/sports/fighting
Navigation
Tragédie

Tsarnaev était un boxeur

AG2_20130419SW001
Photo archives / Agence QMI Tamerlan Tsarnaev

Coup d'oeil sur cet article

Tamerlan Tsarnaev, un suspect recherché en marge des explosions survenues au marathon de Boston et qui a été tué vendredi matin, était un boxeur amateur souhaitant se joindre à l’équipe nationale américaine en prévision des Jeux olympiques.

Alors que l’Amérique est encore sous le choc, de plus en plus d’informations concernant l’identité des responsables de la tragédie de lundi font surface.

En 2010, Tamerlan Tsarnaev a participé à un essai photographique intitulé «Je boxe pour un passeport», où l’on peut le voir à l’entraînement.

«Je n’ai aucun ami américain. Je ne les comprends pas», a-t-il indiqué à «The Comment», le magazine qui a publié l’essai le mettant en vedette. Il a également souligné qu’il préférerait se battre pour les États-Unis plutôt que la Russie, puisque la Tchétchénie n’a toujours pas obtenu son indépendance. Il avait espéré participer aux Jeux olympiques en 2012.

Étudiant en ingénierie au Bunker Hill Community College de Boston, il avait suspendu ses études afin de s’entraîner pour les National Golden Gloves, une compétition qui sera présentée à Salt Lake City au mois de mai.

Selon l’essai photographique, la famille Tsarnaev aurait quitté la Tchétchénie pour le Kazakhstan au début des années 1990. Peu de temps après la publication, le défunt boxeur a mis la main sur le titre des poids lourds des Golden Gloves de la Nouvelle-Angleterre grâce à un gain sur Brian Daniels.

Selon Douglas Yoffe, entraîneur de boxe à l’Université Harvard, le présumé meurtrier des attentats de Boston était quelqu’un de très distant.

«Il était un bon boxeur amateur, mais il ne ressemblait pas à un dur à cuire, a-t-il précisé sur les ondes de la station radiophonique NPR de Boston. Mais il avait une attitude arrogante. Il n’interagissait pas avec les autres, alors que la plupart étaient amicaux.»

Son frère cadet, Dzhokhar Tsarnaev, est le deuxième suspect dans le dossier des explosions du marathon. Il est toujours recherché par les autorités américaines.

Commentaires