/news/currentevents
Navigation
Montréal

447 arrestations lors de la manifestation anticapitaliste

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – 447. C’est le nombre de personnes qui ont été arrêtées lors de la manifestation anticapitaliste organisée par la Convergence des luttes anticapitalistes de Montréal (CLAC), mercredi, à la place Jacques-Cartier, près de l’hôtel de ville.

La plupart de ces arrestations ont eu lieu en vertu du règlement municipal P-6. Les personnes concernées ont toutes reçu un constat d’infraction de 637 $. Toutefois, six autres ont aussi été arrêtées pour des actes criminels qui ont été commis. Elles devraient être accusées d’agression armée, de méfait, d’entrave au travail des policiers et de bris de condition.

Ces centaines de personnes ont toutes été amenées au centre opération Service de police de la ville de Montréal (SPVM). À 3h15, jeudi matin, elles avaient toutes recouvré leur liberté, a indiqué Pierre-Luc Du Sablon, porte-parole du SPVM.

Dès 18h15, la manifestation a été déclarée illégale par les policiers. Deux avis de dispersion ont ensuite été lancés.

Peu après, la police a procédé à des arrestations de masse sur la rue de la Commune, près du musée de Pointe-à-Callière. Les manifestants interpellés ont été retenus en souricière par le groupe d’intervention du SPVM pendant une trentaine de minutes. Ils sont ensuite montés à bord de trois autobus.

Selon le SPVM, des manifestants ont agressé des policiers avec des bâtons. Des boules de billard et des bouteilles de bière ont été lancées. Trois véhicules de la police ont été endommagés.

Plusieurs personnes ont revêtu des masques.

Le militant montréalais Jaggi Singh — qui se décrit lui-même comme un anarchiste et qui avait été arrêté à Toronto en 2010 lors du G20 — comptait parmi les manifestants arrêtés mercredi.

Plus tard mercredi soir, la CLAC a réagi à ces arrestations par voie de communiqué. Pour elle, «le règlement P-6 n'est qu'un prétexte pour faire taire toute dissidence». Le SPVM, «police politique au service de l'élite politico-financière corrompue», a selon elle utilisé «une force disproportionnée».

Rassemblement à l’hôtel de ville

La manifestation, organisée à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs, avait commencé une heure plus tôt à deux endroits différents dans la métropole. Aucun itinéraire n’a été remis au SPVM. De son côté, la CLAC estime avoir donné amplement de renseignements aux policiers concernant sa «manifestation anticapitaliste».

Vers 17 h, une centaine de personnes se sont rassemblées au métro Lionel-Groulx et ont commencé à marcher sur la rue Notre-Dame en direction est. Leur but : atteindre l’hôtel de ville de Montréal pour 18 h.

Un autre groupe s’est formé à la station de métro Papineau à la même heure. Les manifestants se sont mis ensuite mis en marche sur le boulevard de Maisonneuve vers l’ouest.

Le 357C bien protégé

Selon les plans de la CLAC, les manifestants devaient se rendre jusqu’au club privé 357C, dans le Vieux-Port. Ils ne l’ont jamais atteint. L’immeuble situé sur la rue de la Commune était très bien protégé par les autorités.

William Tremblay, porte-parole de la CLAC, avait expliqué plus tôt dans la journée, que le club 357C, nommé plusieurs fois à la commission Charbonneau, était, selon lui, un «repaire de crosseurs» et le «symbole» même du capitalisme et du crime organisé.

Une autre manifestation devait commencer vers 23 h à la place Émilie-Gamelin, mais seulement une poignée de personnes s’étaient présentées à l’heure du rendez-vous.

 

 


La manifestation en direct:

19h47 – Le SPVM vient d’annoncer que la manifestation est terminée après avoir procédé à plus ou moins 300 arrestations. Donc, c’est notre dernier message à moins de changement de situation. D’autre part, un autre attroupement est prévu à la Place Émilie Gamelin à 23 heures. On vous tient au courant.

