci dit, continuez à nous alerter lorsqu'il y a de telle injustice. Le journalisme n'est pas que sensationnaliste! Merci

Martin Paquette dit :
29 décembre 2012 à 16 h 45 min

à Jean Martin et Joseph Marsan: Vos propos ont beaucoup d'allure. Mais ils ne sont pas ''politically correct''. Ceux qui vous rabrouent en brandissant le drapeau de l'histoire font fausse route. Les autochtones ne peuvent se déresponsabiliser de tout. En se levant le matin, qu'est-ce qui empêche un autochtone, AUJOURD'HUI, de faire des études, de trouver un bon emploi, HORS DE SA RÉSERVE, pour ensuite fonder une compagnie manufacturière, engager d'autres autochtones ainsi que des québécois de toutes races, prospérer, et devenir fier, et peut-être devenir aussi, une fierté ? Une société , pour survivre, se doit d'ÉVOLUER. Les amérindiens souhaitent peut-être vivre comme ils vivaient il y a 450 ans. Grand bien leur en fasse, mais ils vont continuer de rencontrer des écueils sur leur route, parce que le reste de l'Amérique du Nord évolue. Aidons-les en envoyant les criminels autochtones en prison, en désintoxiquant leur jeunesse, en les aidant à créer des emplois manufacturiers, et en facilitant leur accès aux études supérieures. Ah..c'est vrai..on peut pas faire ça...ça s'appellerait de l'assimilation.

Sylvain Latulippe dit :
29 décembre 2012 à 16 h 49 min

@ Mélanie

J'ai de la parenté à Val D'Or que je visite de temps à autres et je peux te dire que j'ai aussi vu beaucoup de blancs, soul au volant de leur gros Pick-up, cherchant à se battre et envoyant chi.. un peu tout le monde. Pour être honnête, j'ai le sentiment qu'il y a autant de blanc que d'autochtones qui ont de grave problèmes de boissons. Ce n'est donc pas une caractéristiques propre aux autochtones, sauf que vous pardonnez plus facilement aux membres de votre propre communauté. On verra à la fin de l'hiver, combien de gars soul auront perdu la vie à bord de motoneige dans votre région, et combien seront des blancs.

jean Martin dit :
29 décembre 2012 à 17 h 12 min

@M,Sioui

Lisez le commentaire de Martin Paquette,il m'arrache les mots de la bouche.Bravo M.Paquette.

Mario Therrien dit :
29 décembre 2012 à 17 h 14 min

Félicitation MadameRavary pour votre très bon article !!! Les premières Nationsont besoin de gens comme vous pour faire passer le messageet faire comprendre au pleuple canadien la réalité autoctone et l'urgence d,agir enfin !!!! Merci encore une fois !!! D'un blanc qui a compris depuis longtemps parce qu'il a bien voulu apprendre avant de juger.... Lorsque l'on juge avant de connaître on appelle cela des préjugés....

Francois Mcgraw dit :
29 décembre 2012 à 17 h 15 min

Je croirait que l'environnement serait une question primordial , car harper à passer une dizaine de lois en faveur de la destruction de nos cours d'eau, sur un millions de lacs ,il n'en protège qu'une centaines, sur nos milliers de rivières, moins qu'une centaines, le grand nord est ouvert à la destruction, animaux en voie de disparition et nos troupeau de renne à diminuer de 60% ces dernière années, et tout ce que l'on trouve à dire, c'est de gestion local, La porte est ouverte par le changement des lois et personne va aider les premières nations à sauver ce pays du capitalisme sauvage, et de laisser contaminer les cours d'eau.Le golf st- laurent risque de finir comme le golf du mexique et tout ce que vous trouver ,c'est de parler de gestion local des premières nations, mais rien tout de même sur les milliard pour les f- 35 et les millions pour la guerre de 1812, belle gestion!! de la part de nous les blancs. et les drones à un million chaque, et les bateau de guerres à 35 milliards . harper fait de ce pays un pays offensif et engage des milliards. , belle gestion , . JE préfère parler d'environnement et sauver ce qui est en ce moment pour nos enfant et petit enfants, Idle no more est pour tout les canadien qui veut un environnement qui soit protéger et non à la merci d'une extraction sauvage te dans les norme environnemental. Qu'est- ce qui presse tant que celà , nous qui somme si riche comme pays , le pétrole et le gaz de schiste et notre sous sol ne s'envoleras pas, Qu'est qui fait que harper doit accéléré ce processus, à -t- on besoin absolument d'être le plus puissant pour une population de 35 millions de populations. et bien ces que ces richesse sont extracté pour plus de bien de consommation, pour l'armement et notre planete ne peut plus , la surconsommation fait que la terre ne suffit plus , en vit sur du crédit, alors ne détourné pas le débat , et je sait qu'il y à ici des gens que ces leur but et si vous embarquer , se ne seras pas...

Louise Gauthier De Varennnees dit :
29 décembre 2012 à 17 h 35 min

Je suis tout a fait d'accord avec JEAN MARTIN. Les Indiens se sont battus, tantot du cote des anglais, tantot, du cote des Francais , tantot du cote des Americains. Hum...ils ont essaye de tous les cotes et peut-etre aujour'dhui quelques-uns d'entre eux ont choisi l'anglais. Bon ! Mais un fait demeure, ils ont perdu la ou des guerres point a la ligne. Et...le sort des Quebecois chez les Indiens ou encore ailleurs dans les autres Provinces, on s'en foue ! Pendant toutes ces annees de misere ( car on a eu les notres aussi..) on s'est brasse le camarade pour conserver ce qu'il nous restait de cette Nouvelle-France que nous avons perdu aux mains des anglais qui sont arrives non par la porte d'en avant comme les Francais ont fait, mais par la porte d'en arriere comme des assassins. Bon...l'autre Roi de l'autre cote de l'Ocean avait autre chose a faire et nous a laisse tomber ! Ce n'est pas les Indiens ni les anglais qui nous ont aide ! Encore une fois, nous nous sommes retrousse les manches et nous sommes la ou nous sommes parce que NOUS avons travaille et continuons det il y a des anglais des autres Provinces et de celle-ci qui auraient bien voulu nous voir disparaitre. Malgre eux, le Canada est un pays different en Amerique du Nord en raison du fait FRANCAIS et les touristes aiment bien ca et notre economie roule. Pour en revenir aux pauvres indiens, ils nous coutent TRES CHER et ils continuent de se plaindre et nous descendre partout ou ils vont a travers la planete ! MAIS....qu'ils disent la verite ! Ce sont leurs chefs ( comme les notres aux differents niveaux de gouvernements qui volent notre argent ! Commission Charbonneau ? Pourquoi ils ne s'en feraient pas une ? Je suis aussi contre les reserves. Ca ne sert a rien et je m'arrete ici... Quoi rajouter de plus ? Ils ont perdu la guerre point a la ligne et on ne leur doit PLUS RIEN, pas une cenne et point a la ligne.

Francois Mcgraw dit :
29 décembre 2012 à 17 h 37 min

Martin paquet, Idle no more est une question d'environnement et de protéger tout les cours d'eaux qui sont au canada et de nos scientifique qui nous protégeait à la porte et que tu ne sauras plus si ce que tu mange dans ton asiètte est comestible , qu'est ce que tu as à dire la- dessus

Louise Gauthier De Varennnees dit :
29 décembre 2012 à 17 h 40 min

CAROLINE PAGEAU concernant les Indiens.... Pardons ? Mais oui on a partage des choses. Les pretres les ont bien secouru aussi sinon ils ne seraient plus des notres comme tel aujourd'hui non ? Sillery...ca vous dit quelque chose la maison des Jesuites et les fouilles qui se font la bas ? Et les problemes que OKA ont connus, ce sont des pretres qui les ont tenus la bas les Indiens gentils qui nous font la guerre encore aujour'dhui et ferment souvent routes etc... En tout cas....

Louise Gauthier De Varennnees dit :
29 décembre 2012 à 17 h 43 min

Cher NORMAND RAVARY....Ce n'est pas qu'ils n'essayent pas encore de nous faire disparaitre que nous sommes encore la !!!! C'est parce que nous nous sommes defendus et le faisons encore. Mais gare au loup...l'immigration sauvage ( sans grande observation ) fera disparaitre et les Anglais et les Francais.... C'est Jordi Bonet qui a ecrit sur le grand theatre de Quebec.....Vous n'etes pas tannes de mourir bande de caves ? :)))

Louise Gauthier De Varennnees dit :
29 décembre 2012 à 17 h 49 min

OH! OH ! Monsieur Sioui...vous habitez encore la reserve Huronne du cote de Quebec ? De toutes facons, vos revendications....vous devriez les adresser a MONSIEUR HARPER car c'est la que les decisions pour le CANADA se prennent sans trop consulter le Quebec et non plus vous si on se fie a cette Indienne qui fait la greve de la faim pour attirer l'attention de ce dernier.... Elle risque de mourir pour rien cette pauvre. Harper se foue d'elle comme il se foue de tout ce qui n'est pas d'OUT WEST...... Elle devrait essayer de passer par OBAMA car pour une raison ou une autre....Harper l'aime bien ! Esperons qu'il aura choisi le bon cote.....

Madeleine dit :
29 décembre 2012 à 17 h 55 min

Sincèrement je crois que la coupure, qui sépare les gens selon leur idée, fonctionne très bien. Le but est atteint pour le gouvernement canadien...

L'histoire qu'on m'a enseignée était-elle bonne ? La connaissez-vous réellement ?

M. Harper veut changer le musée canadien des civilisations pour mieux partager l'histoire du Canada. Tout ça pour 2017 pour le 150 ei anniversaire Confédération canadienne. Lui et le ministre du Patrimoine canadien, James Moore, ont dit que le Canada n'existait pas avant 1812 !

Je mets ma main au feu que l'histoire va fort probablement être va être manipulée. Nous la faire oublier...

Ils ont coupé plusieurs millions de subventions dans la culture québécoise. Et sur nos plaques d'immatriculation c'est écrit: « Je me souviens » !

En passant le travail a été inventé pour faire tourner une roue économique, un gros système. Enrichir les grandes entreprises. Vider la planète de ses ressources... Si tous avaient leur potager, leurs bêtes à cornes, aurions-nous besoin de travailler pour recevoir un salaire ? Non, on travaillerait pour nos précieuses récoltes sur notre lot de terre. Serions-nous plus paresseux ?

JosephMarsan dit :
29 décembre 2012 à 18 h 04 min

À force de traiter les blancs de voleurs et d'écoeurants, vous vous étonnez qu'en retour on vous haïsse?

Au moins, les choses sont claires:

>Les races existent et déterminent la manière dont vous serez jugez par les autres.

>Les problèmes des Amérindiens peuvent seulement être réglé par les blancs. Les Amérindiens sont incapables de s'occuper d'eux-mêmes.

Le Canada est un pays multiculturel. Nous sommes tous des citoyens du monde. Si les Amérindiens veulent s'enfermer dans le racialisme, tant pis pour eux.

