/sports/hockey/canadien
Navigation
LNH | Canadien

Dumont pas en touriste

Gabriel Dumont, Brendan Gallagher, Jarred Tinordi et Mike Commodore participeront au camp du CH

Coup d'oeil sur cet article

Gabriel Dumont a un objectif très précis en tête. Le meilleur marqueur des Bulldogs de Hamilton a l’intention de prolonger le plus longtemps possible son séjour avec le Canadien.

Après la défaite de 5 à 2 des Bulldogs contre les Americans à Rochester, vendredi, Dumont a fait ses bagages pour Brossard en compagnie de trois de ses coéquipiers, Brendan Gallagher, Jarred Tinordi et Mike Commodore.

«Je ne pense pas qu’on a invité personne pour jouer au touriste, a lancé Dumont après avoir subi les examens médicaux de l’équipe, hier, à Brossard. Je ne suis pas ici pour passer la semaine et retourner à Hamilton. Je suis ici pour rester et je vais tout faire pour forcer la main des dirigeants.»

«C’est vrai qu’il y a peu d’ouvertures, mais ton ouverture, tu te la crées, a-t-il rappelé. Personne ne va te donner un poste gratuit dans la LNH, tu dois travailler. Tout le monde part sur le même pied.»

Dumont n’a absolument pas volé son invitation au camp du Tricolore. Après 36 matchs à Hamilton, le combatif centre de 22 ans menait les Bulldogs pour les buts (12) et les points (22).

Il arrivera aussi au camp avec une bonne dose de confiance, lui qui a marqué neuf buts à ses 14 dernières rencontres dans la Ligue américaine.

La philosophie de Bergevin

Depuis le début de l’année, Marc Bergevin a rappelé à plusieurs reprises à ses joueurs qu’il récompenserait le travail et l’effort avant la réputation ou un choix élevé au repêchage.

Avec cette philosophie, le directeur général du Canadien et des Bulldogs a boudé deux anciens choix de premier tour de l’organisation, Nathan Beaulieu (2011) et Louis Leblanc (2009).

«Marc nous a dit depuis le jour un de la saison que le Canadien ne formerait pas la même équipe cette année, a expliqué Tinordi. J’ai travaillé fort et je veux lui prouver que je peux jouer au niveau de la LNH.»

Tinordi, un défenseur géant de 6 pi 6 po et 218 lb, a récolté 5 points (1 but, 4 aides) en 36 rencontres avec les Bulldogs. On ne jugera toutefois jamais son travail sur ses statistiques offensives.

«Jarred a vraiment un bel avenir devant lui, il est très fiable dans son territoire, a souligné Commodore. Pour un gars de sa grandeur, il a un très bon coup de patin. Je rêve de patiner aussi bien que lui.»

Avec sept défenseurs qui ont des contrats garantis de la LNH, prochainement huit quand P.K. Subban s’entendra avec l’équipe, Tinordi n’a pratiquement pas de chance de commencer la saison avec le grand club.

Gallagher reste calme

À l’image de Dumont, Gallagher a l’intention de mêler les cartes d’ici les prochains jours.

«Je veux prouver à l’équipe que je suis prêt pour la LNH, a dit le petit ailier de 5 pi 9 po. Je souhaite me servir de mon expérience au camp de l’an dernier pour faire ma place, j’ai appris énormément de choses l’an dernier.»

«C’est vrai que les attentes seront plus grandes pour moi, a-t-il ajouté. L’an dernier, j’étais considéré comme une surprise et les gens ne savaient possiblement pas encore qui j’étais. Ce sera une histoire différente cette année, mais je ne vois pas ça comme une trop grande pression.»

À sa première saison à Hamilton, Gallagher a amassé 20 points (10 buts, 10 aides) en 36 rencontres.

Une déception pour St-Denis

En plus de Beaulieu et Leblanc, Frédéric St-Denis a aussi eu la déception de ne pas recevoir d’invitation.

«C’est plate, mais en même temps, j’ai des choses à travailler ici dans la Ligue américaine, a répondu St-Denis dans un message texte au Journal de Montréal. Si j’ai une chance cette année à Montréal, je serai encore plus prêt.»

St-Denis, qui a joué 17 matchs l’an dernier avec le CH, a obtenu 11 points (3 buts, 8 aides) en 35 matchs depuis le début de la saison à Hamilton.

Idem pour Leblanc

Même s’il a passé 42 matchs la saison dernière avec le Tricolore, Leblanc n’a pas réussi à convaincre la nouvelle direction à l’inviter pour le camp.

Blessé à la cheville en début de saison, le Montréalais connaît une saison difficile avec seulement 5 points (3 buts, 2 aides) en 24 matchs avec les Bulldogs.


• Tomas Plekanec a patiné une trentaine de minutes, hier, à Brossard. De retour de Russie, Alexeï Emelin a également participé à un entraînement informel.

 

Commentaires