/lifestyle/health
Navigation
Santé

Préparez vos muscles à l’effort

Préparez vos muscles à l’effort
Photo Fotolia Si vous avez abusé de vos muscles, utilisez le froid pour traiter la partie endolorie.

Coup d'oeil sur cet article

Vous avez décidé de suivre mon conseil de la semaine dernière et de jouer dehors? Vous avez planifié une semaine de plein air en famille à l’occasion de la prochaine relâche scolaire? Il ne suffit pas de vous préparer mentalement à le faire. Votre corps aussi doit s’y préparer...

Vous avez décidé de suivre mon conseil de la semaine dernière et de jouer dehors? Vous avez planifié une semaine de plein air en famille à l’occasion de la prochaine relâche scolaire? Il ne suffit pas de vous préparer mentalement à le faire. Votre corps aussi doit s’y préparer...

Toute activité physique répétitive, même la marche, prédispose aux blessures musculaires ou articulaires si on ne s’y prépare pas adéquatement. Si vous n’avez pas fait de ski depuis 10 ans, par exemple, vous n’aurez pas la même facilité à dévaler la pente ou à vous élancer sur la piste, et vos muscles, mécontents, risquent de vous réserver quelques mauvaises surprises! Ce n’est pas une raison pour éviter de faire du sport! Les avantages de sa pratique dépassent de loin les inconvénients qui peuvent en résulter. Allez-y toutefois progressivement.

LES BLESSURES MUSCULAIRES

Nous sommes tous construits de façon légèrement différente et notre architecture peut présenter certains points faibles qui prédisposent aux blessures sportives. Cependant, dans la majorité des cas, les blessures musculaires résultent d’une mauvaise préparation.

Toute activité sportive devrait être précédée d’un échauffement afin d’assouplir les muscles. Les étirements, qui améliorent la performance musculaire, seront efficaces principalement après la pratique de l’activité sportive et aideront à bien relaxer. Reposez-vous bien. Ne surestimez pas vos capacités, exercez-vous progressivement et n’essayez pas de battre des records. Ne pratiquez pas de sport à jeun et buvez régulièrement, car l’hydratation aide à maintenir la circulation sanguine dans les fibres musculaires. N’attendez surtout pas d’avoir soif! Utilisez toujours des équipements qui vous conviennent comme, par exemple, des chaussures bien ajustées et adaptées au sport que vous pratiquez. Enfin, écoutez votre corps. Un signal de douleur musculaire est souvent précurseur de blessures musculaires plus graves si vous restez sourd aux messages de vos muscles et abusez de leur tolérance.

LA COURBATURE Résultat d’un effort musculaire intense sur un muscle mal préparé ou d’une hydratation inadéquate, la courbature est une inflammation du muscle en raison d’une présence anormale d’acide lactique. La douleur survient après l’exercice. Un avertissement en quelque sorte. Quelques jours de repos suffiront. Bains chauds, massages et étirements doux permettront d’accélérer la disparition des courbatures.

LA CRAMPE Elle peut apparaître durant l’activité ou après. Encore une fois, les muscles n’ont pas été suffisamment réchauffés avant l’exercice ou leurs limites ont été dépassées. C’est souvent un signe d’épuisement. Quand elle persiste, on l’appelle contracture. Chaleur et repos de quelques jours, massages et étirements quand la douleur a disparu constituent le traitement de base des contractures.

LA CONTUSION Elle correspond à un choc direct sur le muscle pendant sa contraction. Le muscle a été écrasé sans qu’il y ait lésion de la fibre musculaire. La douleur se localise au point d’impact qui présente également une enflure. La rupture des vaisseaux sanguins forme un petit épanchement de sang sous la peau (ecchymose). En fonction de l’importance de la contusion, la période de rétablissement pourra varier de quelques jours à un mois. Il ne faut en aucun cas étirer le muscle, ni le masser, ni lui appliquer de la chaleur.
Pour les cas légers, le traitement passe par l’application de glace et par le respect d’un repos relatif de deux ou trois jours. Autrement, il s’agit également de glacer, de prendre un repos complet et de consulter un médecin.

L’ÉLONGATION Le muscle a été étiré au-delà de sa capacité. Une réaction inflammatoire s’en suit. Au contraire de la courbature, la douleur liée à une élongation intervient pendant l’exercice. Glace et repos complet pour plusieurs jours s’imposent.

CLAQUAGE ET RUPTURE Lors du claquage le muscle a été étiré au-delà de sa capacité et une partie de la fibre s’est déchirée. Pour la rupture, conséquence extrême de l’élongation, un groupement musculaire s’est rompu. Dans ce cas, comme dans celui du claquage, il est préférable de consulter un médecin.

Commentaires