/lifestyle/health
Navigation
Santé

Vous avez mal à la tête ?

Vous avez mal à la tête ?
Photo Fotolia Provoquée par les dérèglements hormonaux, la migraine affecte majoritairement les femmes.

Coup d'oeil sur cet article

Elle nous fait tous souffrir un jour ou l’autre... Le mal de tête, sans gravité dans la majorité des cas, éphémère pour certains, est souvent, pour d’autres, omniprésent et invalidant. Des centaines de milliers de Québécois en souffrent.

Elle nous fait tous souffrir un jour ou l’autre... Le mal de tête, sans gravité dans la majorité des cas, éphémère pour certains, est souvent, pour d’autres, omniprésent et invalidant. Des centaines de milliers de Québécois en souffrent.

On qualifie les maux de tête de céphalées et, comme si ce n’était pas suffisant d’avoir mal à la tête, il en existe plusieurs types! Toutefois, deux de ces affections du système nerveux sont les plus fréquentes : les céphalées de tension et les migraines.

CÉPHALÉES DE TENSION

C’est le mal de tête le plus fréquent et il affecte trois femmes pour deux hommes. La douleur, légère à modérée, est constante et s’exprime des deux côtés de la tête en se concentrant autour des yeux, comme si on vous serrait la tête dans un étau. Une tension est souvent aussi ressentie au niveau des tempes du cou, de la nuque et des épaules. Très souvent, ces céphalées sont reliées au stress ou à l’anxiété, au manque de sommeil, à la faim ou à l’abus de café ou d’alcool.

N’attendez pas que ce type de céphalée devienne votre lot quotidien. De bonnes habitudes de vie et une alimentation saine permettent de l’éloigner. Éliminez de votre vie le stress et les sources de tension. Faites des activités qui vous font du bien, tant physiquement que psychologiquement. Bougez! L’exercice fait fuir le stress et garde votre corps en forme. Ne restez pas l’estomac vide! La sensation de faim peut provoquer des maux de tête. Réduisez votre consommation de café et d’alcool. Ne limitez pas vos heures essentielles de sommeil. Prenez soin de vos yeux et, si vous restez de longues heures devant votre ordinateur, faites des pauses pour éviter la fatigue oculaire et les tensions musculaires.

MIGRAINES

Ce sont les céphalées les plus accablantes, souvent invalidantes, qui peuvent toucher tout le monde. Des facteurs déclenchants les engendrent et, souvent, c’est un déséquilibre hormonal ou chimique au niveau du cerveau qui en est la source. Les femmes en souffrent plus fréquemment que les hommes, et la migraine survient souvent immédiatement avant, pendant ou après les règles, sous l’effet des fluctuations hormonales.

La migraine est la conséquence d’une contraction des vaisseaux sanguins, à laquelle succèdent une dilatation excessive et l’inflammation. Le résultat se caractérise par une douleur intense d’un seul côté de la tête (gauche ou droit), des nausées, des vomissements et une sensibilité à la lumière et au bruit. Une crise de migraine peut durer de quatre à 72 heures, parfois plus, et, dans 15 % des cas, elle sera accompagnée d’une aura. Différents symptômes apparaissent alors avant le mal de tête, et la personne éprouve des troubles visuels comme des taches noires, des éclairs en zigzag ou des étincelles lumineuses.

Le stress et les problèmes quotidiens peuvent déclencher une migraine. Les changements de temps, de saison, d’altitude et de fuseau horaire, ainsi que la perturbation du rythme de sommeil et des heures de repas, peuvent aussi influencer leur fréquence. Parmi les autres facteurs qui les provoquent : les lumières vives, les odeurs inhabituelles, la pollution atmosphérique ou les médicaments. Fumer est également un facteur déclenchant.

Commentaires