Heureusement, mes amis Chinois, Haitiens, Portugais et Russes, se moquent bien des Amérindiens. Pas de sentiments de culpabilité chez eux. Ces gens, ce sont l'avenir du Canada. Nous les blancs allons bientôt disparaître. Vous irez demandez aux Chinois et autres nouveaux canadiens de vous faire des chèques.

Luc dit :
29 décembre 2012 à 18 h 06 min

Louise Gauthier de Varennes

Chère madame, les Mohawks surtout ont combattu jadis du côté des Anglais. Ils en conservent toujours des alliances en catimini entre autres pour la vente illégale d'armes à feu et la libre circulation outre-frontière de la drogue et de l'alcool......

D M Sioui dit :
29 décembre 2012 à 18 h 32 min

Je n'ai toujours pas eu réponse à mes questions de la part de monsieur Martin.

Pour ce qui est du commentaire de madame Louise Gauthier, j'ai la change de vous apprendre que ces maladies ont été apportées par ces prêtres dont vous parlez.

Au sujet des commentaires que je lis aujourd'hui, je les entend depuis très très longtemps. Quand j'ai une discussion avec les gens qui les véhiculent à presque 95% je réussis à m'en faire des amis car les faits sont là. Nous n'avons pas perdu de guerres contre les français chers amis du Québec car nous étions (nos deux peuples) des alliés. Pour ce qui est du commentaires sur «les autochtones se battent tantôt d'un côté, tantôt de l'autre», c'est de bien mal connaître les peuples autochtones du continent. Il y avait autant de Nations ici que sur le continent européen sinon plus alors il est normale que nous n'ayons pas tous eu le même point de vue à ce moment là de l'histoire. Il y a des solutions à tout cela (à votre fatigue de nous), et ça passe par le dialogue. Premièrement, si nous avions des territoires de gestions autonomes où nous pourrions être nous mêmes, gérer nos affaires et nos territoires on n'en parlerait plus. De plus, nos Conseil arrêteraient de répondre aux demandent de rapports incessantes des deux paliers de gouvernement qui les empêchent de répondre comme il faut à leur population. Nous pourrions gérer nous même le flots des grandes compagnies qui saccage nos terres sans notre consentement aujourd'hui. Nous pourrions enseigner nos langues et coutumes à nos enfants sans être obliger de faire approuver notre système scolaire par deux paliers de gouvernements qui ne comprennent rien à notre culture. Nous cesserions de nous faire arrêter par vos policiers et gardes chasse quand nous pratiquons nos droits sur nos Terres, etc.. etc..

Je suis quand même content que tous vous répondiez, même si des fois vos commentaires peuvent paraître agressant car cela veut dire que le sujet vous intéresse...

SHarvey dit :
29 décembre 2012 à 18 h 33 min

Madame Ravary, BRAVO! Vous avez osé...Un article teinté de compassion, d'humanité et d'empathie... Concernant certains commentaires, j'ai perdu trop de temps à lire autant d'insignifiance et d'ignorance... Quel assèchement intellectue et moral! C'est désolant, voir gênant, de constater autant d'animosité envers un peuple, peu importe qui il est.

Native de la Côte-Nord, je suis québécoise et le sang amérindien de la nation montagnaise coule dans mes veines depuis plusieurs générations... Dans le cadre actuel rédigé par les blancs, je ne suis pas considérée comme une autochtone.... C'est bien ainsi... Pourtant, JE ME CONSIDÈRE MONTAGNAISE DE COEUR ET D'ESPRIT et je ne ressens pas vraiment le besoin de l'exprimer haut et fort... Ça m'appartient. Cependant, quand je vois la manière dont on traite les autochtones, j'ai envie de hurler... Non pas comme une sauvage, car ceux que l'on considère des sauvages ne disent pas un traitre de mot. J'ai envie de hurler comme une américaine ou une québécoise en colère... Certains sont seulement cons avec un QE et un QI sous la moyenne et ceux là, je ne me rabaisserai pas à leur niveau... Cela dit, je comprends que les blancs représentant la majorité, ne peuvent simplement pas comprendre... Ils sont dépassés... ou mal informés... C'est un choc culturel!

La connaissance éloigne les préjugés! Par contre, au delà de l'histoire et du système.... au delà des croyances des primates qui peuplent encore ce monde, à la base, NOUS SOMMES TOUS DES ÊTRE-HUMAINS, point final!

Ourga dit :
29 décembre 2012 à 18 h 40 min

Louise Gauthier de Varennes

Les Abénakis furent les fidèles alliés de toujours des Français les Jésuites les surnommaient les Anges Gardiens ils ont combattus au coté de Montcalm et des Patriotes et ils payèrent lourdement leur fidélité aux Français

Faites vous plaisir . Crachez sur les Indiens mais faites pas de postillons sur la rigueur historique .

JosephMarsan dit :
29 décembre 2012 à 18 h 41 min

"Qu’arrive-t-il aux autochtones qui ‘descendent’ en ville à la recherche du rêve Blanc ? Malheureusement, c’est souvent la prison, l’hôpital ou la mort, trouvés gelés dans un banc de neige"

Tout juste si on accuse pas les blancs de tuer les Amérindiens à l'arme automatique.

Incroyable tous ces commentaire angéliques en face des Amérindiens.

Et toujours personne pour répondre: Que faire des 10 millions de Canadiens qui ne sont ni Amérindiens, ni blancs?

D M Sioui dit :
29 décembre 2012 à 18 h 43 min

Partout où je regarde je n'entend parler que de cet article. Dépêchez-vous de faire un livre sur le sujet madame Ravary, vous allez avoir un best-seller!

Jon_Wang dit :
29 décembre 2012 à 18 h 57 min

a Mr Martin, vous seriez mieux de vous taire, cela serait plus intelligent.

André Dallaire dit :
29 décembre 2012 à 19 h 15 min

Le vrai probleme c'est que madame Ravaqry a lancé un débat sans se renseigner, est-ce qu'elle sait pourquoi la madame fait la greve de la faim, est-ce qu'elle est allé a Attawapiskat pour voir ce qui se passe vraiment, c'était plus façile d'écrire devant un bureau que de se renseigner sur les vrai raisons. Partir une bataille c'est façile mais arreter la guerre beaucoup plus difficile.

jcduchaine dit :
29 décembre 2012 à 19 h 50 min

Un fonctionnaire retraité du MInistère des affaires indiennes ma confirmer que chaque INDIEN au Canada coutent plus cher a la société que le salaire du premier MINISTRE du Canada comment se fait-il que plusieurs vivent dans des conditions précaire et que d;autres réserves vivent tres bien d;ailleurs je changerait de situation avec PLUSIEURS coté revenu ma pension de vieillesse est de 17000.00 par ANNÉÉ..

Ghyslain Piétacho dit :
29 décembre 2012 à 19 h 52 min

À ne pas oublié qu'on s'est battu et perdu la guerre avec les Francais, nous les Innus. Alors les Québecois d'aujourd'hui vous avez été colonisé par les Anglais. Nous, nous luttons encore, chose que les québécois ne font plus aujourd'hui depuis vos deux défaites aux référendums. Vous êtes le peuple qui devrait mieux comprendre les autochtones. Vous vivez la même chose que nous vivons. À ne pas oublier que les Innus n'ont jamais céder leur territoire à sa majesté la reine et que le tiers du Québec d'aujourd'hui est sur le Nitassinan, si vous connaissez votre histoire. Yamé ! À la prochaine chicane.

Jacques Lambert dit :
29 décembre 2012 à 20 h 01 min

Avant même de lire votre chronique, je me déclare partisan de la cause Idle No More.

Pour ce qui concerne Attawapiskat, j’aime bien le symbole que la réserve représente. D’une part, les Amérindiens qui vivent à parfois 30 et 40 Celsius sous zéro dans des bicoques même pas isolées sur un terrain contaminé. De l’autre, sur leurs propres terres, la Victor Mine (filiale de la multinationale sud-africaine de Beers) qui exploite une mine de diamants.

Alors, Soweto-Attawapiskat, même combat?

Surtout pas. Les Sud-Africains étaient racistes. Pas nous!

Sérieusement, c’est le tiers-monde pour la plupart des autochtones du pays.

Grève de la faim de Theresa Spence sur l’île Victoria - à un kilomètre de la Chambre des Communes - et festins pour les ministres et les membres de leur cabinet sur la colline parlementaire. Je n’ose même pas mentionné le caviar et le champagne qui coulent à flot chez de Beers.

Mais les « vrais » Canadiens vont répliquer que les premières Nations s’enrichissent avec les subventions payées à même nos taxes, avec les casinos, avec la contrebande du tabac. Bref, que les autochtones du Canada sont des BS à qui on devrait couper les vivres, qu’on devrait les déménager en ville pour les assimiler au plus vite. Fin de l’histoire.

Et c’est bien ça l’objectif. Ça transparaît dans la loi mammouth C-45.

Les « orphelinats » où l’on désacculturait les jeunes autochtones enlevés de force à leurs familles n’auront pas suffi. Pour le gouvernement canadien actuel, les membres des Premières Nations sont les « enfants » de la Couronne. Avec une sympathique exception pour Jean Chrétien.

Quand George Washington a eu à négocier avec les Premières Nations, il a envoyé Lafayette car ces derniers comprenaient toujours le français et, surtout, avaient confiance J’ai lu quelque part que, quand les Britanniques voyageaient en Amérique, ils construisaient des forts pour se défendre des « Indiens ». Quand les Français érigeaient un poste, c’était pour...

José Arriola dit :
29 décembre 2012 à 21 h 37 min

Il est réjouissant de voir cet article et de voir que des gens savent ce qu'il se passe! Rafraîchissant Madame Ravary, incarné et intelligent comme article. J'ai lu les commentaires plus tard, pour savourer mon moment. Après, j'ai lu les commentaires révoltants, racistes mais tristement teinté d'une ignorance justifiée par le GROS BON SENS... Cela dit, il y a aussi, je pense, des commentaires magnifiques, qui se basent sur des faits...

À lire certains d'entres vous (certains plus que d'autres), ça me rend en colère en premier, mais triste par la suite, et rempli de compassion pour des personnes capables d'écrire des commentaires sans avoir d'arguments rigoureux autres que des savoirs communs xénophobe qu'on se répète pour se donner bonne conscience ou simplement pour nourrir sa haine. (ouf, est-ce que ces mots sont trop intellectuels? tout comme s'intéresser à l'histoire? au pire il y a google avec des bonnes définitions et wikipédia, c'est mieux que rien... mais sinon y'a toujours la bibliothèque). Dans cet ère de communication, je trouve que ça fait plus pitié! OUI LA LEÇON D'HISTOIRE! En même temps, c'est bon que ces gens parlent, ça donne l'occasion aux commentaires qui ont suivis d'être publiés, pas que ces gens écoutent, mais d'autres lisent. Parlons-en d' IDLE NO MORE. Je suis blanc et j'ai grandi proche d'une réserve. Si vous saviez toute la paperasse à remplir pour des bagatelles en financement. Du paternalisme infantilisant et de l'argent perdu en bureaucratie. Ne vous fâchez pas contre les ignorants, armez-vous de patience! Peut-être qu'une bonne personne, sensée et sensible vous écoutera et se renseignera sur le sort révoltant des Premières Nations (on ne dit plus "Indien" depuis qu'on sait que c'est une erreur de colonisateurs...), NOS Premières Nations.

