/finance/opinion/columnists
Navigation
Administration fédérale

Moins d’employés, plus grosse facture

Coup d'oeil sur cet article

Tenez-vous-le pour dit! Par rapport à 2011, il y aura, en 2014, quelque 26 500 fonctionnaires fédéraux de moins à notre service. Ça annonce de grosses économies en perspective? Non! La facture totale de la rémunération des employés de l’administration fédérale va au contraire continuer d’augmenter.

Tenez-vous-le pour dit! Par rapport à 2011, il y aura, en 2014, quelque 26 500 fonctionnaires fédéraux de moins à notre service. Ça annonce de grosses économies en perspective? Non! La facture totale de la rémunération des employés de l’administration fédérale va au contraire continuer d’augmenter.

Comment peut-on expliquer une telle situation?

En décembre dernier, le collègue Normand Rhéaume, de TVA Nouvelles, rapportait que le fonctionnaire fédéral type bénéficiait d’une rémunération totale de 114 100 $.

C’est la rémunération moyenne que le gouvernement fédéral versait à ses 375 500 employés à la fin de l’exercice financier 2011-2012, selon les données publiées par le Bureau du directeur parlementaire du budget fédéral. Cela comprend le salaire (71,8% de la rémunération) et les diverses contributions au régime de retraite (12,8%), au régime des soins médicaux (5,7%) et aux avantages sociaux.

Total de la facture de la rémunération des fonctionnaires fédéraux? Les frais de personnel s’élevaient, à la fin de mars 2012, à la mirobolante somme de 43,8 milliards. La rémunération des fonctionnaires gruge ainsi 38,1% des charges directes des programmes du gouvernement. Les charges directes excluent les dépenses reliées aux transferts d’argent aux particuliers (comme la pension de vieillesse) et aux provinces.

AUTRES COUPES?

Comme la rémunération des employés de la fonction publique représente la plus grosse dépense de l’administration fédérale, les rumeurs laissent entendre que le gouvernement Harper profitera de son budget de demain pour couper davantage dans le personnel.

Remarquez que cela s’inscrirait dans une tendance assez lourde qui a été amorcée dans les budgets 2010 et 2011, alors que le gouvernement Harper coupait l’équivalent de 4000 employés à temps plein.

Lors de son dernier budget, celui de mars 2012, le ministre des Finances, Jim Flaherty, y allait d’un bon coup de sabre en réduisant sur trois années l’effectif de l’administration fédérale de 19 200 employés additionnels.

La question-choc : avec une telle diminution de personnel, est-ce que le gouvernement Harper réalisera des économies substantielles?

LES CHIFFRES PARLENT

Un rappel. Lors de l’exercice financier 2011-2012, le personnel de la fonction publique fédérale comptait sur l’équivalent de 375 500 employés à temps plein. Débours total: 43,8 milliards de dollars, pour une rémunération moyenne de 114 100 $.

En se fiant aux prévisions du dernier budget fédéral, l’administration publique fédérale ne devrait compter lors de l’exercice financier de 2014-2015 que sur un effectif équivalent à 349 000 per­son­nes à temps complet.

En appliquant à la rémunération totale des fonctionnaires un taux de croissance annuel de 4,4%, le Bureau du directeur parlementaire du budget fédéral évalue la facture des frais de personnel à 45,3 milliards. La rémunération moyenne du fonctionnaire grimperait ainsi à 129 800 $ lors de l’exercice financier de 2014-2015.

On résume le portrait. Avec une réduction d’effectif de 26 500 employés à plein temps, le gouvernement fédéral sera quand même contraint de voir, lors de l’exercice de 2014-2015, la facture de la rémunération de son personnel augmenter par rapport à il y a deux ans.

À cause de quoi, pensez-vous? Tout simplement en raison de l’augmentation de la rémunération moyenne, laquelle passera de quelque 114 100 $ à 129 800 $ dans deux ans.

Commentaires