/news/currentevents
Navigation
Montréal

Le quota des contraventions a augmenté

Contraventions
Photo Agence QMI / Archives

Coup d'oeil sur cet article

Une récente directive sur le quota de contraventions déplaît au plus haut point à de nombreux agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), a appris TVA Nouvelles.

Des policiers qui souhaitent préserver l'anonymat ont dévoilé que cette année, le quota de contraventions est beaucoup plus élevé par rapport aux années précédentes. D'ailleurs, certains d'entre eux en ont assez de jouer le rôle de percepteurs de taxes pour renflouer les coffres de la Ville.

À titre d'exemple, des sources indiquent qu'au poste de quartier 12 à Westmount, le quota de contraventions que l'ensemble du personnel policier devait atteindre l'an dernier était de 14 000. Ce quota est passé à 15 000 contraventions cette année, soit 1000 contraventions de plus à donner.

Si on demande aux policiers d'atteindre leurs objectifs de rendement, c'est que cela fait partie de leur mandat.

Le SPVM a admis que les nombreuses manifestations étudiantes de l'an dernier ont fortement occupé les policiers, mais on estime qu'il est temps d'appliquer à nouveau avec rigueur les règles relatives à la sécurité routière.

«On a eu le printemps érable et tout ce qui a eu entourant les horaires de travail qui fait en sorte qu'on a peut-être délaissé une de nos missions principales qui est la sécurité routière, a indiqué André Durocher, inspecteur au SPVM. Donc, on demande aux policiers d'appliquer les règles de circulation routière, d’y revenir en fait, il est normal qu'il y a un coup de barre à donner.»

Revenus imposants

Les revenus découlant des contraventions pour la Ville de Montréal sont imposants. Selon des chiffres du service des finances, en 2010, les revenus des contraventions s'élevaient à 166 463 000 $. En 2011, c'était 159 533 000 $

Et en 2012, ces revenus sont évalués à 159 millions $ jusqu'à présent, mais la comptabilisation des données financières n'est pas encore terminée, a-t-on précisé à la Ville.

Commentaires