Johanne Lalo dit :
29 décembre 2012 à 22 h 32 min

«Madame,on vous respecte et la meilleure preuve de respect est qu’on vous incite à sortir de vos réserves et vous intégrez à la société moderne.Sortez,travaillez et élevez vos familles comme tout le monde.Cessez de quémander à gauche et à droite tout le temps, et à fermer des ponts et des routes quand cela ne fait pas votre affaire.»

«Vous parlez comme à l’époque de Louis X1V,vous les blancs,notre peuple veut discuter avec votre peuple bla bla bla .....Madame, réveillez-vous nous sommes en 2012 ,SORTEZ DE VOS RÉSERVES ET PRENEZ-VOUS EN MAIN,comme tous les autres immigrants qui arrivent au Québec.»

@Jean Martin

Pour votre information, je suis sortie de ma réserve et je me suis intégrée à votre soi-disant paradisiaque société: mais désillusion totale, ce que je vois, ne correspond pas aux belles valeurs dont je crois et que je veux inculqué à mes enfants.

Les valeurs que j'ai reçu de ma famille, tant du côté de mes grands-parents, parents et parenté sont: la famille, l'entraide, le partage, l'amour, la nature, la simplicité,...je n'ai pas été élevé dans l'alcool, ni la drogue,... Je ne bois pas d'alcool, ni me drogue pas, ni me fume pas de cigarette, ni ne joue aux machines poker, ni ne sort dans des discothèques,... je reste à la maison, prendre soin de mes enfants, les élevés, les éduqués afin qu'ils ne deviennent pas des individus de votre espèce et de beaucoup de vos concitoyens (des malotrus, des mal élevés, des racistes, des gens sans savoir vivre,...). Je ne suis pas la mère idéale, mais je leur enseigne de bonnes et belles valeurs hérités de mon peuple: l'amour, la simplicité, la spiritualité, l'espoir, la foi, le travail, les efforts pour avoir quelque chose que l'on veut, de persévérer dans la vie, le respect des personnes âgées, des autres,....J'ai travaillé dans ma vie pour faire vivre ma famille et je ne regrette rien.

Je suis réveillée et même + que vous ne le pensez, tandis que vous dormez dans votre ignorance crasse, vos...

Johanne Lalo dit :
29 décembre 2012 à 22 h 51 min

@Jean Martin: et en passant, l'IMMIGRANT CE N'EST PAS MOI !

---------------------------------------------------------------------------

Ici, c'est chez moi, du fin fond de l'est, du sud, de l'ouest et du nord, tout ce pays est à mes ancêtres, NOUS N'AVONS JAMAIS RIEN DONNÉ, NI CÉDÉ, NI VENDU, NI OCTROYÉ, au contraire, on nous a volé, usurpé, saccagé nos territoire, massacré mon peuple,...

C'est mon héritage, l'héritage de mes enfants, de mes petits-enfants, l'héritage de mon peuple, les Premières Nations. Je suis fière de mes origines innues, et si j'étais blanche, j'aurai honte d'avoir du monde comme vous et d'autres parmi mon ethnie.

Vous avez tous fais pour nous assimiler, pour tuer l'indien, le sauvage en nous; les pensionnats, en nous donnant des substances illicites, en essayant de nous transformer en vous,...mais et j'en suis fière, vous n'avez pas réussi, et vous ne réussirez jamais. Nous sommes un peuple fier, courageux, résilient, travailllant,... et le BARBARE QUI A OSÉ NOUS DÉTRUIRE DANS UN GÉNOCIDE PROGRAMMÉ PAR LE GOUVERNEMENT AVEC LA COMPLICITÉ DES ÉGLISES peut aller se rhabiller ailleurs, et se peter les bretelles ailleurs, IL EST PAS NÉ CELUI QUI AURA RAISON DE NOUS, PAS ENCORE!

J'ai honte de lire à quel point les soi-disant hommes et femmes blanc(he)s civilisé(e)s, éduqué(e)s,...sont tombé(e)s, et je compatis aux vrai(e)s hommes et femmes blanc(he)s, civilisé(e)s de voir l'odieux de leurs compatriotes en lisant ces commentaires racistes, déégradants, dénigrants, méprisants,...

Le Peuple des Premières Nations a été des + pacifiques, + tolérants,...face à ces invasions, intrusions barbares,...il est peut-être temps de déterrer la hache de guerre, en a + que marre de tout cela, de toute cette indifférance face à nos revendications territoriales légitimes, ce mépris non mérité, ce raciste journalier,.... (Je déteste la haine, la violence, la guerre, mais il faudra peut-être en arriver là,...qui sait, mais je prie...

Doris dit :
29 décembre 2012 à 23 h 03 min

y'a des gens qui parles en travers leur chapaeu sont mêmê pas capable d'allée voir les autochtones et de voir de leur propre yeux sont juste capable de metre des commentaires de dire des méchanceté,ARRETÉ vous êtres complètements rédicul vous seriez mieux de vous taire j'ai perds trop mon temps à lire autant d'insignifiance et d'ignorance.......

Johanne Lalo dit :
29 décembre 2012 à 23 h 08 min

Qui a mis mon peuple dans cet état? mon peuple qui vivait en paix, en harmonie sur notre terre. Qui leur a donné de l'alcool en échange de fourrures, des miroirs,...? Qui a osé nous enlever ce que nous étions et nous assimiler de force dans leur soi-disant culture civilisé? Qui a volé les enfants de force des bras de leurs parents pour les emmener dans des pensionnats, où on les a abusés physiquement, sexuellement, spirituellement, mentalement,...et même dont a on tué quelques 500000 enfants et enterrés près de ces prétendus usines d'éducation et d'instruction civilisées? Qui? Qui? Qui?

Ne nous étonnons pas de voir tous les ravages que cela a fait aux miens, séparés de leurs parents, abusés de toutes les façons possibles et inimaginables, coupés de leur culture, langue, héritage transmise oralement,... Cela a fait des personnes qui sont autochtones mais tellement brisées, brimées, abusées,...perdues dans ce monde de fou, cet enfer sur terre. Je ne m'étonne pas de voir tant de ravages dans nos communautés et je sais d'où et à qui va cette responsabilité maccabre, inhumaine, immorale,...

Je voudrais aussi remercier les personnes sensées, ayant le coeur à la bonne place,...qui ont su apporter des commentaires constructifs, des encouragements, de la compassion, du respect envers mon peuple, je vous porte dans mon coeur et mes prières.

Tout n'est pas fini, l'histoire n'est pas terninée, et nous en aurons de grandes surprises. Les premiers seront les derniers, et LES DERNIERS SERONT LES PREMIERS.

Je n'ai pas répondu plus tôt, car j'ai des responsabilités que j'assument. Cela m'a permise de lire toutes les insanités écrites ici, vraiment des sans-desseins. Un qui dit que nous devrions brûler nos communautés, que cela allait bien brûler, quelque chose du genre, je ne me rappele plus bien. MAIS VRAIMENT CELA N'A AUCUN SENS D'HUMANISME, décourageante cette race humaine de ce genre.

Je suis sans mot, pour le reste des commentaires, vraiment des...

Myriam dit :
29 décembre 2012 à 23 h 26 min

Merci pour ce texte, madame Ravary. Je trouve déplorable l'attitude de certains canadiens envers les Premières Nations. La plupart d'entre eux n'ont probablement jamais mis les pieds dans une réserve, ou encore, eu une réelle conversation avec un autochtone, ce qui est dommage. S'ils savaient, ou s'ils ressentaient ce qui émane de nos communautés... Quelle tristesse! Nous-même le savons. C'est pourquoi mes parents ont décidé de quitter les réserves pour notre bien, il y a un peu plus de 20 ans. Je les remercie pour cela. Malgré tout ce que les gens peuvent dire à notre sujet, du plus haut de mes 18 ans, je suis plus que fière d'être une Autochtone. Derrière ces clichés d'alcool, de drogues, de BS, de sauveurs de taxes, et ainsi de suite, se trouve un peuple qui a besoin de reconnaissance, d'aide... et aussi, d'espoir. C'est dans une pensée utopique, sans aucun doute, que je crois qu'un jour, tous les autochtones et non-autochtones trouveront un terrain d'entente. Malgré les conditions difficiles dans lesquelles la plupart d'entre nous vivent, il est primordial de garder notre culture vivante et de ne pas la laisser mourir. Et s'il vous plaît... Cessez de manquer de respect les uns envers les autres, autochtones ou non. Les racistes existent des deux côtés, jetons le blâme sur les deux camps avec raison. Je finis en exprimant ceci: sans nécessairement oublier le passé, fixons nous plutôt vers un avenir plus prometteur avec de véritables actions.

Benoit Tremblay dit :
29 décembre 2012 à 23 h 27 min

Les médias du Québec traitent les nouvelles du reste Canada comme si c'était de l'international.

B Cloutier dit :
29 décembre 2012 à 23 h 31 min

Écoeuré , d'entendre l'expression ''autochtone'' pour les amérindiens , (je ne suis pas amérindien , mais autochtone, ...) Autochtone : celui qui est né dans le pays qu'il habite , Petit Robert . P.S. messieurs les Amérindiens et vos sympathisants, changez votre ''appellation'' , à tout le moins

le nationaliste dit :
29 décembre 2012 à 23 h 39 min

"Les races existent et déterminent la manière dont vous serez jugez par les autres. Les problèmes des Amérindiens peuvent seulement être réglé par les blancs. Les Amérindiens sont incapables de s’occuper d’eux-mêmes. Le Canada est un pays multiculturel. Nous sommes tous des citoyens du monde. Si les Amérindiens veulent s’enfermer dans le racialisme, tant pis pour eux."

C'est exactement le discours qui me conduit à m'opposer au mondialisme. Être citoyen du monde, vivre selon une manière, celle des occidentaux americanisés, autrement c'est de la merde voir un signe de tare mentale. Voilà un exemple typique de l'idéologie centrale du mondialisme que l'on camouffle avec l'idée que le mondialisme est un signe d'ouverture, de grande communication e.t.c...Mais il n'en est rien. De toute évidence, le mondialisme et le NWO veut imposer un mode de vie auquel personne ne doit se soustraire. Et il impose, on peut très bien le lire dans les commentaires, la mort des distinctions culturelles et des nations pour mener à une seule et unique culture, celle de la finance, de la consommation et de la technologie. C'est comme une soupe que l'on brasse pour la rendre bien homogène. Le multiculturalisme est temporaire, le temps que certaines communautés s'assimilent tranquillement. Mais à long terme, l'occident ne veut pas de multiculturalisme. Et le problème est la somme des gens qui se gavent de télévision et qui se retrouvent à diffuser ce message sans avoir pris le temps d'y comprendre quelque chose.

