/opinion
Navigation

La génération YOLO

Coup d'oeil sur cet article

Vous pensez que les jeunes d’aujourd’hui sont gâtés et obtiennent tout ce qu’ils veulent? Eh bien, vous n’avez encore rien vu. La nouvelle génération YOLO (You Only Live Once) arrive sur le marché du travail et chambarde toute la société.

Vous pensez que les jeunes d’aujourd’hui sont gâtés et obtiennent tout ce qu’ils veulent? Eh bien, vous n’avez encore rien vu. La nouvelle génération YOLO (You Only Live Once) arrive sur le marché du travail et chambarde toute la société.

Voici ce qui se passe dans les tours du centre-ville:

L’employeur: «Nous vous avons choisi pour le poste dans l’entreprise.»

L’employé: «Pas si vite. Je veux travailler trois jours semaine, prendre congé quand j’en ai besoin, travailler de la maison à l’occasion, avoir accès aux dernières technologies mobiles et choisir mon équipe de travail et mon patron.»

L’employeur: «C’est tout?»

L’employé: «J’ai besoin d’un salaire de départ de 100 000 $, des avantages sociaux, accès à un médecin familial et à un régime avantageux de placements.»

L’employeur: «Cela prendra au moins cinq ans pour obtenir ces avantages.»

L’employé: «D’accord. Je reviendrai dans cinq ans.»

C’est peut-être une boutade, mais c’est de plus en plus vrai. Ce ne seront plus les entreprises qui choisiront leurs employés, mais plutôt les employés qui choisiront leur entreprise.

La vraie crise

Pour la première fois de notre histoire, la population active et travailleuse diminuera à partir de 2014. Le Québec vieillit et plus d’un million de Québécois prendront leur retraite au cours des dix prochaines années. En conséquence, il y aura de moins en moins de travailleurs pour les remplacer.

Nous aurons très rapidement une pénurie de travailleurs et, surtout, une pénurie de travailleurs qualifiés. Le manque de travailleurs qualifiés est déjà la principale préoccupation des employeurs du Québec, bien avant le ralentissement économique, la taxation ou la productivité.

Le pouvoir aux travailleurs

Ce sont les travailleurs qui prendront le pouvoir, car ils seront plus exigeants, plus mobiles et plus infidèles, tout en étant plus efficaces et plus rentables pour l’entreprise.

Notre sondage montre que ce n’est pas seulement le salaire qui les motive, mais aussi la possibilité de relever des défis stimulants, de concilier travail/famille/activités, tout en travaillant dans une ambiance agréable.

Un vrai défi

Plus de 33 % des jeunes employés trouvent leur patron incompétent, près de la moitié trouvent leur emploi ennuyant et 58% vont changer d’emplois d’ici à trois ans. Si leurs employeurs ne les écoutent pas, d’autres le feront.

Le défi actuel du gouvernement est de relancer l’économie et d’équilibrer les finances publiques. Mais il existe un défi tout aussi urgent: celui de répondre à la pénurie de la main-d’œuvre. Et le gouvernement n’est pas prêt.

La nouvelle génération

La génération des baby-boomers a changé la société par la force de leur nombre. La nouvelle génération YOLO (You Only Live Once) le fera par leur rareté.

Commentaires