/news/currentevents
Navigation
Enquête | Laval

Chanceuse dans l’immobilier

La femme de l’ex-maire Gilles Vaillancourt a mis la main sur un condo beaucoup moins cher que le marché

Coup d'oeil sur cet article

MIAMI | La femme de l’ex-maire Vaillancourt semble avoir profité d’une incroyable aubaine lorsqu’elle a fait l’achat de son condo en Floride auprès d’une société anonyme des Bahamas, il y a quelques années.

La conjointe de Gilles Vaillancourt a fait l’acquisition, en 2006, d’une copropriété de luxe sur une des plus belles plages de Miami pour un prix équivalent à moins de 60 % de la valeur du marché de l’époque.

Francine Dupuis-Vaillancourt a acquis pour 160 000 $ l’unité 504 au prestigieux ­Tropicana, dans le district de Sunny Isles, selon des documents déposés auprès du Miami-Dade County Recorder et du Miami-Dade County Appraiser (l’évaluateur municipal agréé), selon des documents consultés par notre Bureau d’enquête.

Le vendeur était FLORIM S.A., une socié­té anonyme inscrite aux Bahamas, paradis fiscal notoire.

Comme c’est souvent le cas, le nom du ou des actionnaires de cette société est tenu secret.

Au nom de Madame

Mme Dupuis-Vaillancourt aurait elle-même payé 160 000 $ pour ce condo, selon des documents déposés auprès du Miami-Dade County Appraiser.

Il s’agit de l’appartement 504, situé du côté de la plage. Il y a deux chambres à coucher et deux salles de bains. La superficie est de 1283 pi2.

Le Tropicana compte 54 résidences sur neuf étages.

À l’époque de l’acquisition par Mme Vaillancourt, le même appartement avait une valeur sur le marché estimée à 418 160 $, selon l’évaluateur de Miami-Dade. C’est donc 258 160 $ de plus que le prix payé par la femme de l’ex-maire. Toute une aubaine!

Analyse des ventes

Notre Bureau d’enquête a analysé toutes les ventes de condos au Tropicana depuis sa construction, en 1983, en particulier celles d’appartements en 2005 et 2006, pério­de durant laquelle Mme Vaillancourt a acquis le sien.

Ainsi, sept autres appartements ont changé de mains pour des sommes variant entre 600 000 $ et 850 000 $.

Un an plus tôt, en 2005, cinq autres ­appartements se sont vendus entre 520 000 $ et 650 000 $ chacun.

Voici des exemples :

• L’unité 502, voisine du même étage (une superficie plus grande avec 1401 pi2), a été vendue pour 650 000 $ en novembre 2005.

• L’unité 403, située un étage plus bas (1283 pi2 de superficie), a été achetée pour 600 000 $ en avril 2006, soit un mois avant l’achat de Mme Vaillancourt.

• L’unité 303 (1283 pi2 de superficie) a été vendue pour 650 000 $ en mars 2006.

• L’unité 302 (1400 pi2 de superficie) a été vendue pour 690 000 $ en juillet 2006.

• L’unité 804 (1283 pi2 de superficie) s’est vendue 800 000 $ en mars 2006.

Pas de commentaires

Bien que notre recherche soulève des questions quant au faible prix d’achat payé par Mme Vaillancourt, celle-ci a refusé de nous répondre lorsque nous l’avons jointe au téléphone.

«Non, monsieur, je vous réponds pas!» ­ a-t-elle lancé, sèchement.

«Non, c’est pas de vos affaires!»

Quand nous avons tenté de visiter le complexe en Floride, personne n’a voulu répondre à nos questions et nous avons été rapidement escortés hors des lieux.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.