Vive le Québec libre !

le nationaliste dit :
29 décembre 2012 à 23 h 55 min

"à Jean Martin et Joseph Marsan: Vos propos ont beaucoup d’allure. Mais ils ne sont pas ”politically correct”. Ceux qui vous rabrouent en brandissant le drapeau de l’histoire font fausse route. "

Il n'y a rien de subversif dans les propos en question. Et moi qui aime le subversif, les idées véhiculées par ces deux commentateurs n'ont rien d'extraordinaires. Par contre, je suis surpris de voir l'ampleur de la réaction sur le sujet. C'est le discours de taverne ou de bars que l'on entend souvent. C'est comme la musique, les gens pensent qu'être subversif dans la musique c'est écouter du grindcore (que j'aime bien). Je vous répondrai que la musique la plus subversive c'est le classique. Et que le politiquement incorrect, à l'heure actuelle, ce n'est pas le discours droitiste ou de haine, mais celui de la solidarité. Un véritable anachiste ou marginal, en ces temps modernes, est celui qui tend sa main et son oreille. Le subversif n'est plus le satanisme, c'est le message du Christ.

"Les autochtones, c’est comme le conflit Israelo-Palestinien, tout le monde est écoeuré d’en entendre parler. Dans les 2 cas; Qu’ils se ramassent."

Dans les deux cas, je dirais plutôt qu'il est temps de les régler avec une véritable volonté politique et sociale. Dire qu'ils se ramassent ne règlera rien je peux vous le garantir.

Oeil pour oeil fait des aveugles.

fsioui dit :
30 décembre 2012 à 0 h 23 min

l'intelligence du journalisme c'est d'ecrire et de decrire la realite des faits ce que vous avez reussi .pour vous aider a etablir defintivement les faits historiques ce que beaucoup de vos correspondants ignorent malgré eux je vous donne cette reference de seulement 44 pages "rapport sur les affaires des sauvages en canada 20 mars 1845" 8 Victoriae Appendice E.E.E. A.1844-5 " Appendice no.2 du quatrieme volume de l'assemblée législative de la province du canada du 28 novembre 1844 au 29 mars 1845.. pages 451 à 494. titre: Histoire des relations entre le gouvernement et les sauvages . Rapport signé par le gouverneur general Charles Bagot . www.canadiana .org .Voici un extrait: Depuis 1763 , le gouvernement , adhérant à la proclamation n'a pas cru devoir déposséder les Sauvages de leurs terres , sans entrer en arrangements avec eux... A mesure que le pays s'est établi , et que L'on a eu besoin de terres pour les nouveaux col0ns, ou que les habitudes de rapine et les vengeances des sauvages rendaient leur éloigement désirable , le gouvernement a fait à diverses reprises des arrangements avec eux pour l'acquisition de certaines parties de leurs terres.L'indemnité équivalente au moins a tout bénéfice qu'ils auraient retiré de la jouissance de leurs terres, etait donnée sous la forme de présents... mais plus fréquemment sous la forme de rentes annuelles fixes et permanentes, payables ,à la tribu concerné et aux descendants de la tribu à perpétuité...pour chaque membre de la tribu, lors de l'arrangement(traité) ... Le gouvernement a donc adopté la marche la plus humaine et la plus équitable à la fois, en engageant les Sauvages par des offres d'indemnité et de compensation, à se transporter paisiblement sur des terres à chasse plus reculées , ou à se renfermer dans des limites plus retrécies(réseve) , au lieu de les exposer, ainsi que les (colons) blancs, à toutes les horreurs d'une lutte prolongée,par rapport au droit de propriété....non vos...

plastirac dit :
30 décembre 2012 à 0 h 36 min

Je connais assez bien les cultures amérindiennes et j'éprouve une certaine compassion devant le sort réservé à beaucoup d'entre eux. Et je les aide à même mes taxes et impôts. Et ainsi le gouvernement canadien dépense à peu près 150,000.00$ par indien chaque année. Dites-moi que c'est mal administré et je vous direz: occupez-vous en personnellement et faites ^pour le mieux. Vous me direz que c'est insuffisant et je vous répondrai que c'est une ritournelle que l'on entend dans chaque couloir gouvernemental.. À ceux qui disent que je me crois supérieur avec ma¨technologie¨, je vous répondrai que c'est le cas. Vous connaissez beaucoup d'amérindiens qui chassent encore avec des traîneaux à chiens ou qui demandent à leur chaman de soigner leur enfant qui souffre de tuberculose, d'un cancer ou d'une vilaine cassure? Ou qui vivent dans un igloo? Je le répète: toute société technologiquement plus avancée qui entre en contact avec une culture traditionnelle aura pour effet de désintégrer cette dernière sans intention maléfique. Un autre exemple: vous connaissez beaucoup d'africains qui communiquent avec le village voisin avec des tambours?

C. Jean dit :
30 décembre 2012 à 0 h 45 min

@Mélanie de Val-d'or

Madame, vous avez une roche à la place du coeur. J'aimerais mieux passer une soirée avec des autochtones (même saouls) qu'avec vous. En passant, avez-vous visionnez le documentaire de Richard Desjardins qui parle justement de ces autochtones de votre coin de pays qui semblent vous rendre malade de haine et de mépris ? Peut-être que de le visionner vous aidera à devenir un peu plus humaine et compatissante envers la souffrance et la détresse des êtres humains. C'est ce que je vous souhaite pour la nouvelle année qui commence. P.-S. Non je ne suis pas autochtone.

Je suis un pure laine fier de l'être, mais pas fier de vous. Vous me faites honte.

@jcduchaine

Quand on ne pense qu'a l'argent, on deviens aveugle et bête. L'argent c'est comme l'arbre qui cache la forêt.

C. Jean

Ilsa dit :
30 décembre 2012 à 0 h 56 min

Les positions de Lise Ravary, sur bon nombre de sujets, ont souvent lieu d'être critiqués et je suis loin d'être une "fan" de ses idées, ni de celles du Journal de Montréal d'ailleurs, que je ne lis rarement, sauf pour me rappeler à quel point il est insipide.

Cette fois par contre, Mme Ravary vise juste. Bravo! Il est plus que temps de traiter les autochtones avec le respect qu'ils méritent. Espérons que les choses changent et honte au gouvernement Conservateur dans çe dossier, qui une fois de plus nous fait très mal paraître.

andréas dit :
30 décembre 2012 à 6 h 15 min

Mais qu'elle est cette idée de ne pas pouvoir critiquer les Autochtones

Nous avons le droit de donner des critiques à nos frères indiens

Ils sont loin d’être parfait et eux comme nous sont dirigés par des élites qui la plupart sont corrompues et se foutent complètement dès leurs

Je l’ai déjà dit, je suis un immigrant devenu Québécois pur et dans mon cœur, comme dans le cœur de la plupart d’entre nous il y aussi un cœur d’indien qui bat nous sommes côte à côte des frères de sang d’esprit de courage de dignité d’espoir et d’amitié

Le temps est rempli de nos mille et un exploits

Ensemble, nous n’avons pas attendu que la montagne vienne à nous

Ensemble nous avons été vers la montagne

Mais, mes frères ont changé et l’esprit des anciens s'est évaporé

Quand allez-vous comprendre

Votre place n’est pas dans les réserves mais avec moi, près de moi, mélangé à moi

Cessez dee mettre la faute sur les autres je n’accepte pas que vous vous abaissiez et prennent vos responsabilités de la critique

Vous êtes très loin d’être parfait, et puis?

Mon amour s’est-il évaporé pour autant

Jamais et il restera enchainé à jamais et c’est pour cette raison que je me permets de te réveiller

Marc Tremblay dit :
30 décembre 2012 à 6 h 58 min

Une des importantes entraves à une amélioration notable des conditions de vie des Amérindiens réside dans le fait que l'opinion publique ne réalise pas, refuse de voir que le Tiers-Monde existe chez nous itou.

Lorsqu'une situation objective est niée, comment pourrait-on la changer?

Marc de Québec dit :
30 décembre 2012 à 8 h 16 min

Je ne peux malheureusement pas approuver le fait que la société canadienne sanctionne deux classes de citoyens avec des droits et des privilèges différents. Malgré toutes les revendications des premières nations, leur seule réalité est d'avoir été ici avant les hommes blancs, mais cet état de fait est loin d'être une exception sur terre et dans l'histoire de l'homme. La déformation actuelle, associée à la modernité, est de leur avoir octroyé des obligations différentes du reste des citoyens, créant ainsi deux classes dans notre société. Malgré tout ce que vous pourrez écrire sur les déboires des premières nations, de leur triste condition actuelle et de leur réalité sociale, ces gens ont des droits différents du reste de canadiens. Alors si vous voulez défendre ce "deux poids, deux mesures", libre à vous. Quand il faut un permis de chasse pour un blanc pour chasser le gibier "en saison" et qu'un amérindien peut le chasser partout, pendant toute l'année, je décroche. Quand les blancs et les premières nations ont signé les supposés traités, leur réalité était fort différente... les amérindiens chassaient à l'arc... on est loin de cela avec les armes modernes et les nouveaux moyens de transport. Bref, continuez à défendre deux classes de citoyens...mais cela ne me touche pas. J'écouterai avec empathie leurs revendications quand les premières nations auront les mêmes obligations que nous tous. Et je ne vous parle même pas de la contrebande de tabac et d'alcool.....

Daniel Tardif dit :
30 décembre 2012 à 8 h 25 min

Depuis 500 ans que les Européens ont «découvert» les Amériques, il n'a été question que de massacres, tueries, pillages et viols de tout ce qui bougeait. Les mots changent. La réalité demeure. Coloniser n'est plus de mise. Il est maintenant de bon ton de parler d'assimilation et d'intégration, ceci dans l'unique but de dissoudre et d'enfin éliminer la différence. Une planète, une race, une façon de vivre, un seul grand marché de consommation : les occidentaux que nous sommes (du terme occire qui veut dire tuer) sont les véritables barbares qui ont défiguré la planète. Quelle honte! Ce qui se passe au Canada avec les Amérindiens se déroule dans les Amériques encore aujourd'hui, sous nos yeux et notre réaction est de changer de chaîne de télé pour mieux nous enfermer dans le déni. Par notre indifférence, nous sommes des complices. Par notre aveuglement volontaire, nous perpétuons un monde d'injustice.

nullens jean-pierre dit :
30 décembre 2012 à 8 h 52 min

très heureux de suivre votre actualité depuis la Belgique , cela m'intéresse beaucoup et me permet de vous faire part de mon avis , ne désespérez pas pour une solution au problème des autochtones , regardez comment la grande Allemagne s'est réunifiée , après la chute du mur de Berlin , il leur à suffit de quelques années , pour rassembler tout le peuple . Maintenant le pays est de nouveau en pleine croissance , malgré la crise que connait toute l'Europe , prenez exemple sur la politique de Madame Angela Merkel Premier Ministre d'Allemagne , et vous trouverez ainsi la solution , gros becs à vous et bonne année .

David Laforest dit :
30 décembre 2012 à 9 h 02 min

Jean Martin a raison, ceux qui lui répondent sont beaucoup trop intello(igent) pour lui.

