/news/currentevents
Navigation
Chute | Métro

Des ballons bleus pour dire adieu à Audrey-Anne Dumont

La jeune fille qui a chuté dans le métro a été portée à son dernier repos

Des ballons bleus  pour lui dire adieu
Photo Le JOURNAL DE MONTRÉAL, KATIA TOBAR Les funérailles d’Audrey-Anne Dumont se sont déroulées à l’église L’Acadie de Saint-Jean-sur-Richelieu, hier.

Coup d'oeil sur cet article

Ils étaient nombreux hier, à Saint-Jean-sur-Richelieu, à faire leurs adieux à Audrey-Anne Dumont, la jeune fille de 20 ans qui a fait une chute mortelle dans le métro.
Audrey-Anne Dumont
Victime

Ils étaient nombreux hier, à Saint-Jean-sur-Richelieu, à faire leurs adieux à Audrey-Anne Dumont, la jeune fille de 20 ans qui a fait une chute mortelle dans le métro.

Famille et amis se sont rassemblés à l’église L’Acadie, une rose ou un ballon de couleur bleu à la main, la couleur préférée d’Audrey-Anne. Les vêtements noirs et bleus étaient d’ailleurs à l’honneur pour lui rendre un dernier hommage.

«Elle a semé de l’amour et du bonheur partout où elle est allée», a déclaré son père, Gabriel Dumont, ému aux larmes.

Alors que les cloches de l’église cessaient à peine de retentir, ses amies repensaient tendrement à celle qu’ils surnommaient «Beuber bleu» (le bébé bleu).

«Elle était petite et fragile, c’était le bébé du groupe», a confié Kim Pelletier.

Ainsi casquette et t-shirt étaient personnalisés en mémoire de la jeune fille. Il était inscrit «RIP Audrey-Anne, un ange parti trop tôt» sur un des chandails.

«Elle était souriante. C’était une boule d’énergie sur deux pattes», ont ajouté Alexandra Tessier et Daphné Lamarre, deux autres amies de la défunte.

Lâcher de ballons

La cérémonie s’est clôturée par un lâcher de ballons bleus sous les applaudissements des personnes présentes.

Les hommes étaient nombreux à avoir une photo de la jeune disparue qui dépassait de la poche de leur veston, tandis que la mère d’Audrey-Anne, Karine Dugal, serrait dans ses bras le portrait de sa fille.

La veille des funérailles, les amis d’Audrey-Anne ont profité de la soirée pour réécouter les chansons préférées de leur amie décédée.

Accident

Audrey-Anne Dumont serait accidentellement tombée entre deux wagons en choisissant une chanson sur son téléphone cellulaire, à la station Monk.

Son corps aurait été traîné sur plusieurs stations avant que des usagers du métro ne voient des taches de sang.

Alors que la thèse du suicide n’est pas exclue à 100 % par le coroner, ses proches n’y croient guère.

Commentaires