/news/politics
Navigation
Parti conservateur

Un sondage partisan

boulerice
Photo Chris Wattie / Reuters «Les questions sont formulées de telle manière qu’on est obligé de répondre en leur faveur», a critiqué Alexandre Boulerice.

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti conservateur du Canada demande aux Canadiens, sur son site internet, de répondre à un sondage, dont certaines questions manquent d’objectivité.

Dans ce sondage, intitulé «À vous la parole sur les enjeux importants», le parti pose 16 questions qui peuvent être répondues par oui, non ou indécis. La première question donne, dès le départ, le ton du questionnaire. Le parti demande : «Est-ce que vous soutenez notre décision d’abolir le registre des armes d'épaule, inefficace et coûteux ? »

«Les questions sont formulées de telle manière qu’on est obligé de répondre en leur faveur», a indiqué le député du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Rosemont – La Petite-Patrie, Alexandre Boulerice.

Un peu plus loin dans le questionnaire, le parti demande : «Est-ce que vous êtes d’accord avec notre politique étrangère réfléchie consistant à soutenir Israël ? »

Le sondage se poursuit avec des questions comme : «Nous permettons le partage du revenu de pension des aînés afin d’alléger leur fardeau fiscal. Est-ce que vous soutenez cette mesure ?» Difficile pour un répondant de s’opposer à alléger le fardeau fiscal des aînés.

Les questions qui concernent le Parti conservateur ont toutes un ton positif, tandis que celles mentionnant les partis de l’opposition sont formulées de façon négative.

Le Parti conservateur ne manque pas l’occasion de critiquer ouvertement ses adversaires. Trois questions visent directement le NPD, dont «Est-ce que vous êtes d’accord avec le NPD, qui soutient que les contribuables canadiens devraient subventionner les banques européennes ?».

«Il y a des faits inventés de toutes pièces dans le sondage comme la taxe sur le carbone tueuse d’emploi. Je ne sais même pas de quoi il parle», a dit Alexandre Boulerice en faisant référence à la question «Est-ce que vous soutenez la taxe sur le carbone tueuse d’emplois de 21 milliards de dollars de Thomas Mulcair ?».

Pour le député, cette façon de procéder n’est pas honnête. «Faire un sondage c’est correct, mais il faut le faire de façon honnête, a-t-il ajouté. Ici, il y a un problème éthique, indique le député. On prend ça au sérieux. Au NPD, nous voulons faire de la politique de façon propre, et ça, ce n’est pas un moyen d’y arriver.»

Les appels faits au Parti conservateur sont restés sans réponse.

Commentaires