/news
Navigation
Campus Outremont

Les citoyens se préparent en vue des consultations

Coup d'oeil sur cet article

Une soixantaine de citoyens des quartiers Parc-Extension, Petite-Patrie et Villeray ont fait part de leurs inquiétudes et revendications concernant l’aménagement du campus Outremont de l’Université de Montréal, lors d’une rencontre organisée samedi par la Coalition Marconi-Beaumont.

En plus de recueillir l’opinion des citoyens et résidents du secteur, l’objectif de cette rencontre était de donner à ceux-ci des informations sur le plan de développement urbain que la Ville de Montréal prévoit pour le campus.

La Coalition Marconi-Beaumont, un regroupement d’organismes communautaires, veut s’assurer que les citoyens seront bien préparés en vue des consultations publiques que l’administration montréalaise tiendra bientôt sur l’aménagement du campus et de ses abords.

La Coalition revendique un aménagement social tenant compte des besoins en habitation, des enjeux de mobilité des personnes et de leur santé, des impacts sur l’activité économique locale et de la lutte à la pauvreté.

Les préoccupations des participants à la rencontre de samedi étaient diverses, mais bien concrètes. «Parmi les premières réactions, les gens craignent du condo mur à mur dans le secteur, a indiqué à l’Agence QMI Gaël Morin-Greene, un organisateur communautaire membre de la Coalition. De plus, la Ville a prévu un terrain pour aménager des logements sociaux, mais nous trouvons que c’est insuffisant.»

De plus, les citoyens s’inquiètent de l’augmentation des îlots de chaleur avec la création du campus Outremont et veulent s’assurer d’un plus grand verdissement du secteur pour combattre ce problème.

Commentaires