Rien d'autre à ajouter.

marc guy dit :
30 décembre 2012 à 9 h 04 min

super bonne idée de donner plus d'argent au premiere nation

de toute facon il ne peuve pas depensé dans la reserve il vont acheter un ski-doo neuf chez un comercant blanc les subventions au premiere nation c'est la prosperité des regions et des gens d'affaires . un cheque de BS ne fait pas de vous un homme riche, il vous permet dans enrichir un qui a produit quelque chose.

andréas dit :
30 décembre 2012 à 9 h 39 min

((Depuis 500 ans que les Européens ont «découvert» les Amériques, il n’a été question que de massacres, tueries, pillages et viols de tout ce qui bougeai))

libre à vous de vivre au passé mais faire du sur place restera un handicap pour le futur

jackwood dit :
30 décembre 2012 à 9 h 51 min

«Quand on ne pense qu’a l’argent, on deviens aveugle et bête. L’argent c’est comme l’arbre qui cache la forêt»

Et les autochtones, eux, pensent pas l`argent ? Essayez de couper le ministère des affaires indienne, ou leurs faire payer des taxes ou des impôts. Ou démanteler leurs cabanes à cigarettes au sud de Montréal juste pour voir.

Et combien vallent les terres immenses qu`ils réclament ? Vous pensez qu`ils vont juste chasser le gibier ou faire de la pêche sur ces terres ? Faites moi rire.

Roger dit :
30 décembre 2012 à 10 h 03 min

Je suis décourager de tout ces propos racistes plein d'ignorance.

Johanne Lalo dit :
30 décembre 2012 à 10 h 07 min

Bravo, je SECONDE ce que dit mon frère (sont mes frères et soeurs, tous ceux qui ont un coeur à la bonne place, et qui veulent un avenir meilleur pour nos générations futures: paix, entraide, partage, amitié, équité, justice, foi,....

Daniel Tardif dit :

30 décembre 2012 à 8 h 25 min

Depuis 500 ans que les Européens ont «découvert» les Amériques, il n’a été question que de massacres, tueries, pillages et viols de tout ce qui bougeait. Les mots changent. La réalité demeure. Coloniser n’est plus de mise. Il est maintenant de bon ton de parler d’assimilation et d’intégration, ceci dans l’unique but de dissoudre et d’enfin éliminer la différence. Une planète, une race, une façon de vivre, un seul grand marché de consommation : les occidentaux que nous sommes (du terme occire qui veut dire tuer) sont les véritables barbares qui ont défiguré la planète. Quelle honte!

Ce qui se passe au Canada avec les Amérindiens se déroule dans les Amériques encore aujourd’hui, sous nos yeux et notre réaction est de changer de chaîne de télé pour mieux nous enfermer dans le déni. Par notre indifférence, nous sommes des complices. Par notre aveuglement volontaire, nous perpétuons un monde d’injustice

Roger Lafontaine dit :
30 décembre 2012 à 10 h 16 min

Merci pour ce texte Mme Ravary.

Grâces à vous et vos collègues, nous pouvons encore lire des bons billets sur le site du JdeQ. En espérant que la section des blogs ne devienne pas payante comme le reste.

Quelle arnaque.....

Le dossier des autochtones est devenu aussi complexe que que bien des dossiers internationaux. J'aime bien le fait que vous ayez mentionné nos grands humanistes de QS, montant aux barriccades pour crier haut et fort les "injustices" des pays lointains, tout en ignorant une situation tout près d'eux.

Sans vouloir être méchants, c'est "porteurs d'espoir" choisissent leurs causes de façon à ne pas nuire à leurs carrières politique. Je les qualifie d'hypocrites politiques.

Ceci étant dit, Je ne connait rien au dossier autochtone. Je suis plus intéressé au cas des ainés et de gens qui ont réèllement besoin du filet sociale.

Par contre, j'ai la mauvaise impression que commme dans bien des situations, ce sont les plus malhonnêtes qui profitent des largesses du système et que ceux qui en ont réèllement besoins sont laissé pour contre.

Je vois cela tout les jours des "crosseurs du système sociale". Ils glandent tout les jours devant le McDo de l'édifice ou je travaille. Ils attendent leurs clients, accros aux narcotiques. Pourtant, ces grands veaux ont la capacité de travailler mais leurs maladies est une paresse chronique.

Malheureusement, ont ne peut rien faire. La moindre intervention bafoue leur liberté à fourrer le système.

J'ose imaginé que le cas autochtone est similaire.

Il y a de l'espoir par contre.

Ma femme est enseignante et elle reçoit souvent des jeunes autochtones dans sa classe. Des jeunes très brillant et très motivé.

J'en ai rencontré quelques uns et ils sont vraiment très attachant ses petits :-)

Roger Lafontaine dit :
30 décembre 2012 à 10 h 19 min

PS...

Désolé pour les fautes de français. J'ai fait envoyer sans me relire... maudit lendemain de veille

Julie Fortin dit :
30 décembre 2012 à 10 h 27 min

Il semble que nous soyons dans une impasse. À tous ceux qui dénigrent les 'blancs', laissez-moi vous dire que vous êtes des racistes. Vous faites du profilage racial, vous faites partie du problème. Je ne lis ici qu'accusations et problèmes, alors que concrètement il n'y a aucune solution proposée, aucun moyen concret, que de belles et vides paroles. Quelles sont les voies de solution? Si ça touche directement votre vie, vos avoirs, allez-vous être aussi compréhensifs? Ça reste à voir. À bon entendeur, salut!

Claire Doerflinger dit :
30 décembre 2012 à 11 h 28 min

Que peut-on faire pour dénoncer et aider les communautés dans leur revendications?? Y-a-t-il une pétition ? Je ne comprends pas le manque de solidarité et trop souvent la haine envers les autochtones par certains québécois.... sans qui les colons n'auraient survécu à la rudesse des territoites!!!

peux-on faire qqchose concr^tement? merci

judith dit :
30 décembre 2012 à 11 h 38 min

On a demandé à l'Aîné de parler des différentes races, ce qui comprend un grand nombre d'Autochtones faisant partie du mouvement « Idle no More ». Il a débuté son discours en disant : « il est important que vous compreniez ceci : « Nous sommes la Terre », afin que ce que j’ai à dire ait un sens pour vous. Ce que je veux dire, c’est que le Créateur nous a choisis pour que nous soyons les gardiens et protecteurs de la Terre. Être les gardiens et protecteurs de la Terre est une responsabilité sacrée, une responsabilité que nous avons acceptée depuis la nuit des temps. Pour certaines personnes, être les gardiens et protecteurs de la Terre signifie, à tort, qu’il s’agit du territoire compris d’un seul côté d’une frontière dont nous avons la garde, pour d’autres cela signifie le territoire qui n’est pas séparé par les frontières que l’homme a érigées. Selon notre vision du monde, nous sommes en lien avec l’ensemble de la Création et nous croyons que l’Esprit vit en chaque chose. Nous sommes un peuple choisi, chargé de préserver la terre et les croyances traditionnelles pour les Sept générations à venir, et chaque nouvelle génération est également chargée de cette même protection pour les prochaines sept générations, et ainsi de suite. Cela veut dire que nous sommes pour toujours Gardiens et protecteurs de la Terre. IDLE NO MORE

Martin Paquette dit :
30 décembre 2012 à 12 h 34 min

Il faut cesser de trouver des coupables et commencer à chercher des solutions. Tant que les Amérindiens vivront dans des réserves avec des droits et des lois différentes de celles des canadiens, nous n'arriverons à rien. La solution ultime, c'est la souverainneté geographique. Avant d'en arriver là, demandons leur ce qu'ils veulent. S'ils ne veulent pas faire partie du Canada tel qu'il est, on aura avancé. On parle du contrôle des armes à feu aux USA. Savez-vous que si je veux acheter une douzaine de fusils d'assaut de type AK-47, je n'ai qu'à me rendre sur la 132 à St.-Constant, tourner à gauche au feu de circulation, me rendre au restaurant où ils ont le droit de fumer à l'intérieur et demander au proprio qui me fournira ce que j'ai besoin. C'est normal d'après vous ? Même la mafia et les Hells s'approvisionnent en armes dans la réserve. Nos ancêtres ne vivaient pas les mêmes situations. Trouvons des solutions du 21ème siècle à des problématiques du 21ème siècle.

Mélanie dit :
30 décembre 2012 à 13 h 58 min

@C. Jean, Cher Monsieur, je ne vous connais pas et vous ne me connaissez pas, qui êtes-vous pour porter un jugement sur moi et sur ma façon de voir les choses? Je ne fais qu'exprimer ma pensée et la pensée de bien des blancs de ma ville. On est dans un pays libre, ici, on a le droit d'exprimer une opinion, non? Et oui, j'ai un coeur en passant et il vous emmerde. Pour le reste, oui il y a des problèmes d'alcoolisme et de drogue chez bien des blancs aussi, je ne le nie pas. Mais le problème chez les Indiens d'ici ne se limite pas seulement à ça, ce n'est qu'une partie du problème. La violence, l'inceste, la maltraitance des enfants, les enfants qui se retrouvent dans des familles d’accueil car les parents ne s'en occupent pas parce qu'ils sont trop soûls ou drogués. Les enfants qui à l'âge de 3 ans viennent se faire enlever des dents à l’hôpital car elles sont pourries et ca quand les parents daignent se pointer au rendez-vous. Ce que je veux dire, c'est qu'il est temps que les Indiens se prennent en main, qu'ils se responsabilise et cessent de nous rendre responsable de tous leur malheurs. Certes les blancs ont quelque chose à voir dans leur déchéance et notre plus grande faute c'est d'avoir voulu leur donner trop de facilité dans la vie, voilà pourquoi ils sont devenus ce qu'ils sont devenus aujourd'hui, mais maintenant, il est temps qu'ils se réveillent et voit plus loin que le bout de leur nez.

Popole dit :
30 décembre 2012 à 15 h 06 min

Au Saguenay le gouvernement a dépensé une fortune pour ensemencer une rivière à saumon,à protèger les frayes.lorsque les saumons ont commencé à augmenter leur population.Tous étaient emballés .Ils se sont aperçu que les autochtones pêchaient au filet dans la rivière c'était la désolation chez les scientifiques impliqués.Ils se sont dit :on va leur expliquer ,ils vont comprendre mais ils avaient surévalué les pilleurs de faune .Mme Ravary ,il est possible que les autochtones soient capables de grandes choses mais ce comportement est une insulte à la fôret et la faune qu,ils sont censer vénérées.

Lys dit :
30 décembre 2012 à 15 h 51 min

Je suis d'origine autochtone.. je suis sortie de ma communauté et je suis femme d'affaire. je n'ai pas de problème d'alcoolisme et je ne vends pas des cigarettes illégales. J'ai mon condo, un enfant avec un québécois dans un village éloigné de mes racines. je suis ce qu'on pourrait appelé: Une assimilée à lire certain. J'en veux pas aux personnes qui ne connaissent pas notre histoire car après Pontiac, dans les livres d'histoire, on a arrêté d'exister. il n'est donc pas surprenant que les préjugées ressortent en majorité.

