/entertainment/music
Navigation
Chanson de Granby

Andréanne A. Malette, fière porte-parole de la 45e édition

Les académiciens Andréanne A. Malette et Olivier Dion, lors de l'Expérience Leucan, une soirée-bénéfice au profit des enfants atteints de cancer qui s'est déroulée à Montréal, le jeudi 8 novembre 2012. GHYSLAIN LAVOIE/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI
Photo Ghyslain Lavoie / Agence QMI Les académiciens Andréanne A. Malette et Olivier Dion, lors de l'Expérience Leucan, une soirée-bénéfice au profit des enfants atteints de cancer qui s'est déroulée à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-académicienne et auteure-compositrice-interprète Andréanne A. Malette, qui a porté plusieurs chapeaux pour le Festival international de la chanson de Granby (FICG) durant les dernières années, s’est vue confier celui de porte-parole de la 45e édition, qui aura lieu du 4 au 14 septembre prochain.

«En plus d’être originaire de Granby, j’ai été placière, participante, artiste invitée, animatrice, demi-finaliste en 2008 et diplômée de l’École nationale de la chanson de Granby, a indiqué l’artiste en marge de la conférence de presse pour annoncer la programmation. J’ai même déjà été mannequin pour le poster! Ce festival fait vraiment partie de moi.»

«L’année prochaine, je postule pour être directrice, a-t-elle lancé à la blague, avant de dire qu’elle était extrêmement reconnaissante qu’on lui accorde ce titre. C’est une consécration pour moi.»

Elle aura la chance d’épauler les demi-finalistes de cette nouvelle mouture, en plus d’être artiste invitée de la Grande Finale Rouge FM, où elle interprétera quatre chansons.

«Je suis ici pour inviter les artistes à s’inscrire, car le FICG, c’est plus qu’un festival, c’est un lieu de rencontre, a-t-elle indiqué. Pour ma part, ce sont la formation et les contacts que je me suis faits qui ont changé quelque chose dans mon parcours professionnel. Ç’a été un moment décisif.»

Le plus important concours de la chanson francophone au Canada réunira plus d’une centaine de professionnels des médias, du disque et du spectacle provenant de la francophonie, qui accorderont le prestigieux titre de Lauréat 2013 du FICG.

Nouvelle série de spectacles

Pour célébrer en grand la 45e édition, le FICG arrive avec un nouveau concept de séries de spectacles, intitulé «Les monumentales signées Granby».

Présentés au Monument-National en formule cabaret dès le 6 septembre, le but de ces concerts est de réunir sur scène des demi-finalistes, finalistes et gagnants des éditions précédentes, auxquels se joindront des artistes invités à la feuille de route plus garnie. Déclinés en six soirées uniques qui s’étendront jusqu’en mai 2014, les détails de ces spectacles seront dévoilés progressivement.

Toutefois, pour donner le coup d’envoi à cette série, deux spectacles ont été programmés au printemps. Le 17 avril, entre autres, le grand gagnant de la dernière édition du FICG, Rod le Stod, se joindra à Yann Perreau. Le 22 mai, c’est la chanteuse Joe Bocan (finaliste 1983), qui sera l’invitée spéciale.

Les sœurs Boulay et Pierre Lapointe

Les quatre demi-finales du FICG auront lieu du 4 au 7 septembre. L’animation a été confiée au conteur Éric Michaud, Roy des menteurs, au cours desquelles il accueillera des invités de renom. Pierre Lapointe, Les sœurs Boulay, Salomé Leclerc et Rod le Stod pimenteront donc les demi-finales.

Le 14 septembre, la Grande Finale Rouge FM sera animée par Éric Nolin. Les participants se partageront plus de 80 000 $ en prix et en bourses. Les candidatures d’interprètes, auteurs-compositeurs-interprètes et groupes s’exprimant en français, accompagnées d’une démo de trois chansons, sont acceptées jusqu’au 26 avril.


 

Un premier album le 26 mars pour les sœurs Boulay

Mélanie et Stéphanie Boulay, grandes gagnantes des Francouvertes 2012, présenteront leur premier album le 26 mars prochain au cabaret La Tulipe, lors d’une soirée où elles offriront une prestation «sans prétention».

Réalisé par Philippe B. et intitulé «Le poids des confettis», l’album aux sonorités dépouillées, avec voix et guitares en avant-plan, parle «de liberté, d’affirmation de soi, d’amour, d’amitié, de voyages et d’errance».

«Le titre de l’album fait référence à tous les moments passés qui laissent une empreinte de nostalgie dans nos vies», a confié Stéphanie. Le chanteur du groupe Avec pas d’casque signe deux chansons sur l’album.

Le tandem partira en tournée jusqu’en 2014. Une trentaine de spectacles sont déjà au programme, dont quelques-uns en Europe, où elles tenteront de percer le marché.

Commentaires