/news
Navigation
Chalet | Mont-Royal

Pour une nouvelle vie

mt-yoral
Photo Archives / Agence QMI Des travaux avaient notamment lieu en juin 2011.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Malgré les nombreuses rénovations des dernières années, le chalet du Mont-Royal est sans âme et a besoin d’une nouvelle vocation à tout prix, plaide Vision Montréal.

«Vide et sous-utilisé» : voilà l’état actuel du chalet du Mont-Royal selon Chantal Rouleau, mairesse de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles et vice-présidente de la Commission sur l'eau, l'environnement, le développement durable et les grands parcs.

Situé sur le belvédère Kondiaronk, il s’agit d’un attrait touristique incontestable, avec plus de cinq millions de visiteurs chaque année.

Par contre, il n’est pas utilisé à son plein potentiel et il faut intervenir au plus vite afin de lui redonner ses lettres de noblesse, soutient-elle. «Il n’y a rien d’autre que des machines distributrices à l’intérieur. Il manque carrément une âme, des activités qui reflètent l’image de ce site», a expliqué Mme Rouleau.

«La Ville a la capacité d'agir dès l'été 2013, via une programmation d'activités publiques, avant que des projets nécessitant davantage d'immobilisations ne soient mis en œuvre», a pour sa part ajouté la chef de l’opposition officielle, Louise Harel.

«C’est un lieu qui doit demeurer public, a dit Mme Rouleau. Les gens vont là pour visiter le parc, pour s’arrêter et prendre un bon café. On veut proposer des activités pas chères et il va falloir utiliser notre imagination pour accueillir les Montréalais.»

Les Amis de la montagne, un organisme qui œuvre pour la protection et la mise en valeur du mont Royal, accueille ce projet favorablement. La directrice générale Sylvie Guildeault qualifie l’endroit d’«extraordinaire», mais le chalet n’est pas assez exploité. «C’est le plus beau point de vue à Montréal, mais il n’y a pas de services adéquats pour les usagers», a indiqué Sylvie Guildeault.

Celle-ci exige toutefois que le caractère environnemental des lieux soit conservé. «Les gens viennent pour la montagne et il devra y avoir de l’information sur la nature, les vues, etc.», a-t-elle dit.

Pour l’instant, il est impossible de connaître les frais reliés à la revitalisation du chalet du Mont-Royal.

 

Commentaires