Beaucoup d'entre-vous ignorent tout du génocide silencieux qui empoisonnent la vie de nos autochtones depuis des lustres. nous sommes les seuls peuples qui perd son identité après 2 générations. Dans ma communauté, près du 3/4 des autochtones ne sont pas statué.. qui décide du statut ? le gouvernement fédéral! Les communautés: notre territoire ? il n'en est rien, ce sont les terres du gouvernement fédérale et nous les loues.. les maisons ? même chose.. Donc en gros, c'est un peu comme lorsqu'on signe un bail pour le loyer.. pour quessé faire (en bon québécois) je m'occuperais d'une foutu maison qui ne m'appartient pas, d'un terrain qui ne m'appartient pas.. lorsqu'on est locataire, on va a la régis pour que le propriétaire agisse.. c'est la même chose.. La différence, c'est que notre propriétaire s'en balance et a la majorité de la population de son bord.

pour ceux qui pensent qu'on ne veut pas se prendre en main: au contraire.. tout ce qu'on demande c'est notre autonomie.. mais le gouvernement ne veut pas pcqu'il ne pourrait plus faire la pluie et le beau temps avec nos terres, il devrait ''dealer'' avec nous autre.. il aurait tout à perdre.. Donc en cour suprême, les autochtones perds automatiquement. Se battre contre le gouvernement lorsqu'on est une minorité, c'est crissement pas facile.

Lys dit :
30 décembre 2012 à 16 h 04 min

Je n'aime pas vicitimiser les autochtones.. ca m'éverve.. mais d'un autre côté, c'est souvent de cette manière qu'on arrive a avoir un peu d'appuis.. Pour ma part, je sais que ma nation s'éteindra d'ici 100 ans... mon fils et moi ne parlons plus la langue. il n'est plus en contact avec sa culture et son histoire.. bref, c'est le début de la fin. ca m'attriste c'est bien certain et jusqu'au bout j'essaierai de transmettre mes valeurs a ma famille et advienne que pourra.. Diviser pour mieux régner comme dirait l'autre.... un jour certains comprendront..

Martine dit :
30 décembre 2012 à 18 h 31 min

Une chance que l'on a les Amérindiens pour défendre la Terre. Malheureusement, trop de larbins peuplent ce monde, ce qui ne facilite pas le Gros Bon Sens !

Je n'ai jamais cru qu'on était sur terre pour faire du métro-boulot-dodo, c'est un non-sens. Les BS vivent au crochet de la société... Les Autochtones, idem... bla bla bla

La société vit au crochet de qui ? Ceux qui travaillent sont dépendant de leur employeur. Ceux qui travaillent à leur compte sont dépendants de leurs clients.

Quand on voit des peuples en santé, qui vivent de ce que la nature a à leur offrir, et qu'en plus, ils savent comment la préserver, pour qu'elle soit toujours abondante et généreuse... C'est à se demander qui vit vraiment au crochet d'une société.

Ils auraient de bonnes raisons pour nous scalper ! Et moi toutes les raisons du monde pour les rejoindre, et fumer un bon calumet avec eux.

Une "blanche" sul'bs

José Arriola dit :
30 décembre 2012 à 19 h 57 min

@ Lys: J'apprécie énormément votre point de vue (évidemment, c'est aussi le mien), votre éloquence et vos nuances sont rafraîchissantes. Je renchéris: l'auto-détermination plutôt que la victimisation.

Je suis impressionné par les sophismes et les banalités que je peux lire ici depuis 2 jours ( toutes les opinions se valent?? je ne crois pas... ce relativisme radical au service de la médiocrité ne fait rien avancer ne fait que perpétuer des préjugés fondés sur de la haine). Je tombe par la suite sur des bijoux de réponses remplis de nuances et de vérité comme votre commentaire.

Continuons d'en parler et surtout d'écouter!!! (ou lire...)

JosephMarsan dit :
30 décembre 2012 à 20 h 37 min

@Marc Tremblay

"l’opinion publique ne réalise pas, refuse de voir que le Tiers-Monde existe chez nous itou."

Beaucoup de ceux qui vivent dans le Tiers-Monde tentent de le fuir. Ils immigrent par dizaines de millions. Ailleurs ce sont des réfugiés tout aussi nombreux.

As-tu déjà entendu parler d'un Amérindien qui a immigré dans un pays étranger pour fuir la souffrance de vivre au Canada?

Sur terre, il y a des familles qui vont risquer leur vie pour quitter une région en crise. Au Canada, les Amérindiens, qui ont le droit de mouvement sur tout le territoire, ne veulent même pas s'installer dans la ville la plus proche.

Il y a 3 milliards d'humains qui viendraient habiter au Canada demain matin s'ils le pouvaient. Un peu de respect pour ces gens-là, dont beaucoup souffrent vraiment dans de vrais pays du Tiers-Monde.

"Lorsqu’une situation objective est niée, comment pourrait-on la changer"

On pourra changer les choses le jour où ceux qui sont concernés voudront justement changer. Relis les commentaires: Ce que les amis des Amérindiens proposent, c'est le conservatisme, la haine du changement, la glorification du passé et la racialisation des rapports humains.

andréas dit :
31 décembre 2012 à 4 h 28 min

(((Ils auraient de bonnes raisons pour nous scalper ! Et moi toutes les raisons du monde pour les rejoindre, et fumer un bon calumet avec eux.)))

Quelles hontes de proposer la violence en échange de la vengeance Si vous pensez que c’est de cette façon que vous allez convaincre ceux qui ont une différente opinion, l’histoire prouve que de tel propos n'est bénéfique pour personne, vous n’aidez en rien la cause de nos frères indiens et bien au contraire C’est plutôt grace à des gens comme vous que nos freres Indiens se retrouvent dans la misère Vous semblez croire qu'en 2012 nos frères indiens sont des barbares Honte à vous et à tous ceux qui croient que la violence est la solution

Fleur de Lune dit :
31 décembre 2012 à 6 h 10 min

Je suis profondément émue par ce Vent qui souffle et qui soulève d'importants questionnements et qui rassemblent les Autochtones! Je suis avec vous! J'encourage le Réveil et le Feu! Que vos tambours résonnent très loin! Que vos dansent donnent le rythme à ceux qui l'ont perdu! Que nos cœurs répondent à la chanson! Que la conscience et l'amour de la nature s'enracinent une strate plus creux en chacun de nous! Que la guérison, ce qui inclus la communication entre nous tous se raffine et s'adoucisse. Vous avez beaucoup à transmettre Gens du Pays sachez qu'il reste des oreilles et de l'espace pour toutes émergences de Sagesse!

Migwetch!!!

Roby226 dit :
31 décembre 2012 à 7 h 21 min

J'approuve Mme Mélanie les autoctomnes doivent apprendre à gérer les argents qui leurs sont données. Ce n'est pas l'argent qui manque mais c'est la façon dont elle est utilisée. Le gouvernemnt est aussi responsable avec ses cachettes et ses magouilles. La solution est simple que y aie la liste de toute les dépenses faites pour le autoctomnes de tout les montants donnés pour chaque indiens etc etc. De cette façon nous saurons ou vas l'argent et les histoires horibles que l'on entend sur les motoneiges les 4x4 et toute les magouilles don quelques uns seulement en profite sera fini. Il doit y avoir aussi un bon service de police et les gens doivent dénoncer les injustices sans avoir peur pour leur vie. Bonne chance

Lys dit :
31 décembre 2012 à 12 h 45 min

@ Roby226: Bof.. pour dire ceci c'est que visiblement vous préférez généraliser et vous conforter dans ces propos.

Dans notre communauté il y a un journal local où le rapport annuel est distribué à tous les membres. Même si je n'habite pas dans ma communauté, je peux suivre où en est rendu l'économie de notre communauté. Pouvez-vous en dire autant sur la transparence de votre municipalité ? Aux dernières nouvelles, notre communauté a généré des surplus qui permettront à beaucoup d'étudiants autochtones d'avoir accès à un prêt et bourse (car autrement nous y avons pas droit pour X raisons trop longues à expliquer).

Mais bref, le sujet n'est pas là. il s'agit principalement d'une femme qui fait actuellement la grève de la faim. Savez-vous au moins pourquoi ? Car le gouvernement fédéral vote de nouvelles lois en notre défaveur. Bientôt, nous n'aurons plus aucun droits sur nos acquis. Nous désirons nous prendre en main, la preuve: nous voulons que les élus fédéraux rencontrent nos élus municipaux avant de prendre des décisions. Messemble que c'est normal et légitime non ?

Enfin pensez ce que vous voulez et laissez vous marcher sur les pieds si ça vous chante, nous on est tanné!

Merci.

Lys dit :
31 décembre 2012 à 13 h 16 min

@JosephMarsan : Être amérindien au Canada, c'est être immigrant dans son propre pays. Subir les préjugés à perpétuités peut importe où nous nous trouvons!... Je ne me victimise pas, je cite une réalité point. Pour mieux comprendre, essayer de vous intégrer au reste du Canada en tant que Québécois... c'est disons.. le même combat quotidien.en quelque sorte....

nathalie dit :
31 décembre 2012 à 15 h 07 min

Merci pour ce bel article qui fait le point sur la situation autochtone. Depuis 7 ans que je vis au Québec, je suis vraiment interloquée par l'attitude de certains québécois envers les Premières Nations. Eux aussi ont pourtant eu une culture spécifique à défendre ! Mauvaise information, refus de vouloir en savoir plus, médias peu informatifs... en tous les cas, l'information est essentielle. Bravo de contribuer à une meilleure information.

Josée-Ninon Vincent dit :
31 décembre 2012 à 16 h 12 min

Si de temps en temps nous avions l'impression ou la conviction que les communautés autochtones faisaient comme nous des concessions, peut-être aurions-nous plus de compassion, ici, il semble que ce soit toujours le blanc franco qui plie et paye, quand on a le sentiment d'être traité de niveau inférieur, il est difficile d'avoir un regard plus objectif. Nous n'avons ni le droit de fermer des routes ni le droit de bloquer des ponts quand nous nous sentons bafoués alors ne nous demandez pas de pleurer sur les autres quand on a pas le droit de le faire pour nous. Nous ne sommes pas responsables des décisions qui ont été prises il y a des décennies et l'argent ne règle rien parce qu'il est donné à ceux qui ne savent pas bien le gérer. Il y a trop d'ombres dans ce dossier pour que nous sachions clairement comment réagir. Il faudra un jour accepter que les acquis c'est pas éternel et que la vie change et qu'il faut savoir se prendre en main sans compter sur l'argent des autres... et ceci vaut pour TOUT le monde!

