/news/politics
Navigation
Ambassadeur

Liberté religieuse et politique étrangère du Canada

Stephen Harper
Photo archives / Reuters Le premier ministre Stephen Harper.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le premier ministre Stephen Harper a annoncé la création du Bureau de la liberté religieuse du Canada, lequel sera dirigé par un ambassadeur, Andrew P. W. Bennett. M. Bennett est un fonctionnaire et un universitaire ayant une formation en histoire, sciences politiques et études religieuses.

Rattaché au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, le nouvel organisme sera doté d’un budget annuel 5 millions $.

Son mandat consistera à promouvoir la liberté de croyance ou de religion en tant qu’élément prioritaire de la politique étrangère du Canada.

«Notre gouvernement reconnaît les liens cruciaux et historiques entre le respect du pluralisme religieux et le développement même de la démocratie», a déclaré le premier ministre Harper, lors d’une cérémonie tenue à Vaughan, en Ontario.

«C’est pourquoi nous allons continuer à nous faire un champion de la liberté de conscience et de religion dans le monde entier», a ajouté le chef conservateur.

Selon une note d’information du ministère des Affaires étrangères, le Bureau de la liberté religieuse du Canada sera axé sur la défense des droits, l’analyse, la mise au point de politiques et l’établissement de programmes afin de protéger les minorités religieuses menacées et de faire valoir leurs droits.

Lors du discours du Trône de 2011, le gouvernement conservateur s’était engagé à promouvoir la liberté de religion et à se faire le porte-parole des minorités religieuses vulnérables à l’étranger.

 

Commentaires