/news/health
Navigation
Scoliose chez les enfants

Une intervention spécialisée pour les traiter

maladie
TVA Nouvelles / Agence QMI La chaire de recherche dans ce domaine vient d'être renouvelée pour 5 ans au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine.

Coup d'oeil sur cet article

Les traitements pour la scoliose ont connu une petite révolution avec la recherche en biomécanique de la colonne vertébrale. La chaire de recherche dans ce domaine vient d'être renouvelée pour cinq ans au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine.

Jordan a une scoliose: une déformation de la colonne vertébrale que le génie orthopédique permet de traiter de façon toujours plus efficace.

L'imagerie numérique en trois dimensions permet de reconstruire la colonne de Jordan sur ordinateur. Une technologie qui facilite grandement le travail des chercheurs.

«Ça nous permet de construire nos modèles avec lesquels on va faire des simulations» a affirmé Carl-Éric Aubin, ingénieur à la Chaire de recherche industrielle CRSNG/Medtronic.

Avec son équipe, ils travaillent sur ces nouveaux outils depuis cinq ans. Ils ont d'abord développé des corsets. Environ 10 % des personnes atteintes de scoliose doivent en porter un.

«Un corset avec 30 % moins de surface, puis 50 % moins de matériaux. Donc, beaucoup plus léger, beaucoup plus aéré», d'ajouter M. Aubin.

Chirurgie inévitable

Dans certains cas plus sévères, il faut avoir recours à la chirurgie.

«J'ai 10 vertèbres fusionnées avec deux barres de métal et 20 vis», a expliqué Caroline Villeneuve.

Deux jours après son opération, Caroline recommençait à marcher. Il y a quelques années, elle aurait été immobilisée dans un plâtre pendant de longs mois.

«Je suis déjà tellement contente avec les résultats que j'ai eus. Mais dans peut-être 15-20 ans, si moi, j'ai des enfants, puis eux aussi ont une scoliose, ça va être encore mieux. Je vais me dire: "Ayoye! C'était donc primitif, ce que j'ai eu, moi!"», a-t-elle raconté.

Le docteur Stephan Parent a pratiqué l'intervention grâce à un traitement fait sur mesure.

«C'est une déformation qu'on appelle tridimensionnelle. Donc, avoir une meilleure visualisation, une meilleure observation de cette déformation nous permet de faire de meilleurs traitements qui sont plus personnalisés pour le patient», de dire le chirurgien orthopédique.

La chirurgie de la scoliose a fait des progrès importants ces dernières années grâce aux travaux combinés des ingénieurs et des médecins et c'est loin d'être terminé. On regarde maintenant vers une intervention sans fusion des vertèbres.

 

Commentaires