/sports/baseball
Navigation
Pool des pros baseball

L’Importance des lanceurs

L’Importance des lanceurs
photo d’archives Yu Darvish

Coup d'oeil sur cet article

Cliff Lee, Justin Verlander, C.C. Sabathia, Matt Cain, Johan Santana et Roy Halladay appartiennent sans contredit à l’élite des lanceurs du baseball majeur.

À ce titre, ils recevront des salaires faramineux, tous au-delà de la barre des 20 M$ lors de la prochaine saison. À moins de tenir mordicus à l’embauche d’un de ces as du monticule, il vaudrait mieux se tourner vers des lanceurs moins établis dans votre sélection du Pool des Pros.

Les participants du pool du Journal devront sélectionner 20 joueurs, dont 8 lanceurs, au sein de leur formation. Comme ils disposent d’un budget de départ limité à 50 M$, ils doivent investir avec prudence.

Les poolers ne peuvent acquérir de gros noms sans dilapider une grosse portion de leur cagnotte. Ce faisant, ils risqueraient d’affaiblir leur sélection au profit d’un seul joueur. Un peu comme s’ils mettaient tous leurs œufs dans le même panier...

C’est pourquoi les poolers doivent plutôt faire leurs devoirs et partir à la recherche de quelques perles rares. Or, elles ne manquent pas au baseball. Chaque formation compte sur de jeunes lanceurs sous-payés.

En 2012, les Chris Sale, Matt Latos, Lance Lynn, Madison Bumgarner ont tous apporté une contribution solide en échange d’un maigre salaire en bas de 1 M$.

En découvrant les perles de la saison 2013, les poolers pourraient réussir un grand coup.

Plutôt que de dépenser 20 M$ pour acheter un seul lanceur, ils pourraient utiliser ce même montant pour dénicher huit lanceurs à petit salaire.

Dix lanceurs abordables
Yu Darvish

Rangers du Texas

Salaire : 9 M$

Étoile du baseball japonais, il a connu quelques problèmes d’adaptation à sa première saison chez les Rangers. C’est maintenant chose du passé. Un peu cher, il demeure une aubaine en raison de ses performances hors de l’ordinaire.

Joel Hanrahan

Red Sox de Boston

Salaire : 7 M$

Releveur étoile au cours de ses deux dernières saisons chez les Pirates, il est passé aux Red Sox de Boston durant l’hiver. Dans le pool, les bons releveurs sont payants. Il pourrait rapporter gros.

Max Scherzer

Tigers de Detroit

Salaire : 6,735 M$

Redoutable, l’as des Tigers devrait retirer au moins 200 frappeurs sur trois prises cette saison. Solide, il peut constituer le pilier des lanceurs de votre pool.

R.A. Dickey

Blue Jays de Toronto

Salaire : 5 M$

À ce prix, la nouvelle acquisition des Blue Jays est une véritable aubaine. Le gagnant du Cy Young en 2012 devra toutefois montrer qu’il peut répéter son incroyable saison avec les Mets.

Wade Miley

Diamondbacks de l’Arizona

Salaire : 481 000 $

Le lanceur de 26 ans a surpris à sa première saison complète dans le baseball majeur. Il a affiché une domination qu’il n’avait jamais imposée dans les ligues inférieures. Pourra-t-il répéter ses performances. À ce prix, ça vaut peut-être la peine d’essayer.

Bartolo Colon

A’s d’Oakland

Salaire : 3 M$

Le vétéran lanceur a encore quelques bonnes manches dans son vieux bras.

Aroldis Chapman

Reds de Cincinnati

Salaire : 2 M$

Les Reds doivent encore décider si leur jeune merveille cubaine sera utilisée à titre de lanceur partant ou de releveur numéro 1. Une bonne acquisition.

Matt Moore

Rays de Tampa Bay

Salaire : 1 M$

Le lanceur de 23 ans a offert de solides prestations à sa première saison complète avec les Rays. S’il poursuit sur sa lancée, il pourrait représenter l’une des belles aubaines du pool.

Lance Lynn

Cards de Saint Louis

Salaire : 500 000 $

Il a connu une bonne saison en 2012. Releveur converti en partant, il est parti en lion pour ralentir en juillet. Reposé, il pourrait étonner.

Philippe Aumont

Phillies de Philadelphie

Salaire : 500 000 $

Le lanceur québécois doit encore faire ses preuves. Les Phillies misent sur sa puissante balle rapide pour l’utiliser à titre de releveur. Si tout fonctionne, il pourrait représenter une belle aubaine.

Commentaires