/news/currentevents
Navigation
Criminalité

Les données de Statistique Canada sous la loupe

situation federal

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Alors que le ministère de la Sécurité publique publiera vendredi son rapport annuel indiquant que ses efforts de répression de la criminalité paient, une analyse publiée jeudi révèle au contraire que les données de Statistique Canada ne brossent pas un portrait juste de la situation.

Des données fournies par le ministère indiquent que le taux de criminalité a baissé de 22% au pays depuis l’arrivée des conservateurs au pouvoir, incluant une réduction de 13% des crimes violents.

«Le premier ministre a été très clair que la sécurité des Canadiens était l’une des priorités du gouvernement», a indiqué Julie Carmichael, porte-parole du ministère de la Sécurité publique.

Le ministère utilise des données de Statistique Canada pour produire son rapport annuel.

Un rapport dévoilé jeudi par Scott Newark, président de l’Association canadienne des policiers, et le MacDonald-Laurier Institute, indique cependant que les données de Statistique Canada ne reflètent pas le portrait exact de la situation.

Le périodique Juristat de Statistique Canada estime que seulement 31% des crimes sont rapportés à la police, ce qui veut dire que plus des deux tiers des crimes commis ne sont pas répertoriés dans les rapports gouvernementaux, a signalé M. Newark. De plus, a-t-il ajouté, lorsqu’un individu commet une série de méfaits, seul le crime le plus violent est généralement rapporté.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.