/misc
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

ShadowGun:Deadzone: bon jeu, mauvaise plateforme

Coup d'oeil sur cet article

Le mobile prend de plus en plus de place dans tous les aspects de nos vies et le monde du gaming n'échappe pas à cette nouvelle tendance. En effet, le nombre et la complexité de jeux disponibles sur nos téléphones intelligents et diverses tablettes ne cesse d'augmenter. C'est en déambulant sur Google Play que j'ai trouvé ShadowGun:Deadzone, un jeu de tir à la troisième personne, disponible pour la modique somme de 0$.

Graphiquement parlant, le jeu est vraiment impressionnant! En regardant les images de présentation je me suis dis que ma vieille tour brune qui date de 10 ans n'aurait jamais pu m'offrir des graphiques de cette qualité. Par contre, comme n'importe quel application sur un appareil mobile, les prouesses de ShadowGun sont assez demandantes pour l'appareil. Sur ma tablette, il m'est impossible de jouer vraiment longtemps, car après une quinzaine de minutes de jeu, la tablette devient très chaude.

Pour revenir dans les points forts, ShadowGun offre quelques fonctionnalités que je croyais possibles seulement sur console ou sur PC. Le fait de pouvoir communiquer par la voix en temps réel pendant les parties ainsi que le nombre de joueurs pouvant s'affronter sont les possibilités qui m'ont le plus impressionné. En effet, 12 joueurs peuvent s'affronter dans des joutes de "Deathmatch" ou de contrôles de zone. Autre point que j'ai trouvé bien intéressant, c'est la possibilité de jouer contre des utilisateurs de l'autre système d'exploitation, ce qui peutdonner lieu à des combats du genre: équipe Android contre équipe iOS.

Sur une note moins positive, ShadowGun exige beaucoup de temps et/ou d'argent pour être apprécié à son plein potentiel. Comme dans la majorité des jeux gratuits, il y a une économie interne qui permet au joueur de payer avec de l'argent réel afin d'avoir du meilleur équipement et des accessoires afin de personnaliser leurs avatars. C'est normal d'avoir un système de la sorte, mais ce que je trouve vraiment dommage c'est que pour avoir accès au "voice chat", l'utilisateur doit posséder un compte premium. Les abonnements sont de durées limitées et coûtent entre 1 et 10$. Je dois avouer que je ne suis pas un grand fan de ce système, semblable à la nouvelle façon de fonctionner de Star Wars: The Old Republic.

Somme toute ShadowGun:Deadzone est un bon divertissement avec des forces indéniables, mais aussi des défauts. Je le recommande aux fans de jeux de tir et aux amateurs de performances technologiques.

Les plus:

  • Graphique de qualité console.
  • Communication vocale en temps réel.
  • Multiplateforme.
  • Nombre de joueur par partie.
  • Possibilité d'utiliser son compte Facebook afin de peupler sa liste d'amis et de partager ses succès.
Les moins: 

  • Gratuit...sans vraiment l'être
  • Très demandant sur la machine
  • Manque de diversité au niveau des cartes
  • Visée difficile et frustrante
  • Multijoueur uniquement