/news/health
Navigation
Système de santé

Médecins et infirmières doivent innover

santé
AGNÈS CHAPSAL / AGENCE QMI Sur la photo: le spécialiste en médecine d'urgence et chef du service de médecine d'urgence de l'Institut de cardiologie de Montréal, Dr Alain Vadeboncoeur et la présidente sortante de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, Gyslaine Desrosiers.

Coup d'oeil sur cet article

«Nous devons innover», ont déclaré à l’unisson l’urgentologue de l’Institut de cardiologie de Montréal, Dr Alain Vadeboncœur et la présidente sortante de l’Ordre des infirmières du Québec, Gyslaine Desrosiers, lors d’une conférence mardi à l’intention du corps médical.

Sans utiliser la langue de bois, les deux conférenciers ont pointé les dysfonctionnements du système de santé.

«Quand vous êtes malade, qui voyez-vous? a demandé le Dr Vadeboncœur. Au Québec, quand tu es malade, tu vois quelqu’un et quand tu n’es pas malade, tu vois ton médecin de famille,» a-t-il répondu. Il recommande un accès adapté aux soins et que ces derniers soient pertinents.

«Nous devons innover, c’est presque une responsabilité sociale», a renchéri Gyslaine Desrosiers, qui estime que la bureaucratie n’y est pas favorable.

Citant l’exemple de la formation d’infirmières en néonatalité aux États-Unis pour les besoins d’un hôpital de Montréal, sans l’aval de l’administration, Mme Desrosiers a prôné une «innovation délinquante».

 

Commentaires