/news/politics
Navigation
Budget | Infrastructures

Une bouffée d’air frais pour les villes

Une bouffée d’air frais pour les villes
Photo archives / Agence QMI Michael Applebaum.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs maires se réjouissent de la prolongation du programme d’infrastructure annoncé dans le huitième budget Flaherty hier.

Plusieurs maires se réjouissent de la prolongation du programme d’infrastructure annoncé dans le huitième budget Flaherty hier.

Une mesure qui est saluée par tous, car elle apporte une bouffée d’air frais aux municipalités qui ont chacune leur liste d’infrastructures à réparer ou à construire.

Au total, Ottawa prévoit 53,5 milliards de dollars, dont 47,5 milliards de nouveaux fonds pour les infrastructures provinciales, territoriales et municipales entre 2014 et 2024.

«La reconduction du Plan Chantier Canada est un pas dans la bonne direction», a déclaré le maire de Montréal, Michael Applebaum.

Longueuil soumettra une nouvelle demande au gouvernement fédéral pour le développement de l’aéroport de Saint-Hubert, «une infrastructure majeure de transport, essentielle au développement économique de notre région», dit la mairesse Caroline St-Hilaire.

Les transports en commun

Le président de la Chambre de commerce de Montréal métropolitain s’est dit déçu devant l’absence d’une stratégie nationale d’investissement dans les transports en commun.

«Il y a un chantier national de rattrapage dans les transports en commun», a déploré Michel Leblanc.

La Chambre espère toujours une annonce pour la réalisation d’une navette ferroviaire entre le centre-ville de Montréal et l’aéroport Montréal-Trudeau.

À la Ville, la déception était tout aussi palpable. «Le Canada demeure toujours le seul pays du G8 à ne pas avoir de politique nationale de développement des transports urbains», a avancé le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron.

Même son de cloche du côté de Vision Montréal.

«Ottawa dédie 32,2 milliards aux transports en commun, mais ça veut dire quoi?» se demande le président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS), Martin Fortier.

Le pont Champlain

En accordant 125 millions pour la construction du pont-jetée entre l'Île des Sœurs et Montréal, Ottawa envoie un ­signal fort indiquant qu’il soutiendra la construction du nouveau pont Champlain, pense Michel Leblanc.

«Le ministre Flaherty a accordé ce montant sans exiger de péage sur le nouveau pont, c’est très positif», ajoute-t-il.

L’enthousiasme est moins présent du côté de la CCIRS.

«Il n’y a rien de nouveau, ça fait partie du projet de construction du nouveau pont», affirme Martin Fortier, ajoutant que le blocage actuel entre Ottawa et Québec au sujet du type de transport en commun sur le pont «n’a aucun sens».

 

Commentaires