/entertainment/celebrities
Navigation
Sondage radio d’hiver

Le 98,5 continue de dominer les ondes

La station de Paul Arcand perd quelques plumes, mais devance toujours ses plus proches rivaux

Coup d'oeil sur cet article

Grâce aux émissions de Paul Arcand et compagnie, le 98,5 continue de trôner au sommet des radios à ­Montréal, selon les sondages PPM publiés hier. Couvrant une période atypique de l’année, qui inclut notamment les vacances de Noël, le plus récent coup de sonde révèle aussi une poussée évidente de Rouge fm, la Première Chaîne et NRJ.

Grâce aux émissions de Paul Arcand et compagnie, le 98,5 continue de trôner au sommet des radios à ­Montréal, selon les sondages PPM publiés hier. Couvrant une période atypique de l’année, qui inclut notamment les vacances de Noël, le plus récent coup de sonde révèle aussi une poussée évidente de Rouge fm, la Première Chaîne et NRJ.

Le 98,5 a récolté des parts de marché de 20,4 % du 26 novembre 2012 au 24 février 2013, en baisse de 2,1 % comparativement à ­l’automne, alors qu’il obtenait 22,5 %. Ce ­fléchissement n’a toutefois pas entaché son règne, puisqu’il jouit toujours d’une grande avance sur ses plus proches rivaux.

La station du groupe Cogeco Diffusion ­domine les ondes depuis les six derniers sondages. «Toutes nos émissions de jour sont numéro un», indique Réal Germain, directeur général du 98,5, citant Puisqu’il faut se lever le matin (au top non seulement à Montréal, mais au Québec et au Canada), Isabelle Maréchal en avant-midi, Dutrizac à l’heure du lunch et Montréal maintenant au retour.

Aucune inquiétude

La baisse observée n’inquiète pas André St-Amand, vice-président, Programmation, chez Cogeco Diffusion. «Les habitudes d’écoute changent en décembre et en janvier. Les gens magasinent. Nos animateurs étaient en congé. Ça affecte les ­sondages.»

Les deux hommes soutiennent que les ­résultats de février indiquent clairement que l’hégémonie du 98,5 perdurera encore longtemps, grâce au retour du hockey, entre ­autres. Diffuseur officiel des matchs du Canadien, le 98,5 a repris l’avantage des soirées ­depuis la fin du lock-out, apprend-on. «En ­février, on a obtenu 22,7 parts de marché, ­souligne Réal Germain. Ça nous donne un super élan pour mars, avril, mai. On voit que la station n’a rien perdu.»

Joël Legendre fait une percée

Du côté d’Astral, propriétaire de Rouge fm et NRJ, on souligne la progression des deux stations du côté des parts de marché. Celles de Rouge fm ont grimpé de 1,1 % par rapport à l’automne pour s’établir à 13,4 %, tandis que celles de NRJ atteignent 8,7 % (comparativement à 7,1 %).

«On rattrape Rythme, déclare Brigitte ­Simard, directrice des programmes à Rouge fm. On fait des gains historiques.»

Parmi les points positifs énumérés par Mme Simard, citons la performance de Joël Legendre à l’heure du lunch, qui dépasse maintenant Les midis de Véro (Rythme) chez les 25-54 ans. «C’est symbolique, parce qu’on connaît la popularité de Véronique Cloutier, note-t-elle. Ces résultats, ce n’est pas un ­hasard. Joël Legendre est très proche du public de Rouge. Il travaille fort. Il en récolte les fruits aujourd’hui.»

On célèbre également chez NRJ, dont la nouvelle direction musicale (on vise les hommes de 30 à 40 ans) semble plaire aux ­auditeurs.

«Au cours des cinq dernières années, l’écart entre nous et CKOI n’a jamais été aussi grand», mentionne Martin Tremblay directeur des programmes de NRJ 94,3.

La Première Chaîne va mieux

La Première Chaîne de Radio-Canada a aussi profité des derniers mois pour faire le plein d’auditeurs. Ses parts de marché sont passées de 11,3 % à 13,3 %. Directrice de la Première Chaîne, Anne Sérode relève la belle performance des rendez-vous du week-end, dont À la semaine prochaine et Samedi et rien d’autre, qui ont respectivement augmenté leurs parts de 12 % et 19 %. «À la semaine ­prochaine est une émission qui a réussi à fidéliser son public avec un humour intelligent et rassembleur, dit Mme Sérode. C’est un concept original qu’on n’entend nulle part ailleurs. Ça montre bien la créativité en ébullition des artisans de la radio publique.»

Piloté par René Homier-Roy, C’est bien meilleur le matin a aussi enregistré une hausse, mais il traîne toujours derrière Puisqu’il faut se lever avec Paul Arcand.

Toujours difficile pour CHOI Radio X

Par ailleurs, les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous pour CHOI Radio X dans la métropole. Après avoir connu un départ difficile cet automne, la station, qui a récemment perdu les services de Marie-Claude ­Savard, peine à s’implanter.

Ayant atteint un maigre 0,8 % au cours des mois de septembre, octobre et ­novembre, ses parts de marché affichent aujourd’hui un famélique 0,6 %.

top stations
1  98,5
20,4 %
2  Rythme FM
16,2 %
3  Rouge fm
13,4 %
4  Première Chaîne
13,3 %
5  NRJ
8,7 %
top émissions
1   Puisqu’il faut se lever
(98,5)
2   À la semaine prochaine
    (Première Chaîne)
3   Samedi et rien d’autre
    (Première Chaîne)
4   Les week-ends à Mario
    (Rythme FM)
5   Dutrizac
(98,5)
Source : amm, bbm radio
audimétrie (PPM) Tous 2 +
Commentaires