/entertainment/music
Navigation
Spectacle

La chanteuse Pier Béland est décédée des suites d'un cancer

Coup d'oeil sur cet article

La chanteuse country Pier Béland est décédée à Montréal mardi matin des suites d’un cancer, quatre jours après son 65e anniversaire.

Mme Béland, qui n’avait pas sorti d'album depuis 10 ans, se préparait à lancer un nouveau disque intitulé Ce que je suis, ce mercredi. Une tournée devait suivre.

Fille de Réal Béland père (du duo Ti-Gus et Ti-Mousse) et la demi-sœur de l’humoriste Réal Béland, Pier Béland est née à Montréal le 12 avril 1948. Auteure-compositrice-interprète, elle a commencé à chanter ses compositions dans les cabarets au courant des années 1970.

L’artiste montréalaise a connu ses premiers succès sur disques dans les années 1980. Les titres Sans toi, Lucky Star et Moi sans toi comptent parmi ses chansons country les plus connues. À trois reprises, au début des années 2000, ses disques ont été en nomination à l’ADISQ dans la catégorie de l’album de l’année — country.

Le mari de Pier Béland, André Véronneau, a géré presque toute sa carrière jusqu’à ce que la maladie d’Alzheimer ne lui permette plus de le faire, il y a quelques années. Sur son album Tout simplement country, sorti en 2001, l’interprète a créé la chanson Le dernier rendez-vous sur le thème de la maladie d’Alzheimer.

Durant sa carrière, Pier Béland a lancé plus d’une quinzaine de disques et s’est produite sur scène jusqu’à la toute fin. Malgré la douleur causée par la maladie, elle a livré son dernier spectacle le 17 mars dernier, en Floride.

Mme Béland a reçu un diagnostic de cancer de l’utérus et des ovaires en juillet 2012. Elle a subi une hystérectomie et des traitements de radiothérapie. Malgré son combat contre la maladie, le cancer s’est propagé, notamment aux reins et au foie. C’est le diagnostic qu’elle a reçu à la fin du mois de mars, une fois de retour au Québec.

Pendant son hospitalisation aux soins palliatifs, elle a écrit une lettre touchante à son public, qu'elle a transmise au Journal de Montréal il y a quelques jours, se disant alors condamnée.

Avant son décès, la chanteuse a spécifié à ses proches qu’elle souhaitait que ses funérailles soient discrètes, préférant mettre l’accent sur le lancement de son album qui doit avoir lieu comme prévu à sa demande, ce mercredi, selon son gérant et ami de longue date, Eduardo Da Costa.
 

Commentaires