/news/politics
Navigation
Lisée appuie Montréal

«Donnez votre itinéraire»

Coup d'oeil sur cet article

Les arrestations de masse des dernières semaines ne font pas sourciller le gouvernement Marois, qui appuie pleinement la ville de Montréal et son règlement P-6 encadrant le droit de manifester.

«Il y a une règle qui prévoit que les manifestants doivent donner leur itinéraire. Elle est simple. On peut déposer l’itinéraire dès qu’on s’attroupe et que les policiers le demande», a lancé la première ministre Pauline Marois mardi.

Son ténor Jean-François Lisée a même chanté les louanges du règlement montréalais, qui doit être respecté par les manifestants pour «leur propre protection, la protection des commerçants et pour la protection du public.»

«Donnez votre itinéraire, respectez le règlement et manifestez tant que vous voulez», a demandé le ministre responsable de Montréal en s’adressant directement aux manifestants.

«Je les appelle ce soir à donner leur itinéraire aux policiers, tout simplement. On s’en porte pas plus mal et ça éviterait à des jeunes étudiants d’avoir des contraventions de 600 $ pour la premièreinfraction», a ajouté M. Lisée lors d’un point de presse improvisé à l’entrée du caucus péquiste à Québec.

Le ministre de la Sécurité publique Stéphane Bergeron a été plus prudent, arguant que «ce règlement fait présentement l’objet d’une contestation en cour.» Il a toutefois ajouté qu’il «serait si simple de donner le trajet à l’avance.»

Contradiction ?

Pourtant, en septembre dernier, Pauline Marois avait annoncé lors de son premier conseil des ministres l’abrogation des dispositions loi 78 qui limitaient les manifestations. Le gouvernement éliminait ainsi l’obligation pour les manifestants de dévoiler leur itinéraire.

Les villes de Montréal et Québec ont toutefois conservé leurs règlements qui l’exigent. Jean-François Lisée n’y voit aucune contradiction puisque la loi 78 «dénoncée par le Barreau, allait beaucoup plus loin. Elledemandait des itinéraires beaucoup plus tôt.»

«On a une des règlementations les plus flexibles en matière de manifestation. Ils peuvent donner leur itinéraire sur le champ», a ajouté Jean-François Lisée.

«Le fait d’offrir son itinéraire, je trouve que c’est normal et que ce doit être maintenu, et je pense aussi que manifester à visage découvert c’est normal et ça doit être maintenu», a expliqué M. Lisée.

Julien Villeneuve, mieux connu sous le pseudonyme d’Anarchopanda, a initié une procédure judiciaire contre le règlement, dont il conteste la constitutionnalité. La cause est présentement devant la Cour supérieure du Québec.

Commentaires