Atikamekw62 dit :
1 janvier 2013 à 1 h 51 min

A Mélanie de Val D'Or

Ouff ! Parlons-en de la rue principale de ta ville ma cocotte. Quand tu dis que des indiens dorment devant des bâtisse genre,ben laisse-moi te dire que eux pendant qu'ils dorment, ils font moins de mal que tes accolytes qui passent leur nuit a vendre de la drogue et briser bien des foyers ou il y a soi-disant des enfants choyés et protégés et que soi-disant ne connaisses pas l'inceste, la violence etc..Sache que tous la misère que l'on vit dans nos communautés viennent de la transmission de vos bons missionnaires qui nous ont abusés, violées et tués.. Et encore dans ta rue principale,des accolytes de ton sexe et de ta race qui y raccolent tous les nuits a qui veut bien d'elles pour de l'argent et encore de l'argenttt, pendant que les miens ronflent par tere, pfff ben! laisse-moi te dire que ces pauvres femmes moi je les respectent et sont respectueuses pas mal mieux que toi, car j'en n'ai connue de ses femmes qui aimaient bien jaser avec nous, nous les saoulons, fainéants etc..etc. elles ont un âme ces femmes si tu saurais, c'est pas comme toi. Encore que tu saches ce qu'est un âme charitable. Et quand tu mentionnes qu'on se multiplient, je te dis yessserr dans quelques années, ont va te tassés de notre chemin, hihihi je rigole, allez, ris donc toi aussi, tssssss

Mahi dit :
1 janvier 2013 à 11 h 17 min

Cessez de dire que vous payez pour les Indiens,c'est complètement faux. L'argent qui sert à alimenter le régime des réserves provient de fonds particuliers. L'acquisition des territoires autochtones a commencé vers la fin des années 1700, et ce, par la négociation des fameux traités numérotés. À cette époque il a été proposé aux autochtones des anuités ou un montant global contre l'échange de leur terres. À long terme les anuités si ridicule qu'elles étaient représentaient le meilleur choix à faire. Celà a permi au gouvernement d'épargner des sommes considérables qui ont été placé dans des comptes en fiducie. C'est ce qui fait vivre le ministère des affaires indiennes et le régime des réserve. Ce n'est pas vos impots et vos taxes! Et cessez aussi de dire aussi que touts les indiens sont des paresseux et des alcooliques, celà équivaut à dire que tout les Québécois sont des baleines blanches qui vont s'échouer sur les plage de la Floride à chaque hiver.

M.Fortin dit :
1 janvier 2013 à 11 h 58 min

wowww les franco et les indiens ici s'en veulent lollll pourtant dans les 300 dernieres années francais et amérindiens ont toujours vécu en harmonie mieux encore chacune des sociétés a intégré l'autre ...les québecois sont ce qu'ils sont a cause de leurs identité amérindienne et les amérindiens sont se qu'ils sont a cause de leurs identité francaise...nous sommes une société métissé et c'est ce qu'il fait la beautée de la chose

l'histoire du pays est clair...les premiers francais avait le plus grand respect pour les amérindien il vivaient avec eux ils se mariait entre eux etc etc etc

les anglais contrairement au francais détestais les amerindiens pour eux se n'étais que des barbares sans lois ni fois....disons qu'il n'avait rien compris ses snobs faut dire .. moi j'aime les amérindiens j'ai été élevé avec eux j'aime ce qu'ils représente et le mixage que nous sommes tous devenu...finalement leurs héritages est grandiose au canada faut dire que une des grandes facultés de l'être humain est d'oublié le passé qui pourtant forge nos société

pour revenir aux anglais ...juste a voir le sort réservé au amérindiens du côté anglais et américain devrais suffir a nous faire comprendre a nous franco et amérindiens la chance que nous avons de vivre ensemble ...

pour celui qui dit que les indiens ont perdu la guerre lollllll je ne sais pas trop de quelle guerre il parle mais disons que ....boffff sa faut pas la peine a bien y pensé lollll

kuei kuei

Alex dit :
2 janvier 2013 à 16 h 24 min

J'ai arrêté de lire les commentaire après un 20ene et je crois qu'on peu s'accorder sur 2 choses. Premièrement, Jean Martin est l'un de ces Nord-americain qui aime les "guns", son "pickup" et les "shakes" pour ces "pipes" (au moins 2 sur 3 de ces choses la) c'est un crétin, tout le monde ici l'a bien fait comprendre... Deuxièmement, dans 95% de ce qu'il est écrit dans vos commentaires, vous soutenez les autochtones et vous vous accordez a dire que leurs droits devraient être respectées et leur voix entendus. Pourquoi cette chef amérindienne est-elle toujours en grève de la faim? Ou sont les pressions sur le gouvernement de la part de la communauté "blanche" du Canada?? Je pense que Mme Ravary veux appuyer sur ce point avec cet article, tout le monde est pour les autochtones mais personne ne ce bougera le cul pour des "indiens" Je suis français, immigré au Québec depuis 3ans, j'aime énormément le Québec, ma seule grosse déception ici, c'est l'aisance que les Québecois ont pour taper du poing sur la table et ensuite ce rassoir bien tranquillement. Il serait bon de vraiment prendre part a un moment donné.

Lisa dit :
2 janvier 2013 à 19 h 37 min

Bonjour,

J'aimerais simplement dire, qui a choisit d'être blanc, métis, ou noir???? et/ou qui a choisit de parler français, anglais, espagnol, ou russe????

C'est le temps que les horizons s'ouvrent, que la conscience s'éveille!!! Un être humain est une personne avant toute chose. La connaissance de la personne lui vient de ce qui lui a été montré et appris en tant qu'enfant. Sa manière d'agir en tant qu'adulte sera selon son éveil de conscience (s'il en a la chance de le réaliser)! Je tiens a remercier les Amérindiens, les gens dont j'ai eu la chance de connaître, de cotoyer, pour leur connaissance et leur respect de la nature!

chantal bourassa dit :
4 janvier 2013 à 14 h 36 min

je suis desolé pour les indiens mais il en auras pas facile pour tout le monde....je croit qui a du monde plus malpris qu eux autres et plus malheureux ou miserable... ce sont des gens adsulement gentil et il merite qu on s attarde a eux mais je trouve qui a quand meme du monde juste a montreal qui vivent l enfer.... mais je suis d accord avec les ecrits de la journaliste...que se soit des indiens des chinois des noirs ou la couleurs que tu voudras on merite tous d etre bien traité ..on as le droit de se faire respecter qu on aille 4 ans ou 77ans...la planete est malade en titi.... on viole les enfants.. on les tues.. yen as qui travaille dans les poubelle toute la journée juste pour pouvoir manger un peu durant sa journée... ben voyons !! donc... yas tu quelqun qui a du pouvoir dans ce monde pour changer les choses...mais ca pour que sa change ..sa prend des dirigeants qui ont de l amour dans le coeur...la c est des demons qui sont au pouvoir... c est triste.....

Rolo dit :
5 janvier 2013 à 14 h 37 min

Wow! les souhaits de la nouvelle année se sont envolés rapidement: trop peu de compassion et d'ouverture pour faire place à la peur, à la justification... pourquoi les gens ont ils le besoin d'avoir à choisir dans ce débat? pour prouver qu'ils ont une opinion? Tant qu'à dire des niaiseries, aussi se la fermer... J'ai lu quelques commentaires et les prises de position de Messieurs Martin et un certain Francwood (!!) me confirment que ce sont surement de bons chasseurs, des gars de pic up, qui prennent un coup solide et vont aux danseuses en cachette, et j'en passe... Évident, leur opinion, c'est de la projection pure et dure... le débat n'est pas facile et je ne crois pas qu'aucun commentaire partisan pour ou contre ne justifie une prise de position... mais le respect seigneur, ou est-tu? La femme et les enfants de monsieur martin ou autres de cet acabit doivent vivre dans la peur: son commentaire n'est qu'une projection de sa propre vie et il vit dans la culpabilité... Je crois que les chefs amérindiens ont un gros boulot à faire et pas juste en revendiquant; ils doivent également responsabiliser leurs congénères, car nous vivons tous dans un même monde... et devons apprendre à collaborer plutôt que de se faire la guerre... ouf, que de chemin à parcourir. L'égo veut toujours nous consolider en nous faisant croire que l'on détient la vérité... qui est en quelques part au sein de ces commentaires, mais avec l'AMOUR en prime... A monsieur Martin et autre humain bien pensant détenir la vérité, prenez quelques minutes pour aller voir et consoler l'enfant blessé au fond de vous... Inutile de transposer la violence reçue souvent de ses parents sur les autres, ça n'aide en rien votre cause. Bon courage d'aller voir et que les chefs amérindiens pensent davantage à faire la lumière et utiliser d'arguments valables plutôt que de revenir toujours sur les abus passés et plutôt que s'en tenir à des pow wow pour faire bonne impression face aux new âge... On...

L.L Pineshish dit :
7 janvier 2013 à 15 h 05 min

M.Jean Martin SVP monsieur juste une petite commentaire, vous avez eu une mauvaise information ton professeur vous a mentie de l'histoire , aujourd'hui l'histoire c'est les amerindiens qui racontent et qui font leur recherche

Merci de reviser ton enseignement

Atikamekw Nehirowisiw dit :
7 janvier 2013 à 16 h 26 min

Je suis un autochtone. Je n'ai aucune envie de vivre et de cohabiter en harmonie avec les Jean Martin de ce monde...je ne crois plus à une cohabitation harmonieuse avec ce genre de peuple...alors dégagez...vous n'avez aucun territoire, aucune culture ni histoire à faire valoir sur mes terres...vous voulez la guerre ? allons-y man

FV dit :
7 janvier 2013 à 18 h 39 min

Je vis en France et je vais vous dire ce que je pense des affaires d'argents au quebec, Les premières nations ne payaient pas d'impôt avant les blancs, ils ne payaient pas de loyers avant les blancs, ils n'avaient pas besoin de chercher du travail avant les blancs. Les blancs leur ont imposé une manière de vivre qui n'est pas celle des premières nations. Ils ont été forcé d'adopter un mode de vie, une mentalité, un raisonnement en contradiction avec la leur. On a remplacé la gratuité par la vie gagné à la sueur du front, la solidarité par la compétition, le foyer par le loyer. Pour un blanc ces choses là, pratiqués depuis des centaines d'années, sont normales, une terre s'achette, un terrain est délimité, la nourriture est acheté, le bois de chauffage est acheté, le logement est loué, la nourriture s'obtient par le travaille, les entreprises sont rivales et se coulent. Ce n'est pas le raisonnement originel des premières nations qui connait la gratuité, la solidarité, depuis toujours. Pourquoi, sur leur propre terre, chez eux, depuis cent ans à peine, ils devraient d'un coup changer de mentalité pour satisfaire les blancs alors qu'ils ont vécu une autre mentalité pendant des milliers d'années. Pas étonnant que les jeunes se perdent et ne sachent plus où ils vont. FV

DevilinDisguise dit :
7 janvier 2013 à 19 h 21 min

Je ne sais trop quoi en penser, sauf peut-être ceci: au fil de l'Histoire, partout dans le monde, des territoires ont été conquis.

Habituellement, le "gagnant" établit un nouveau pays et je ne crois pas que ce soit une bonne idée, pour ceux qui "ont perdu cette guerre", de refuser de vivre en harmonie.

Je peux comprendre qu'au début, ce doit être très dur et que les plaies doivent être difficiles à panser; mais, devons-nous perpétuer ces "exceptions" pour toujours?

Là est la question!

D'un autre côté, si le "conquérant" signe des traités avec les conquis, il se doit de les respecter et ça, c'est fondamental.

DevilinDisguise dit :
7 janvier 2013 à 19 h 24 min

Je désirerais ajouter ceci: je crois beaucoup plus à la vie de tous ensemble, dans la paix et le respect, qu'à des divisions entre nations différentes.

