/misc
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Qu'est-ce qui s'est passé entre la fin de Wings of liberty et Heart of the swarm?

Coup d'oeil sur cet article

S'il y a bien une chose qui me frustre dans l'industrie du jeu vidéo, c'est bien jouer à une série et avoir l'impression qu'il me manque des bouts de l'histoire. C'est ce que j'ai ressenti en jouant à Halo, série qui m'a grandement attaché à l'univers du jeu digital. C'est que je souhaite vous éviter par cet article. Comme certains joueurs de Starcraft l'auront remarqué (ou pas)  Blizzard suggère de lire Flashpoint, un livre qui raconte ce qui arrive immédiatement après Wings of Liberty.

Évidemment, je ne vous retranscrirai pas le livre au complet, simplement une petite mise en bouche qui vous donnera le goût de vous lancer dans cet incroyable interlude.

Tout commence par la fuite de Char, la planète qui sert de base aux zergs. Suite à la chute de Kerrigan, les zergs n'ayant plus rien pour les contrôler sont dans un état de folie meurtrière, ce qui complique l'extraction de l'ancienne "Queen of Blades". De plus, Jim Raynor commence déjà à être torturé par le geste qu'il a dû commettre afin de garder Sarah Kerrigan en vie, tuer son ancien ami Tychus Findley. Après avoir réussi à s'échapper des griffes de la planète volcanique, les "Raynor's Raiders" sont confrontés à un autre défi de taille, confronter la flotte d'Arcturus Mengsk.

Avec une flotte en mauvais état et contre un adversaire aussi crapuleux que les zergs, Jim et sa bande n'ont pas le choix, ils doivent fuir ou mourir. Par une manoeuvre astucieuse, l'Hyperion, le Bucephalus et une poignée de croiseurs réussissent à quitter le système. Toutefois, les vaisseaux étant dans un état lamentable, ils ne peuvent pas effectuer un autre "passage en vitesse lumière" pour se rendre à leur destination finale, le laboratoire du docteur Narud, un spécialiste en biologie Zerg. Avant de pouvoir se rendre au laboratoire secret du docteur, la flotte fait escale à "Dead men's port" un repère de mercenaires. Jim profite de cet arrêt pour s'occuper davantage de Sarah Kerrigan et tente d'en savoir le plus possible sur son état. Kerrigan est redevenu humaine, mais sa chevelure est restée dans son état Zerg. Elle semble aussi très faible et très en colère et repousse Jim. Pendant ce temps, la réparation des vaisseaux vas bon train. Valerian Mensk (fils d'Arcturus Mensk qui s'est rebellé contre son père) réussis même à contacter le docteur Narud et à le convoquer à fin de d'organiser leur fuite. Toutefois les espions de Mengsk vendent la mèche et précipitent le départ de toute la bande vers le laboratoire du docteur.

Une fois arrivée dans les installations secrètes du docteur, Kerrigan fait savoir qu'elle n'est pas d'accord avec le fait d'être étudiée comme un vulgaire rat de laboratoire et qu'elle n'a aucune confiance en Valerian. Raynor réussi à la résonner, car il tient à s'assurer que la transformation de Kerrigan est complète et qu'elle est bel et bien redevenue la femme qu'il aime. Toutefois, Narud trahit Raynor et Valerian et tente de les tuer afin de pouvoir étudier librement Kerrigan. Les deux hommes réussissent toutefois à s'échapper avec Kerrigan malgré de nombreuses surprises que le docteur a mises sur leur route. Dans la fuite, Kerrigan semble avoir repris ses forces et utilise ses anciens pouvoirs psychiques de jadis et, à la grande surprise de tous, ceux de la "Queen of blades"! Kerrigan tue à une vitesse folle pour pouvoir sortir elle est ses amis de ce piège. Dans la manoeuvre, vu son manque de contrôle sur ses pouvoirs, elle tue accidentellement un membre d'équipage de l'Hyperion. Ce qui inquiète légèrement tout le monde. Encore une fois Mengsk réussit à les retrouver et Jim Raynor et sa bande doivent s'échapper de justesse d'une situation qui semble sans issue.

Voilà un résumé très très sommaire de ce qui se déroule entre le premier et deuxième opus de Starcraft 2. J'espère avoir assez piqué votre curiosité pour vous donner le goût de lire cette palpitante aventure dans son intégralité!