/lifestyle/casa
Navigation
Design

Un Grand prix du design pour Martine Brisson

Coup d'oeil sur cet article

Un coin de Provence au cœur du Plateau Mont-Royal

Un coin de Provence au cœur du Plateau Mont-Royal

Pour son aménagement du toit terrasse de l’ancienne résidence-atelier de l’artiste peintre Betty Goodwin, la designer Martine Brisson a été récompensée de l’un des prestigieux Grand prix du design, l’équivalent du Félix pour les gens de la musique ou du Gémeau pour ceux de la télévision. Cette récompense a été d’autant plus appréciée par Mme Brisson qu’elle avoue avoir eu un plaisir fou à réaliser ce projet. «Un projet comme ça, ça n’arrive qu’une seule fois en carrière, si on est chanceux», explique-t-elle.

Mme Brisson a conçu un ensemble extérieur à la fois simple, chaleureux, cohérent et fonctionnel pour cet espace de 3320 pieds carrés qui se trouve à cheval sur les toits de deux anciennes usines désaffectées du Plateau Mont-Royal. Pour ce faire, elle a choisi de réaliser son projet autour d’un attique (pour les profanes, il s’agit d’un espace érigé sur la toiture d’un bâtiment mais qui n’en occupe pas toute la surface) qui fait le lien entre l’espace intérieur du rez-de-chaussée et les différentes pièces fonctionnelles de la terrasse.

Cet attique de 550 pieds carrés a été réalisé en tenant compte des caractéristiques de la résidence-atelier puisque son enveloppe de métal noir rappelle la façade. Pourvu de deux gigantesques baies vitrées et d’une porte-fenêtre, que l’on peut ouvrir pour profiter du beau temps, cet attique comprend une grande salle de séjour avec foyer et une magnifique salle de bain.

EXTÉRIEUR

Tout le tour de la terrasse extérieure, on retrouve d’immenses bacs à fleurs avec des incrustations de lumière; une façon à la fois esthétique et originale de respecter les règlements municipaux qui exigent qu’une terrasse soit munie d’un garde-corps de 42 pouces de hauteur. Entièrement recouvert de bois de cèdre, d’arbustes et de plantes, le reste de la superficie de la toiture a été divisé en différents espaces qui sont aussi esthétiques que fonctionnels. On y trouve notamment une cuisine d’été tout équipée recouverte d’une pergola où poussent des vignes et entourée de panneaux de lin qui permettent de préserver son intimité, ainsi qu’un superbe salon lounge bordé d’une plantation d’arbres et d’arbustes de sept pieds de hauteur ce qui fait dire à Mme Bisson : «L’été on n’a pas l’impression d’être en plein centre-ville de Montréal, on se sent plutôt comme si on était en Provence ».

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.