J'ai une pensée davantage universelle.......

lucie dit :
7 janvier 2013 à 22 h 34 min

Bonjour !!! Pour faire suite a vos commentaires ,moi je suis neutre dans ce monde de chialeux ,oui je me fou de la couleur ,quoi qu'il en soit chaque personne devrait vivre selon ses valeurs ,toujours est -il ,faut en avoir des valeurs,moi j'ai élévée 5 enfants ,je leur ai montré ,a parler a travailler et a s'entendre entre eux ,aujourd'hui les 5 travaillent meme les conjoints et conjointes et on des enfants et leur apprennent les mêmes valeurs ,le plus vieux des ptite fils a 12 ans ,il garde ,fait des pelouses ,gagne son argent de poches ,câline reveillez-vous ,la plupart des chialeux ne se deplacent même pas pour aller voter et se permettent de chialer et de quêter ,moi j'ai 64 ans et je travaille encore ,jamais un de mes enfants a profité du b-s j'en ai un qui est malade il se connecte 9hres par jour pour une maladie de l'intestint ,sa fait 18 qui se connecte ,bin câline il a fait ses etudes sans jamais dire un mot ni chialer et il travaille ya jamais arreter ,je travaille sur une reserve j'en vois des gros,grands et forts qui se traine les pieds ,je ne suis pas entrain de chialer je suis entrain de constater ,se sont des jeunes ,ils ont été élevés comme ça ,on peut meme pas leur en vouloir ,ils sont le reflet du miroir de leur vie ,ils n'ont pas choisi ça ,ça leur a été transmis,peut on demander aux ancêtres qu'au lieu de vouloir reprendre ce qu'ils pensent qu'on leur a voler ,de regarder ce qui se passe avec leurs enfants et leur montrer d'avancer dans la vie au lieu de reculer ,si on ne sait pas d'ou on viens au moins regardons qui nous sommes ...Sans rancunes j'aime le monde .

Atikamekw Nehirowisiw dit :
8 janvier 2013 à 9 h 47 min

Reprenez votre bible et vos lois, nous, nous avons nos terres et nous y tenons, nous ne les avons jamais cédées...elles n'ont jamais été conquises dans une guerre ou autrement. Point.

L.D. dit :
9 janvier 2013 à 16 h 06 min

Je crois que si on posait la question aux Amérindiens "préférez-vous être exempté d'impôts?" ou bien "préférez-vous avoir une autonomie gouvernementale, pouvoir vous gérer vous-même, être propriétaires de vos terres, être respectés selon vos valeurs et votre culture, tout en payant des impôts mais en gagnant le même salaire que les allochtones, avec les mêmes conditions de travail et les mêmes subventions pour les organismes publics (de santé et de services sociaux) au prorata de la population desservie ... Je crois que la question ne serait pas très difficile à répondre. On pense souvent aux "avantages", tout en oubliant qu'ils ont ces "avantages" parce que les Blancs ont choisi que c'était "un bon deal" de voler les terres et leur offrir un minimum de compensation pour.

C'est dommage de voir que tant de Québécois sont persuadés que notre mode de vie est meilleur que ceux des amérindiens...Quand on regarde les quelques communautés autochtones dans le monde qui n'ont pas été "colonisées" et qui vivent selon leurs valeurs et coutumes, on s'aperçoit que les valeurs de respect, d'égalité, de fraternité sont présentes bien plus que dans notre société actuelle québécoise. Les Amérindiens ont seulement été influencés par nos valeurs, par notre alcool, par notre société patriarcale, par notre indépendantisme nombriliste... Et sont confrontés quotidiennement entre "tenter d'être assimilés comme nous, peuple en qui ils ne peuvent pas avoir confiance, bourrés de gens racistes, tout en abandonnant leurs familles et leur culture", ou bien rester dans leur communauté et se faire juger parce qu'ils n'en sortent pas. D'une façon ou d'une autre, rien d'intéressant ne s'offre à eux (du moins, rien de plus intéressant que ce que nous, Blancs, on a)...

Ytor lamope dit :
10 janvier 2013 à 13 h 31 min

Decourageant le monde comme Jean martine ! La raison pouquoi ils se battent en resumer ces parce qu'Il ne veux pas que le gouvernement continue la destruction de la terre... en quoi es ce si dur de comprendre... on ne vous a pas appris a lecole ou logiquement quil fallait faire attention a la planete. Nous somme entrain de la detruire et les indien essai de defendre le dernier terrain vierge au monde inexploiter. je sais qui est trop tard depuis 2010 et que la terre et entrain de mourir. nous avons depasser le point de non retour... et nous reste plus qu'a faire moin de pollution et de ne pas tout detruire. Criss de politique a marde... pensez donc avec votre tete un peu au lieu de penser avec du cash. Lui qui a beaucoup dargent est defois plus pauvre que celui qui en a pas ! Pis un autre point.. les indien sont p-e dans debauche mais ils sont minoritaire et visible... tandis que les blanc sont beaucoups et moin visible mais ya autant dalcolique et de druguer et de junkie et de vendeur de speed... en tk peace dsl de lorthographe

INDIEN dit :
10 janvier 2013 à 14 h 22 min

Éric Kanape Le combat que l'on mène n'en est pas un contre les citoyens québécois ni canadiens, c'est plutôt une recherche de reconnaissance, de respect, de compréhension et une réappropriation de notre destiné comme ce fût le cas il y a longtemps. Nous disons que le «surplace» doit laisser place à un vrai dialogue et une collaboration véritable entre nations pour l’avenir de nos sociétés respectives où les droits de chacun auront leurs places et leurs importances qui leur reviennent. Oui nous avons eu notre part de problèmes dû à des causes que nous connaissons tous mais maintenant nous voulons nous reprendre en main et bâtir notre nation comme nous la voulons et comme elle doit être, c’est-à-dire une nation qui allie notre vision, nos valeurs, notre culture, nos aspirations. Tout ça, non pas en opposition à la nation québécoise mais en relation d’égal à égal pour construire le futur. Nous avons le devoir de continuer à être respectueux malgré les nombreux commentaires et réactions négatives dont nous devons encore subir de toute part, continuons à expliquer ce que nous voulons et ce que nous recherchons simplement, notre autonomie. Ne perdons pas cette valeur de respect qui nous est propre. Alors vendredi, lorsque nous manifesterons, gardons en tête qu’un des buts que nous poursuivons est la sauvegarde de notre identité dont font partis nos valeurs. Ekuen ishpesh

Pamela D. dit :
11 janvier 2013 à 16 h 09 min

@ Madame Ravary . Enfin ! Il y'a quelqu'un qui a comprit. Je vous félicite pour cet article que vous avez écrit. Et aussi, je vous dit "MERCI" pour cette belle démonstration de compréhension. Parce que je vois, en lisant quelques commentaires, qu'il y a des personnes( ou je devrais plutôt dire une) comprend tout de travers, l'ignorance rend aveugle a ce qu'on dit. Mais bon, Il y aura toujours des personne qui seront incompréhensible à notre égard. Et c'est pour ça que nous nous battons...Pour que le monde écoute ce que les amérindiens ont à dire.

Mahi dit :
12 janvier 2013 à 22 h 21 min

Les indiens ont jamais été conquis au Canada. C'est une grande erreur et un grand manque de ocnnaissances historiques que de s'affirmer ou même de penser en ce sens. La seule conquête qu'il y a eu ici au Canada c'est celle des des Britaniques sur les Français. Donc à tout ceux qui ont mentionné que les indiens du Canada ont été conquis et qu'ils doivent se plier aux règles du conquérant, ben... vous êtes dans le champs! Allez vous instruire!

Steven Germain dit :
15 janvier 2013 à 7 h 56 min

Hier, J'ai vu l'émission La Cité à APTN et Alexandre (aucun titre) explique la situation comme celle-ci : Il y a une montagne, belle et verte, et elle est donnée par le roi à la conquête, le maintenant 'propriétaire' la vend et l'acheteur pense pouvoir en faire ce qu'il veut. Couper et exploiter ses ressources comme bonnes lui semble, parce qu’il a payé! Mais à qui appartient la montagne... aux animaux en voie de disparition, aux gens qui boit son eau potable, aux compagnies de cellulaires qui exploite sa grandeur? Il y a beaucoup de propriétaires et malheureusement c'est toujours la même histoire qui se répète : À QUI APPARTIENNENT LES RESSOURCES? À quoi nous répondons, bien facilement en économie: bien sûr à celui qui travaille le plus, qui le mérite. Bien sans ressource nous n’avons rien. Les gens ne gagnent pas ces ressources, ils les ont pas mérités, mais hérité. C'est sacrilège de pouvoir croire de ne pas devoir en prendre soin pour les léguer et les Premières Nations ont toujours travaillé dur pour en prendre soin.

À partager

Steven Germain, économiste, Huron, conseillé en relations industrielles, québécois, anglophone, multilingue.

Marie dit :
16 janvier 2013 à 10 h 52 min

Je vous écris depuis le Massif des Vosges dans l 'Est de la France . Je suis juste une mère de cinq enfants d aujourd'hui . Le mécontentement des personnes autochtones au Canada pointe fortement le doigt en direction des problèmes d 'environnement .. Ces problèmes dépassent largement les frontières canadiennes le monde entier est concerné . Ces personnes nous indiquent sans doute juste que le temps presse et qu'il faut maintenant dire et agir . Durant les deux derniers conflits mondiaux les canadiens sont venus ici nous aider et bon nombre y ont laissé leurs vies pour notre liberté . Il y avait beaucoup d autochtones amérindiens parmi ces troupes . Leur sang a coulé se mêlant aux nôtres également tombés sur le Terre de France . Les anciens combattants disaient que dans les tranchées la terre était devenue rouge . Je pense que nous sommes un seul Peuple . Voilà pourquoi je soutiens cette femme qui jeûne sur cette petite île au Canada et son combat . Amitié de France .

Delfine dit :
18 janvier 2013 à 6 h 08 min

Bonjour Madame Je salut bien haut votre courage de prendre la défense des premières nations. Ils détiennent encore la sagesse et sont fasse au découragement car les blancs en majorité pense a leur porte monnaie . L'argent ne se mange pas et bientôt toutes les mises en garde que nous signalent les amérindiens de tout le Canada pour ouvrir nos yeux fermer a la destruction de notre premier patrimoine LA NATURE n'auront servi presque a rien. Un indien est selon la loi canadienne comme un mineur, il n'a pas le droit d'être propriétaires . Imaginez-vous chez eux sur leur terre et sans droits.Y'en a beaucoup qui boit pour beaucoup moins que ça... Le karma existe il faut faire attention au retour du boomerang. Merci a tout ceux qui se lèvent et élèvent leurs voix, le chant de l'humanité doit commencer chez soi..

Emanuelle Dufour dit :
7 novembre 2014 à 14 h 50 min

Je tiens simplement à remercie "Honorable" et Jean Martin pour votre contribution à mon article. Vos propos ethnocentriques et évolutionnistes ont été immortalisés à jamais et connaîtrons une très belle diffusion grâce à la revue Recherches amérindiennes au Québec: https://www.erudit.org/revue/raq/2013/v43/n2-3/1026110ar.pdf