19h40: La police se prépare à disperser un autre groupe de manifestants qui tourne en rond dans le Vieux-Ports dont plusieurs sont des figures connues qui s’étaient dispersées et qui sont de retour sur les lieux.

19h32: Autre arrestation au coin de Royale et de la Commune pour agression armée.

19h08: Tout est calme, les policiers ont le contrôle de la situation dans le Vieux-Port.

18h40: L’Inspecteur Alain Simoneau, demande à tous les curieux de se disperser également.

18h40: La situation est sous contrôle actuellement dans le Vieux-Port, on parle de plus de 200 arrestations dans la souricière, il ne resterait qu’une centaine de manifestants qui tournent en rond à l’extérieur de l’arrestation de masse.

18h35: On parle de plusieurs dizaines d’arrestations.

18h34: Place d’Youville et de la Commune, arrestations de masse, le nombre est inconnu, on demande des autobus pour le transport des gens interpellés.

18h32: Un homme a été interpellé sur de la Commune au coin de Caillère.

18h30: L’Inspecteur Alain Simoneau donne maintenant un avis de dispersion aux manifestants. Les gens sont invités à quitter paisiblement.

18h24: La tête franchit St-Laurent sur de la Commune en direction ouest.

18h22: La manifestation marche sur de la Commune vers le 357c. Des informations nous laissent croire également que certains manifestants auraient des balles de billard dans des sacs à dos.

18h18: La manifestation est déclarée illégale.

18h16: Le policiers du GTI se préparent à intervenir sur la Place Vauquelin contre un groupe de manifestants qui lancent des objets vers les policiers. Le commandement du GTI prend le commandement des opérations.

18h10: Des gens agressent des policiers avec des bâtons à la Place Vauquelin. L’atmosphère est tendu.

18h07: Des gens au milieu de la manifestation commencent à se masquer.

17h54: Un de nos journalistes sur le terrain a remarqué la présence de l'activiste Jaggi Singh qui a rejoint la manif qui partait de métro Papineau. Les deux groupes se rejoignent au coin de St-Laurent et Notre-Dame.

17h52: La marche en provenance de Papineau, estimée à 200 personnes, a tourné sur St-Laurent vers le sud à l’intersection de St-Antoine tandis que la marche Lionel-Groulx vient de tourner sur St-Laurent nord pour aller les rejoindre.

17h50: La marche Lionel-Groulx vient de franchir St-Urbain sur Notre-Dame vers l’est.

17h42: La marche Papineau a tourné sur Viger vers l’ouest arrive au croisement de St-Denis. La marche Lionel Groulx arrive à St-Pierre sur Notre-Dame est.

17h40: La marche Lionel-Groulx est toujours sur Notre-Dame est au croisement de McGill tandis que celle de Papineau marche sur Berri en direction sud, tout près de Viger.

17h30: La marche Papineau, toujours direction ouest sur Maisonneuve, arrive à St-Hubert.

17h28: La manif de Lionel-Groulx marche toujours sur Notre-Dame est, au croisement de La Montagne. Plus de 200 personnes.

17h22: Les deux groupes sont maintenant en marche, le premier à partir de Lionel Groulx (intersection de Notre-Dame et Guy) et l’autre en provenance de Papineau sur Panet à l’intersection de La Visitation. Les deux groupes se dirigent vers l’hôtel de Ville de Montréal.

17h12: Le groupe marche sur Notre-Dame en direction est.

17h09: On évalue le groupe à un peu plus de 200 personnes

17h06: Le premier groupe est en marche sur Charlevoix vers l’est. Ils n’ont pas déposé de plan et la police suit derrière le groupe selon notre photographe.

16h40 - Nous allons suivre pour vous les différentes manifestations qui auront lieu au cours des prochaines heures. La première devrait être la manifestation anticapitaliste du Sud-Ouest qui devrait partir de la station de métro Lionel-Groulx.

 

Commentaires