/news/health
Navigation
Restaurants rapides

Sel au restaurant : il faut réduire le niveau

sel
© Archives / Agence QMI Ce rapport indique que les Canadiens consomment une quantité moyenne journalière de 3400 mg de sel, soit deux fois plus que la cible de 1500 mg.

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – La teneur en sodium dans les plats servis dans des restaurants rapides et les restaurants assis au Canada dépasse fréquemment le taux recommandé, affirment deux chercheuses torontoises dans une nouvelle étude publiée dans la «Revue canadienne de santé publique».

Mary J. Scourboutakos et Mary R. L’Abbé ont évalué en 2010 les niveaux de sodium dans les menus de 20 restaurants assis et de 65 restaurants rapides. Après avoir analysé 4044 mets servis dans ces établissements, elles ont comparé leurs données à l’apport suffisant (AS) recommandé et à l’apport maximal tolérable (AMT).

Au terme de leur étude, les deux scientifiques de l’Université de Toronto recommandent qu’il y ait une stratégie de réduction du sodium à l’échelle nationale parce que les niveaux sont très élevés dans les plats des restaurants.

Selon les chercheuses, 40 % des articles au menu des restaurants assis dépassaient l’AS, et 22 % des plats sautés, des sandwichs ou roulés, des plats de côtes et des plats de pâtes avec viande ou poisson dépassaient l’AMT. En moyenne, dans ces établissements, la teneur en sodium des plats correspondait à 97 % de l’AS de 1500 mg/jour.

Dans les restaurants rapides, en moyenne, la teneur en sodium des plats correspondait à 68 % de l’AS.

Les chercheuses estiment qu’avec la prévalence de l’hypertension et des maladies cardiovasculaires chez les Canadiens, il est important réduire les niveaux de sel dans la nourriture.

 

Commentaires