/travel
Navigation
La Route de l’Érable

Le sirop d’érable sort des cabanes

Coup d'oeil sur cet article

Il n’est pas question ici de vous inviter à bouder les cabanes à sucre, bien au contraire, cette tradition qui réunit la famille dans la nature doit rester. Cependant, sachez qu’il vous est également possible, toute l’année, de trouver votre plaisir en découvrant les merveilles réalisées avec le sirop d’érable par des créatifs talentueux.

Il n’est pas question ici de vous inviter à bouder les cabanes à sucre, bien au contraire, cette tradition qui réunit la famille dans la nature doit rester. Cependant, sachez qu’il vous est également possible, toute l’année, de trouver votre plaisir en découvrant les merveilles réalisées avec le sirop d’érable par des créatifs talentueux.

Depuis quelques années, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ) invite des chefs, des pâtissiers, des vignerons et des boulangers de toutes les régions du Québec à relever le défi de transformer ce véritable trésor québécois. À ce jour, environ 150 d’entre eux en ont agrémenté leur menu, l’ont ajouté à leurs pains ou pâtisseries, ou en ont fourré leurs chocolats, en ont assaisonné leur thé ou l’ont transformé en liqueurs ou cocktails.

Des « sucrées » belles balades

Il en résulte une Route de l’Érable qui permet aux amateurs de balades de se sucrer le bec tout au long de l’année. Cette route, non balisée, invite à découvrir les beautés de nos régions en faisant de petites «saucettes sucrées» dans les restaurants, auberges, salons de thé, vignobles, microbrasseries, boulangeries, pâtisseries, charcuteries, fumoirs, magasins généraux, sans oublier la plus ancienne épicerie d’Amérique du Nord et deux Économusées, celui du Chocolat et celui de l’Érable.

Au fil des arrêts, en plus de vous régaler, vous découvrirez l’importance de cette industrie qui génère, chaque année, un chiffre d’affaires de 610 millions $. La Fédération des producteurs acéricoles du Québec rappelle que le Québec fournit 77 % de la production de la planète, vend son sirop dans 50 pays, compte 13 500 acériculteurs qui exploitent 7000 entreprises acéricoles qui produisent chaque année 43 millions d’entailles. Il en résulte 12 000 emplois directs soit 1,5 % des emplois en région rurale.

Pour trouver les créatifs et leurs adresses ou pour planifier un circuit : www.laroutedelerable.ca

Commentaires