/lifestyle/books
Navigation
BD

Cap sur Angoulême

Cap sur Angoulême

Coup d'oeil sur cet article

Après une première visite en 1985, dans le cadre d’une imposante délégation québécoise, Réal Godbout et Pierre Fournier, les auteurs des séries cultes Michel Risque et Red Ketchup, s’envoleront à nouveau dans quelques jours vers le plus grand festival de bande dessinée francophone au monde.
BD
Cap sur Angoulême
%%henri_texte_4%%

Après une première visite en 1985, dans le cadre d’une imposante délégation québécoise, Réal Godbout et Pierre Fournier, les auteurs des séries cultes Michel Risque et Red Ketchup, s’envoleront à nouveau dans quelques jours vers le plus grand festival de bande dessinée francophone au monde.
Jean-Dominic Leduc
collaboration spéciale

Et cette fois-ci, ils comptent bien profiter de l’occasion pour rencontrer leur lectorat européen. Car leur premier passage s’inscrivait davantage dans une démarche d’observation et de rencontres avec différents acteurs du milieu de la bande dessinée. «Même si la délégation avait un kiosque, personne n’avait dédicacé», se remémore Réal Godbout.

«J’aurais pu profiter de l’occasion pour être davantage frondeur, mais Pierre et moi étions déjà publiés par Croc, et mieux payés que tous ceux qui publiaient dans les grands journaux de bandes dessinées européens comme Spirou. J’avais pris la chose très relaxe.»

Quant à Pierre Fournier, il en garde un tout autre souvenir. «J’étais responsable de la délégation, assisté de Normand Viau (scénariste de la série Humphrey Beauregard). J’enchaînais les rencontres à un rythme démentiel.»

À cette époque, le tandem d’auteurs avait publié les trois tomes des aventures de Michel Risque aux éditions Croc, et enchaînait en alternance Risque et Ketchup dans le légendaire magazine. Même si les festivaliers ne les connaissaient pas, les F’murr, Mézières et compagnie, eux, les lisaient. Michel Risque a même figuré sur la liste les trésors cachés de la bande dessinée établie par la prestigieuse et défunte revue française Les cahiers de la bande dessinée.

L’aventure Dargaud

Quelques années après la parution de Kamarade Ultra, premier album de Red Ketchup aux éditions Croc, l’agent fou du FBI traversa l’Atlantique en 1991, faisant de lui une des premières séries québécoises à être publiée par un prestigieux éditeur européen. Puis, les sorties de Red Ketchup vs Red Ketchup (1992) et de Red Ketchup s’est échappé (1994) furent simultanées des deux côtés de l’océan.

Malgré l’imposante machine de Dargaud, les auteurs avouent candidement n’avoir jamais eu de retour de l’éditeur français quant aux chiffres de vente.

L’aventure Pastèque

Vingt-huit ans plus tard, le duo, fort du travail de réédition des éditions de La Pastèque amorcée il y a quelques années avec la publication intégrale des Michel Risque en cinq tomes et de Red Ketchup, dont les cinq des neuf albums ont été publiés à ce jour, retourne enfin à La Mecque des festivals de bande dessinée avec une pile de beaux albums sous les bras, prêts à être dédicacés. Non seulement les réédi tions sont-elles enfin disponibles sur les rayons des librairies européennes, mais le premier intégral de Red Ketchup, regroupant les trois premiers albums, s’est retrouvé sur la liste de Noël 2012 de l’hebdo culturel français Télérama.

Et même si l’année de commémoration du 30e anniversaire de Red Ketchup tire à sa fin, 2013 s’annonce tout aussi chargée. En mars, La Pastèque lancera le premier roman graphi que solo très attendu de Réal Godbout, L’Amérique ou le disparu, inspiré du roman éponyme de Kafka. Le même mois, les auteurs seront intronisés à la Maison de la littérature du Québec. Puis, à l’automne, paraîtra le sixième chapitre de Red Ketchup intitulé L’oiseau aux sept surfaces ainsi que le premier de deux volumes de l’intégrale de Michel Risque.

Excitant tout ça, non?

à lire aussi
LA VIE SECRÈTE DES JEUNES T3
de Riad Sattouf
L’Association

À l’origine prépubliées dans Charlie Hebdo, ces courtes chroniques de l’âge ingrat relèvent avec l’acuité d’un documentariste de véritables dialogues d’adolescents captés dans des endroits publics. À la lecture de ces désopilantes rubriques d’une page, on constate avec étonnement que les ados sont partout les mêmes. Du bonbon.

