/entertainment/shows
Navigation
Palmarès des tournées les plus lucratives

Sugar Sammy et Marie-Mai dans le Top-50

Sugar Sammy et Marie-Mai dans le Top-50

Coup d'oeil sur cet article

Sugar Sammy et Marie-Mai sont les deux seuls Québécois à se retrouver au sein du palmarès des tournées les plus lucratives en Amérique du Nord, selon le magazine Pollstar. L’humoriste et la chanteuse s’illustrent au classement trimestriel avec des gains respectifs de 65 379 $ et de 37 029 $ brut par spectacle.

Sugar Sammy et Marie-Mai sont les deux seuls Québécois à se retrouver au sein du palmarès des tournées les plus lucratives en Amérique du Nord, selon le magazine Pollstar. L’humoriste et la chanteuse s’illustrent au classement trimestriel avec des gains respectifs de 65 379 $ et de 37 029 $ brut par spectacle.

Le magazine américain le plus respecté de l’industrie du divertissement fait paraître chaque semaine son classement des artistes les plus rentables sur la route, au cours des trois derniers mois. En date du 22 avril, Sugar Sammy occupait le 30e rang et Marie-Mai se retrouvait en 36e position, aux côtés de Bon Jovi, Pink, Justin Bieber et Maroon 5.

Avec une moyenne de 1713 billets vendus par soir, à un prix moyen de 38,15 $, l’humoriste cumulerait ainsi des gains bruts de 65 379 $ par spectacle, selon le classement Pollstar.

La rockeuse québécoise a quant à elle visité 18 villes où elle a vendu en moyenne 839 billets par soir, au prix de 44,12 $, pour un total de gains brut de 37 029 $ par spectacle.

Mais il ne faut pas croire que cette rondelette somme atterrit directement dans les poches de l’artiste en question. De ce montant brut, il faut soustraire les frais de billetterie (entre 5 et 8 $ par billet), le coût de location de la salle, les salaires des techniciens, des musiciens, des producteurs, le prix des décors, les droits d’auteur et plus encore.

Ainsi, pour Sugar Sammy, qui écrit ses spectacles seul et qui n’utilise que très peu de publicité, il s’agit d’une tournée des plus rentables. Mais pour Marie-Mai que l’on connaît pour ses costumes élaborés, ses décors époustouflants et ses nombreux musiciens, la facture doit être beaucoup plus élevée et les profits un peu moins importants. Mais tout de même...

«Un vrai One Man Show»

«Sam, c’est un vrai One Man Show : pas décor, pas coauteur, explique le gérant de l’humoriste, Martin Langlois. Il fait rire juste avec des gags à la mitraillette, donc c’est très efficace. Selon moi, c’est une forme d’humour qui va prendre de plus en plus de place auprès de la nouvelle génération d’humoristes québécois, influencée par le stand-up américain pur, parce que c’est très intéressant monétairement parlant.»

Et ce qui fait la fierté de M. Langlois n’est pas seulement de figurer au classement Pollstar, mais bien d’y demeurer depuis plusieurs mois. En effet, entre le 23 février et le 24 juin, le gérant d’artiste (qui s’occupe également de la carrière de François Morency) nous confirme que Sugar Sammy a fait 45 salles combles, à Montréal. Depuis, il s’est donc maintenu entre la 23e et la 32e position du palmarès des tournées les plus lucratives en Amérique du Nord. Et il risque d’ailleurs de grimper quelques échelons d’ici la fin de l’année en raison des 14 représentations à l’Olympia de Montréal qui figurent à son horaire.

Pollstar est l’équivalant du magazine Billboard, qui se consacre quant à lui à l’industrie du disque.

Commentaires