/entertainment/comedy
Navigation
À la télé

Il est permis de rire des femmes obèses

Le CCNR juge que les blagues n’ont violé aucun code

Il est permis de rire des femmes obèses
photo d’archives Dans son gala Juste pour rire, diffusé à TVA, Jean-François Mercier avait volontairement créé un malaise avec une comédienne, qui avait conclu le spectacle en sortant d’un gâteau.

Coup d'oeil sur cet article

Les blagues de Jean-François Mercier sur les femmes obèses n’enfreignent aucun code de radiodiffusion. C’est le verdict qu’a rendu le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) à la suite de la plainte qu’avait émise un téléspectateur.

Les blagues de Jean-François Mercier sur les femmes obèses n’enfreignent aucun code de radiodiffusion. C’est le verdict qu’a rendu le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) à la suite de la plainte qu’avait émise un téléspectateur.

Voilà une décision qui fera mieux respirer les humoristes québécois. Lors du gala Le party à Mercier, capté à l’été 2011, mais diffusé à TVA en mai 2012, Jean-François Mercier s’était permis quelques blagues sur les femmes de taille forte, avec le concours d’une comédienne assise dans ­l’assistance.

Reconnu pour son humour provocateur, ­l’animateur de la soirée n’avait pas hésité à insulter la dame, sous les regards embarrassés de spectateurs qui n’étaient pas au courant que tout était arrangé «avec le gars des vues».

Humiliant pour les femmes obèses

Même si ce malaise était volontaire et s’il a été dévoilé par la suite au public, cela n’a pas semblé plaire au spectateur qui a déposé la plainte au CCNR, en disant que les blagues humiliaient les femmes obèses.

À sa défense, TVA a mentionné que Jean-François Mercier s’était lui-même décrit comme étant aussi gros que la dame de la blague, ce qui n’enfreignait aucun code. Le Comité régional du Québec a finalement donné raison au télédiffuseur.


Revoyez le sketch de Jean-François Mercier ici : https://www.youtube.com/watch?v=e6w3er2uUdw

Qu’est-ce que le CCNR ?
Le Conseil canadien des normes de radiotélévision (CCNR) a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie.
À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique.
Quelque 760 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du CCNR.
Source : CCNR.CA
Commentaires