/opinion
Navigation

Le mal québécois

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous vu la publicité «Vous êtes plus riche que vous ne le croyez»? Ce ne sont pas les Québécois qui sont riches, mais plutôt le Québec qui est riche. Le Québec est plus riche que vous ne le croyez. Riche de gens travaillants et admirables, de ressources naturelles exceptionnelles et d’une situation géographique unique.

Avez-vous vu la publicité «Vous êtes plus riche que vous ne le croyez»? Ce ne sont pas les Québécois qui sont riches, mais plutôt le Québec qui est riche. Le Québec est plus riche que vous ne le croyez. Riche de gens travaillants et admirables, de ressources naturelles exceptionnelles et d’une situation géographique unique.

Nous avons une main-d’œuvre hautement qualifiée, des travailleurs productifs, des entrepreneurs motivés, une capacité créative reconnue, des capitaux de risque disponibles et accès au plus grand marché du monde, le marché américain.

Ressources extraordinaires

Nous avons surtout de l’eau à profusion, du vent à volonté, de l’électricité à revendre, du gaz de schiste exploitable, des minerais de fer, d’or, de nickel et de cuivre en abondance, des terres rares exceptionnelles et des réserves de pétrole à faire rêver. Mais nous ne les exploitons pas.

Eau à revendre

Nous avons une des plus grandes réserves d’eau douce du monde et plus d’un million de lacs, rivières et cours d’eau équivalant à 3 % des réserves mondiales. Les peuples s’entretuent pour avoir accès à l’eau potable, mais nous ne l’exploitons pas.

Nous avons une capacité extraordinaire de produire de l’électricité à faible coût et de la vendre sur les marchés étrangers, mais nous sommes trop frileux pour le faire.

Terres rares abondantes

Nous avons un sous-sol québécois regorgeant de terres rares comme l’yttrium, le néodyme ou l’erbium, nécessaires pour mettre au point des technologies de pointe allant des téléphones cellulaires aux moteurs de voiture en passant par les écrans de télévision. Actuellement, la Chine détient 97 % de ce marché et encaisse un énorme profit, mais en massacrant l’environnement. Nous pouvons l’exploiter tout en respectant mieux l’environnement, mais on ne le fait pas.

Plein de pétrole

Nous avons des réserves probables de pétrole de plus de 40 milliards de barils d’une qualité semblable à celui de l’Arabie saoudite. Il est plus écologique de l’exploiter ici plutôt que de l’extraire des sables bitumineux ou de le faire livrer par bateau de lointains pays. Pourtant le gouvernement québécois ne fait rien.

Mais nous sommes encore pauvres

Pourtant, nous sommes l’une des provinces les plus pauvres du Canada. Notre revenu par habitant est trop faible, notre endettement personnel est trop grand, notre État québécois est près de la faillite et nous recevons près de 8 milliards en péréquation. Nous empochons de la péréquation depuis 55 ans.

Nous siphonnons le Canada pour nous payer des programmes sociaux nécessaires et justifiés, mais dont nous n’avons pas les moyens. Nous sommes accablés de taxes, empêtrés dans les lourdeurs administratives et nos fondations sont pourries par la corruption.

J’ai découvert dans nos sondages que les Québécois ont confiance en leur talent personnel, mais dès qu’on passe au niveau collectif, ils sont dans le doute et la méfiance. Les Québécois ont besoin d’une direction et d’un leadership forts pour sortir de la morosité.

Le mal québécois, c’est ce spectacle permanent de nos divisions et de nos chicanes qui nous empêchent d’avancer et de tirer profit de nos richesses. Est-il possible de créer de la richesse pour se la partager ensuite?

Montrez-nous, cher gouvernement, que nous ne sommes pas nés pour un petit pain.

Commentaires