UN PRINTEMPS À TCHERNOBYL
de Emmanuel Lepage
ED. futuropolis

L’artiste et journaliste Emmanuel Lepage s’est rendu sur le lieu de la catastrophe 20 ans après, armé d’un crayon, d’un carnet de croquis et de quelques craintes. Il croque les villes abandonnées, la nature qui se reconstruit, mais aussi, et surtout, les êtres qui ont survécu à la plus grande catastrophe du genre. Tout simplement bouleversant.

LA FOIRE AUX GANGSTERS
de Franquin
Éditions Dupuis

Après Bravo les brothers, José-Louis Bocquet et Serge Honorez récidivent en nous présentant ce court récit publié à l’origine dans l’album Le Nid du Marsupilami. Enrichi des planches originales, ce superbe ouvrage nous permet de capter tout le génie du plus grand des bédéistes. 

Après une première visite en 1985, dans le cadre d’une imposante délégation québécoise, Réal Godbout et Pierre Fournier, les auteurs des séries cultes Michel Risque et Red Ketchup, s’envoleront à nouveau dans quelques jours vers le plus grand festival de bande dessinée francophone au monde.

Et cette fois-ci, ils comptent bien profiter de l’occasion pour rencontrer leur lectorat européen. Car leur premier passage s’inscrivait davantage dans une démarche d’observation et de rencontres avec différents acteurs du milieu de la bande dessinée. «Même si la délégation avait un kiosque, personne n’avait dédicacé», se remémore Réal Godbout.

«J’aurais pu profiter de l’occasion pour être davantage frondeur, mais Pierre et moi étions déjà publiés par Croc, et mieux payés que tous ceux qui publiaient dans les grands journaux de bandes dessinées européens comme Spirou. J’avais pris la chose très relaxe.»

Quant à Pierre Fournier, il en garde un tout autre souvenir. «J’étais responsable de la délégation, assisté de Normand Viau (scénariste de la série Humphrey Beauregard). J’enchaînais les rencontres à un rythme démentiel.»

À cette époque, le tandem d’auteurs avait publié les trois tomes des aventures de Michel Risque aux éditions Croc, et enchaînait en alternance Risque et Ketchup dans le légendaire magazine. Même si les festivaliers ne les connaissaient pas, les F’murr, Mézières et compagnie, eux, les lisaient. Michel Risque a même figuré sur la liste les trésors cachés de la bande dessinée établie par la prestigieuse et défunte revue française Les cahiers de la bande dessinée.

L’aventure Dargaud

Quelques années après la parution de Kamarade Ultra, premier album de Red Ketchup aux éditions Croc, l’agent fou du FBI traversa l’Atlantique en 1991, faisant de lui une des premières séries québécoises à être publiée par un prestigieux éditeur européen. Puis, les sorties de Red Ketchup vs Red Ketchup (1992) et de Red Ketchup s’est échappé (1994) furent simultanées des deux côtés de l’océan.

Malgré l’imposante machine de Dargaud, les auteurs avouent candidement n’avoir jamais eu de retour de l’éditeur français quant aux chiffres de vente.

L’aventure Pastèque

Vingt-huit ans plus tard, le duo, fort du travail de réédition des éditions de La Pastèque amorcée il y a quelques années avec la publication intégrale des Michel Risque en cinq tomes et de Red Ketchup, dont les cinq des neuf albums ont été publiés à ce jour, retourne enfin à La Mecque des festivals de bande dessinée avec une pile de beaux albums sous les bras, prêts à être dédicacés. Non seulement les réédi tions sont-elles enfin disponibles sur les rayons des librairies européennes, mais le premier intégral de Red Ketchup, regroupant les trois premiers albums, s’est retrouvé sur la liste de Noël 2012 de l’hebdo culturel français Télérama.

Et même si l’année de commémoration du 30e anniversaire de Red Ketchup tire à sa fin, 2013 s’annonce tout aussi chargée. En mars, La Pastèque lancera le premier roman graphi que solo très attendu de Réal Godbout, L’Amérique ou le disparu, inspiré du roman éponyme de Kafka. Le même mois, les auteurs seront intronisés à la Maison de la littérature du Québec. Puis, à l’automne, paraîtra le sixième chapitre de Red Ketchup intitulé L’oiseau aux sept surfaces ainsi que le premier de deux volumes de l’intégrale de Michel Risque.

Excitant tout ça, non?

Commentaires