/lifestyle/health
Navigation
Santé

Au tour de Galarneau!

Au tour de Galarneau !
Photo Fotolia Le bronzage est une réaction de défense de l’organisme; les pigments mélaniques s’oxydent et provoquent soit un hâle, soit un coup de soleil selon l’intensité de l’exposition aux UVB.

Coup d'oeil sur cet article

S’il rime avec Charbonneau, il donne aussi l’exemple: éclairer, c’est assainir! Sans le Soleil, il n’y aurait aucune vie sur Terre. La lumière naturelle, la chaleur générée par ses rayons infrarouges, la synthèse de la vitamine D3 dans la peau, son effet positif sur l’humeur et ses propriétés germicides comptent parmi ses nombreux effets bénéfiques qui nous font, trop souvent, oublier qu’à trop le fréquenter il peut lui aussi être vilain...

S’il rime avec Charbonneau, il donne aussi l’exemple: éclairer, c’est assainir! Sans le Soleil, il n’y aurait aucune vie sur Terre. La lumière naturelle, la chaleur générée par ses rayons infrarouges, la synthèse de la vitamine D3 dans la peau, son effet positif sur l’humeur et ses propriétés germicides comptent parmi ses nombreux effets bénéfiques qui nous font, trop souvent, oublier qu’à trop le fréquenter il peut lui aussi être vilain...

Il ne verra jamais l’ombre, pourtant il tarde à comparaître! À 150 millions de kilomètres de la Terre, sous l’effet de la réaction nucléaire qui se produit dans son centre, le Soleil libère son énergie sous forme de multiples rayonnements, dont les rayons ultraviolets (UV), invisibles, qui sont de trois types: A, B et C. Les UVA et UVB traversent l’atmosphère et nous atteignent. Les premiers sont capables de pénétrer profondément dans notre peau pour la faire vieillir et se rider. Les seconds, mille fois plus puissants que les UVA sont les plus dangereux pour notre peau, ils la brûlent. Cependant, nous brûlons tous d’envie que le Soleil s’installe pour de bon parmi nous!

SES BONS COUPS

Les rayons du soleil favorisent l’apport en vitamine D salutaire pour la calcification de nos os. Cependant, seules quelques minutes d’exposition quotidienne à un soleil modéré sont suffisantes.

La lumière irradiée par le Soleil et captée par nos yeux stimule notre moral et permet, dans certains cas, de lutter contre la dépression saisonnière. Son rayonnement procure une sensation de bien-être comparable à celle ressentie après un bon repas ou lorsqu’on est en vacances.

SES MAUVAIS COUPS

C’est peut-être agréable de se faire noircir par le soleil, mais attention: le bronzage sécuritaire n’existe pas. Après une exposition au soleil, la pigmentation de la peau se modifie en deux temps. D’abord, la coloration immédiate de la peau se développe immédiatement dans les minutes qui suivent l’exposition au

soleil. Sous l’effet des UVA, les pigments mélaniques déjà présents dans la peau s’oxydent et lui procurent un hâle qui disparaîtra après quelques heures. Le bronzage n’apparaîtra que 48 heures plus tard et sera le résultat de la synthèse de la méla­nine, une réaction de défense contre les rayonnements solaires. La peau se sent alors agressée et se défend. Si l’exposition au soleil est excessive, plus que votre peau n’en peut supporter, elle deviendra rouge, gonflée et douloureuse, et, dans les cas extrêmes, présentera de réelles brûlures. C’est le coup de soleil provoqué par les UVB.

DOMMAGE PERMANENT

D’abord, les cellules en libéreront d’autres qui dilateront les vaisseaux sanguins et provoqueront le processus d’inflammation, responsable de la rougeur et de la douleur. Vingt-quatre heures plus tard, des lésions apparaîtront dans les tissus de l’épiderme, qui mèneront à la formation de cellules distinctes surnommées «cellules coup de soleil». Elles mettront fin prématurément à leur existence. Un suicide, en quelque sorte, un processus nommé «apoptose». La peau pèlera. Les symptômes du coup de soleil seront temporaires, toutefois, le dommage causé par des coups de soleil répétés pourra, lui, être permanent et, à long terme, être le promoteur d’un cancer de la peau.

Méfiez-vous des coups de soleil. Il suffit d’éviter d’être surexposé à ses rayons. Tenez-vous à l’ombre. Principalement quand votre ombre est plus courte que vous, entre 11 h et 16 h. Si vous n’en trouvez pas, appor­tez-la! Transportez votre parasol ou portez un chapeau à large bord, une chemise à manches longues et un pantalon. Si vous ne pouvez vous couvrir, utilisez une crème solaire avec un facteur de protection (FPS) d’au moins 15 ou de 30 si vous travaillez dehors ou si vous projetez d’y passer toute la journée. Appliquez cette crème une trentaine de minutes avant d’être exposé au soleil.

Commentaires