/entertainment/tv
Navigation
Sandrine Poirier- Allard

Changement de destinée

Sandrine  Poirier-Allard
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Sandrine Poirier-Allard a eu des scènes intimidantes à jouer au cours des derniers mois dans le téléroman Destinées. Son personnage de Roxanne Miljours-Bédard est en amour avec le Dr Thomas Leduc joué par le comédien Benoît Gouin.

Sandrine Poirier-Allard a eu des scènes intimidantes à jouer au cours des derniers mois dans le téléroman Destinées. Son personnage de Roxanne Miljours-Bédard est en amour avec le Dr Thomas Leduc joué par le comédien Benoît Gouin.

La jeune femme est âgée de 22 ans. Benoît Gouin en a trente de plus dans la réalité.

On a vu les deux comédiens s’embrasser lors de l’épisode de mardi dernier, après une première tentative de rapprochement où Thomas Leduc avait refusé les avances de la jeune femme.

«J’ai eu une réaction de surprise lorsque j’ai lu les textes de cette sixième saison. J’étais un peu intimidée par ces scènes de rapprochement», a avoué Sandrine Poirier-Allard, lors d’un entretien téléphonique.

Ces séquences, qui ont été tournées il y a quelques mois, se sont très bien déroulées.

«Je m’entends super bien avec Benoît et il y a une complicité qui s’est rapidement installée entre lui et moi», a-t-elle dit.

Il faut dire que les premières scènes d’intimité entre les deux comédiens sont arrivées très tôt dans la sixième saison de Destinées. Benoît Gouin a fait son entrée dans le téléroman de Michelle Allen l’automne dernier.

«Les deux personnages ont fait connaissance dans les locaux de la clinique Jouvence. Il y a eu quelques échanges entre eux et je lui ai rapidement sauté dessus», a fait remarquer la comédienne en éclatant de rire.

Fortes réactions

Sa liaison avec le Dr Thomas Leduc, qui revient du Mali, a fait réagir dans la rue et aussi sur le site Facebook du téléroman.

«Les téléspectatrices sont inquiètes pour Roxanne. Elles sont convaincues qu’elle va se faire piéger par le médecin», a-t-elle dit.

«Je ne vais pas beaucoup sur Facebook et j’ai lu des choses étonnantes à ce sujet. Destinées, c’est de la fiction et les personnages sont inventés. Ce n’est pas la réalité. C’est toujours étonnant de voir comment les gens s’identifient et prennent ça à cœur», a laissé tomber Sandrine Poirier-Allard.

La comédienne indique que cette intrigue témoigne d’un phénomène qui existe et qui est présent dans la société d’aujourd’hui.

Sandrine Poirier-Allard se montre prudente sur l’évolution et le futur de la relation entre Roxanne Miljours-Bédard et Thomas Leduc.

Il est d’ores et déjà certain, sans jouer les devins, que Bernard Morel (Patrice Godin), son père, et Juliette Asselin (Julie McClemens), l’«ex» de Thomas, vont réagir fortement. On a vu Annette Léger (Marie-Chantal Perron) s’interroger, mardi, sur un contact de main entre les deux personnes.

«Cette liaison provoquera des répercussions à la clinique, à la maison et dans son entourage. Il s’agit d’une intrigue qui sera très forte durant cinq ou six épisodes», a-t-elle fait savoir.

Confiance retrouvée

La Roxanne qu’on a connue dans les premières années de Destinées n’est plus du tout la même. Il y a eu une évolution majeure.

«Roxanne était une petite fille. Elle est maintenant devenue une femme. Elle n’avait jamais vécu de relation de couple, elle a connu l’amour, elle a eu un enfant et elle a été dans l’obligation de mettre de côté son rêve de devenir médecin», a-t-elle expliqué.

L’arrivée de l’intrigant Thomas a redonné à Roxanne le goût de renouer avec la médecine.

«Elle a eu, avec la naissance d’un enfant, un parcours parsemé d’imperfections. Elle n’a pas vraiment vécu sa jeunesse et cette liaison lui permet de sortir de son carcan familial. Roxanne est attirée par cet homme qui lui redonne confiance et lui permet de se rapprocher de son rêve initial», a-t-elle lancé.

Ce développement permet à la comédienne de toucher à un autre niveau de jeu.

«Je suis contente d’aller dans cette direction. J’étais loin de me douter, lorsque j’ai fait mes débuts dans Destinées, que c’était pour aller vers ça. L’auteure ne devait pas le savoir non plus. On ne sait même pas, par ailleurs, si notre personnage sera de retour ou s’il disparaîtra du téléroman», a-t-elle laissé tomber.

Sandrine Poirier-Allard n’a pas de projet de télé ou de cinéma en ce moment autre que son rôle dans Destinées. Elle suit des cours à l’université afin d’aller chercher une formation autre que celle de comédienne.

«J’ai un désir d’apprendre et j’essaie des choses», a-t-elle mentionné.

Commentaires