/entertainment/tv
Navigation
La voix

Un secret plus ou moins bien gardé

La Voix est le révélateur d’un large bassin de chanteurs de talent

Un secret plus ou moins bien gardé
photo d’archives Les coachs de l’émission sont unanimes: la belle province regorge de talent.

Coup d'oeil sur cet article

La Voix semble avoir provoqué une prise de conscience chez plusieurs téléspectateurs. Depuis quelques semaines, ils sont nombreux à émettre le même constat: «Le Québec regorge de belles voix!» Les coachs abondent dans le même sens. Ils révèlent toutefois qu’ils connaissaient ce secret bien avant de participer à l’émission.

La Voix semble avoir provoqué une prise de conscience chez plusieurs téléspectateurs. Depuis quelques semaines, ils sont nombreux à émettre le même constat: «Le Québec regorge de belles voix!» Les coachs abondent dans le même sens. Ils révèlent toutefois qu’ils connaissaient ce secret bien avant de participer à l’émission.

Selon Marc Dupré, la belle province est une mine d’or artistique inépuisable. En entrevue, l’auteur-compositeur-interprète révèle qu’il reçoit de tonnes de démos depuis son passage à Star Académie.

«L’autre jour, je suis arrivé chez moi et j’ai trouvé un CD accroché après ma porte. Ça venait d’une petite fille de 12 ans. Sa mère m’écrivait pour m’encourager à l’écouter... et j’ai capoté! My God! Ça n’a aucun sens, chanter de même à 12 ou 14 ans!»

«Je capote, mais je ne suis pas surpris, ajoute-t-il. Je savais déjà qu’on avait beaucoup de chanteurs de talent au Québec.»

Comment expliquer ce phénomène? Marc Dupré croit que l’arrivée du web a grandement contribué à faire exploser la mine de talents partout dans le monde, notamment chez la jeune génération.

«Les jeunes ont accès à tellement de musiques aujourd’hui. Sur Internet, ils peuvent trouver plein de choses: les vidéos, les paroles des chansons... Aujourd’hui, tu peux aller sur YouTube pis écouter la même chanson sur repeat. Avant, c’était beaucoup plus compliqué. Il fallait aller au magasin, acheter le CD, etc.»

L’arrivée d’émissions comme La Voix, American Idol, Star Académie et The X Factor participe aussi au mouvement. «Les gens sortent de leurs coquilles, indique Dupré. Des talents qui autrefois étaient cachés sortent maintenant au grand jour.»

Marie-Mai partage l’enthousiasme de son acolyte. Selon la chanteuse, les voix du Québec se distinguent par leur richesse et leur variété.

«Le Québec est une source inépuisable de talent, dit-elle. Pendant les auditions à l'aveugle nous avons entendu des centaines de candidats talentueux... On aurait facilement pu avoir des équipes trois fois plus grosses!»

Ce soir, Marie-Mai et ses collègues devront continuer à retrancher des candidats lors des impitoyables duels. Pour un deuxième week-end d’affilée, 16 candidats défileront devant les coachs. Chacun d’eux tentera de s’illustrer pour passer à l’étape suivante: les directs.

Jean Ravel contre Fred Lebel

Parmi les affrontements à surveiller, citons celui entre Fred Lebel et Jean Ravel. Les deux protégés de Marie-Mai pousseront la note à l’unisson sous le regard attentif des coachs et des mentors, Daniel Bélanger, Claude Dubois, Annie Villeneuve et Fred St-Gelais. Aux auditions à l’aveugle, Jean Ravel avait fait preuve d’ambition en reprenant Somebody to Love, de Queen.

Pour sa part, Fred Lebel avait titillé l’oreille de Marie-Mai avec Highway to Hell du groupe AC/DC.

Il s’agira d’un combat sans doute très intéressant puisque les deux aspirants ont chacun une bonne expérience de scène. Ravel a joué dans plusieurs comédies musicales au fil des années, à commencer par Notre-Dame-de-Paris, Starmania et La légende de Jimmy. Quant à Lebel, il chante avec les Porn Flakes depuis une bonne demi-douzaine d’années.


• TVA présente La Voix ce soir à 19h30.

Commentaires