/sports/hockey/canadien
Navigation
Hockey

Carey Price se défile

Carey Price se défile
photo JOURNAL DE MONTRÉAL, MARTIN CHEVALIER Carey Price

Coup d'oeil sur cet article

C’est clair depuis hier soir. Carey Price n’est pas encore un vrai.

Après la défaite du Canadien, le «courageux» gardien est resté caché dans le petit salon ou dans le gymnase de l’équipe, bien à l’abri des ­journalistes qui l’attendaient dans le vestiaire.

Plusieurs reporters et quelques chroniqueurs ont demandé à Dominick Saillant de leur amener Price parce qu’ils avaient des questions à lui poser afin de mieux informer leurs lecteurs, leurs ­auditeurs ou leurs téléspectateurs.

Saillant leur a dit et répété que Price ne voulait pas rencontrer les médias.

Comme le Canadien joue ce soir, on présume que Price va encore se pousser après le léger exercice du matin.

C’est évident que c’est difficile pour un homme de venir s’expliquer après une défaite comme celle d’hier. Mais avant lui, Bill Durnam, Terry ­Sawchuck, Jacques Plante, Ken Dryden, Patrick Roy, Martin Brodeur et d’autres qui sont au Temple de la Renommée remplissaient leur part du contrat avec les partisans, ceux qui payent les millions...

Ça en dit beaucoup...

Commentaires