/opinion/columnists
Navigation

Fusillade en public

Coup d'oeil sur cet article

Il faut être prêt à faire face à toutes sortes de situations. Lorsqu’une fusillade éclate en public, les policiers doivent essayer de protéger les civils le plus adéquatement possible.

Il faut être prêt à faire face à toutes sortes de situations. Lorsqu’une fusillade éclate en public, les policiers doivent essayer de protéger les civils le plus adéquatement possible. Par contre, il est vrai qu’ils sont confrontés à des éléments extérieurs qu’ils ne peuvent pas contrôler. Alors, en quelques secondes, les policiers doivent éviter des conséquences tragiques.

Une fois la fusillade éclatée, il y a bien sûr un protocole, celui de se protéger et de réduire le risque de blessure. L’agent sera appelé à faire des choix qui seront lourds de conséquences dans l’opinion publique.

Il y a deux choses qui permettent l’utilisation de l’arme de service. Premièrement, si la vie d’une personne est en danger et, deuxièmement, si une infraction d’ordre criminel fait en sorte que le policier doit réduire le danger en présence. Celui-ci sort donc son arme pour s’identifier en criant «police». De plus, lorsqu’il réalise une filature et qu’il sort son arme, c’est qu’il connaît ses clients et sait qu’il y a du danger.

Opération qui tourne mal

Au moment d’une opération de filature, les policiers doivent respecter des règles bien précises afin d’obtenir des preuves et des faits. Toutefois, les clients (suspects) ne respectent aucune règle. Alors, il arrive souvent que les policiers font face à des contraintes de dernière minute, ce qui confirme qu’une opération policière n’est jamais banale, car plusieurs éléments sont hors de contrôle.

Par exemple, une filature peut se décider à la dernière minute, car des informations de dernière minute peuvent mettre les policiers sur une piste. Ça devient de l’improvisation, mais contrôlée. Le policier ne peut pas attendre et risquer de perdre sa preuve. Lors d’une filature, les gens suivis représentent généralement un risque élevé. Ces opérations sont préparées sur une grande période, grâce à de nombreuses informations.

− Propos recueillis par Nicolas Lachance

Commentaires